Rockets

Les Rockets font tomber la pluie à Los Angeles : 20 tirs à trois-points, fessée pour les Clippers

Rockets - Mike D'Antoni - James Harden
Source image : @Rockets_Nation

C’était l’affiche des grosses puissances à l’Ouest, pendant que Boston s’occupait de Cleveland à l’Est : les Rockets se sont ramenés au Staples Center et ont cramé les ficelles du stade en s’imposant 122 à 103.

Difficile de savoir s’il s’agit d’une preview de ce que les Playoffs vont nous réserver, mais il est certain que Houston a tapé du poing sur la table en montrant que la troisième place leur était réservée. Depuis quelques jours, on s’impatientait dans la cité des anges, car le match de ce mercredi était très attendu. Quelques victoires de retard sur les Rockets pour remonter au classement, un duel à Los Angeles pour tenter de réduire l’écart, Chris Paul et Blake Griffin avaient bien envie de vaincre James Harden dans leur antre, afin de réaliser un gros run sur ce mois de mars. Malheureusement, les deux leaders des Clippers ont subi une violente défaite à domicile, sans montrer de véritable intensité défensive. Autant voir les Rockets prendre feu est une chose, comme dans ce troisième quart-temps durant lequel les Texans égaliseront un record NBA en claquant neuf fois les ficelles à distance sur ces seules 12 minutes de jeu, autant laisser des adversaires ouverts en est une autre. Disciplinés sur Harden, les hommes de Doc Rivers ont oublié que ces Rockets ont une gueule nettement différente de ceux de l’année dernière.

Patrick Beverley, qui mérite clairement le statut d’homme du match, était infernal des deux côtés du terrain. Ryan Anderson, en rythme et bien servi, se régalait avec son poignet. Ajoutez Nene, Eric Gordon, Clint Capela et Lou Williams, et vous avez un effort de groupe qui surpassait largement celui des hôtes. Pourtant, même en ayant atteint la barre des 20 trois-points rentrés dans le troisième quart, même en loupant une quinzaine de tirs consécutifs à distance, les Rockets auraient pu voir Los Angeles entamer une sorte de comeback de compétiteurs. Mais non, malheureusement pour les fans venus au Staples Center, l’ambiance n’était ni à la teuf ni à la compétition, mais plutôt à la leçon offensive. Ces deux équipes se retrouveront le 10 avril, pour l’avant-dernier match de leur saison régulière. Ce sera une nouvelle fois à Los Angeles, avec un classement dans la Conférence Ouest qui pourrait et devrait être similaire. Mais si les Clippers se ramènent avec la même attitude ? Il sera difficile d’envisager autre chose qu’une nouvelle fessée, surtout quand on voit le match “normal” effectué par James Harden cette nuit.

Une défaite de près de 20 points, quand t’es mené de 30 en fin de troisième quart-temps ? On appelle ça une branlée. Et faire ça chez les Clippers qui étaient au complet, c’est fort.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top