Nets

Bojan Bogdanovic voit les Nets faire une Portland : objectif Playoffs pour surprendre les experts

Bojan Bogdanovic

Donnez-leur un nouveau coach et Linsanity et les Nets ne se sentent plus.

Que ce soit à cause de son excellente compétition olympique avec la Croatie ou de l’arrivée d’un nouveau patron sur le banc des Nets, Bojan Bogdanovic semble étonnement confiant à l’approche de la nouvelle saison. Des déclarations à prendre avec des pincettes.

Les médias sont unanimes, Brooklyn ne fait rêver personne en ce moment et ce n’est pas le recrutement de Jeremy Lin ou l’arrivée de Kenny Atkinson pour reprendre le banc de l’équipe qui vont changer ça. Annoncés en quatorzième position ex-aequo avec les Sixers avec un bilan prévisionnel de 20 victoires pour 62 défaites par nos confrères d’ESPN, les Nets ne font guère mieux auprès des bookmakers où ils sont carrément les candidats les moins plausibles pour remporter le titre avec un ratio de 500 contre 1 au Westgate Las Vegas Super Book. Mais malgré toutes ces mauvaises nouvelles, Bojan Bogdanovic ne perd pas espoir et se verrait bien accrocher le wagon des Playoffs dès 2017 comme il l’a déclaré à Brian Lewis du New York Post.

“Je pense qu’on peut le faire. Ils peuvent écrire ce qu’ils veulent. Mais nous allons travailler dur pour donner tout ce qu’on peu. Quand on arrive sur le parquet, on a une chance de battre n’importe quelle équipe. Ça va être dur mais si nous jouons comme nous nous entraînons nous avons une chance.”

Alors peut-être que l’international croate espère être échangé dans une autre franchise en cours de saison, mais son discours nous rappelle aussi celui des Blazers de la saison dernière. À l’époque, personne n’aurait misé un penny sur les soldats de Terry Stotts qui avait alors décidé d’afficher les différents commentaires pessimistes des plus grands journalistes américains dans le vestiaire du Moda Center pour motiver ses joueurs. Une méthode qui pourrait être reprise par Kenny Atkinson cette année puisqu’elle a permis à Portland d’arracher son précieux sésame pour la post-saison contre toute attente avec une très belle cinquième place au sein de la Conférence Ouest au mois d’avril. Mais les Nets vont devoir faire très fort pour imiter Damian Lillard et ses coéquipiers alors que l’Est redresse la tête depuis un an et que les places coûteront cher aux alentours du Top 8.

Même si les protégés de Jay-Z seront certainement très chiants à jouer avec leur effectif sous-coté et probablement l’envie de fermer des bouches, difficile d’imaginer Brooklyn au-dessus des 25 victoires quand on sait qu’Anthony Bennett fait partie de leurs recrues de l’été. Alors on peut se tromper, mais il va falloir du très grand Bogda et un meneur en mode “Linsanity” pour nous faire mentir.

Source : The New York Post

Source image : Alo.rs


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top