Wizards

Bojan Bogdanovic est déjà à l’aise chez les Wizards : catch, shoot, repeat, catch, shoot, repeat

Bojan Bogdanovic
Source image ; Bullets PR

Cela fait moins de deux semaines que l’ami Bojan Bogdanovic est désormais membre des Wizards, mais il a déjà sauvé les siens à deux reprises : elle est pas tout mal, cette petite addition au buzzer…

Toronto avait servi d’avertissement, Orlando a pris tarif. Après avoir claqué 27 points en sortie de banc au Canada, pour la victoire des siens la semaine dernière, le Croate devait chauffer le poignet une nouvelle fois ce dimanche car son équipe montrait une assez belle indiscipline des deux côtés du terrain. Avec un Magic laissé sans surveillance et des séquences offensives parfois trop bloquées, les Wizards fonçaient vers une nouvelle défaite à domicile et de potentielles huées. Sauf que dans le dernier quart, après les énormes efforts de Bradley Beal sur une seule cheville, c’est bien Bogdanovic qui prenait feu. Un, puis deux, puis trois, puis quatre et enfin cinq tirs à distance, 15 de ses 27 points dans le money-time et un record personnel de tirs plantés derrière l’arc sur un match (8), le sniper était en feu. C’est justement ce qu’il fallait pour que Washington puisse éviter de tomber dans le piège tendu par Evan Fournier et Terrence Ross : un copain aux côtés de Wall et Beal, qui puisse sanctionner en cas de défense trop resserrée.

Et pour la deuxième fois en trois matchs donc, Bojan a été énorme en sortie de banc. C’est pour cette raison précise que les Wizards avaient pas mal donné lors de la trade deadline. Il fallait impérativement offrir des options sérieuses à Scott Brooks en sortie de banc, avec tout le respect qu’on a pour Trey Burke et Tomas Satoransky. Bogdanovic, c’est l’expérience des grands moments, la sérénité balle en main et cette capacité à rester froid face à la pression. Ou plutôt chaud, selon les goûts de chacun. En seulement 6 matchs, le bonhomme a déjà trouvé ses spots et son rythme, claquant des moyennes encore meilleures que celles attendus à la base : 15,5 points de moyenne en 25 minutes, à plus de 50% au tir et à distance. Bien évidemment, le bonhomme est actuellement en feu donc il faudra revoir ses statistiques à la baisse, mais un scoreur à 10-12 points qui peut péter un plomb comme hier soir, c’est toujours utile en Playoffs. Et avec deux petits mois pour acclimater Bogdanovic à ses nouveaux coéquipiers, le bonhomme semble avoir déjà tissé ce qu’il fallait pour rester productif. Que du bon, sur le papier.

Ce match, il y a environ un mois, les Wizards le perdaient 9 fois sur 10. Malgré les efforts de Beal, malgré les gueulantes de Brooks, malgré un paquet d’éléments positifs. Avec Bogdanovic dans ses rangs, Washington peut aborder la suite sereinement en regardant son banc.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top