Celtics

Isaiah Thomas dans l’histoire de Boston : 41 matchs de suite avec au moins 20 points, fort le lutin !

Isaiah Thomas
Source image : YouTube

C’était attendu à Chicago, ce jeudi, le garçon a validé son record sans trembler. Face à des Bulls qui se sont échappés avec une victoire controversée, Isaiah Thomas a tout de même dépassé la barre des 20 points, faisant de lui le nouveau roi d’une belle catégorie à Boston.

Ce n’est pas rien, quand on joue chez les Celtics. Claquer un record, dans la franchise la plus titrée de l’histoire, ça impose le respect. Et ce n’est pas pour manquer de respect aux jeunes franchises comme celle de Miami, de Toronto ou de Charlotte, mais quand on parle de Boston on est dans de l’historique vénère. Des bouquins de records remplis de poussières, marqués par les Bill Russell, Bob Cousy, Larry Bird, Paul Pierce, Kevin McHale, Sam Jones, Dennis Johnson, Robert Parish et compagnie. On n’aurait pas oublié quelqu’un, par hasard ? Si, John Havlicek bien évidemment, qui n’est pas souvent mentionné dans les discussions des ailiers mais est un des plus grands de l’histoire du jeu. Meilleur marqueur all-time à Boston devant Paul Pierce (26,395 points), Hondo avait dominé les 70s grâce à son jeu polyvalent, son moteur inarrêtable et ses capacités de scoreur. Des traits également partagés avec un minus qui éblouit le Massachusetts aujourd’hui…

Isaiah Thomas n’est peut-être là que depuis deux ans, mais c’est peu dire s’il est devenu le chouchou officiel des habitants de Boston et les fans du monde entier de la franchise verte. Possédant une brouette XXL et des instincts suprêmes au scoring, le numéro 4 avait entamé une belle série le 19 novembre dernier, après avoir été limité à 18 points par ces foutus Warriors. Scorer minimum 20 points, tous les soirs, quoi qu’il arrive, quel que soit l’adversaire, quel que soit le jour de la semaine. Trois mois passés sur un nuage, puisque Thomas vient de valider son 41ème match de suite avec au moins la vingtaine, ce qu’Havlicek n’avait pas réussi à faire puisque le Hall of Famer s’était arrêté à 40 “seulement”. On parle donc déjà d’Isaiah comme un des plus grands pyromanes de l’histoire des Celtics, aux côtés de poids lourds comme Hondo, Bird ou Pierce. Bien évidemment, on attend la puce en Playoffs pour confirmer cette sublime régulière, mais le 60ème choix de la Draft 2011 pourra bien repartir plus tard avec un record all-time à Boston.

Quarante-et-un matchs, 30,1 points de moyenne, nouveau record en poche. On pleure toujours du côté de Phoenix et Sacramento, pour info.

Source : ESPN Stats & Infos

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top