Los Angeles Clippers

Les Clippers s’occupent des Knicks : 119 à 115, DeAndre Jordan a bien eu l’air de Bill Russell

DeAndre Jordan
Source image : YouTube

Un gros Blake Griffin et un solide DeAndre Jordan, voilà ce qu’il fallait pour que les Clippers retrouvent la route de la victoire : la bande de Doc Rivers a écarté celle de Melo dans le money-time cette nuit.

Blake certes, DeAndre certes, mais aussi Jamal Crawford et J.J. Redick qui furent eux aussi très clutch, c’est sans se planter et en profitant du bordel adverse que les visiteurs se sont rassurés en remportant enfin un match en déplacement sur leur roadtrip. Le premier essai avait été foiré du côté de Boston, l’ovation réservée à Paul Pierce servant de potentielle excuse pour ce revers du dimanche. Le second essai avait été foiré vers Toronto, le retour de DeMar DeRozan aidant la franchise canadienne à retrouver elle aussi le chemin du succès. Avec deux défaites de suite dans les bottes, il n’y avait pas de sentiment de panique ou d’urgence dans le clan californien, mais un besoin fort de se réaffirmer sur la plus grande scène. Et quelle plus grande scène que celle du Madison Square Garden, en antenne nationale, avec un Charles Oakley en mode Fight for New York et Phil Jackson en mode L’homme qui murmurait à l’oreille de Melo ? D’abord bien aidés par un Blake Griffin en feu sur la première période, les Clippers ont ensuite su verrouiller leur jeu dans le dernier quart et terminer les Knicks à coups de bonne décisions dans les quatre dernières minutes, chacun posant sa brique pour aider au succès collectif. Et si habituellement on aime associer brique et DJ, cette fois il fallait qu’on l’applaudisse un peu.

Car depuis quelques jours, on fronçait du sourcil sans hésiter concernant ce nouveau statut d’All-Star qu’il ne “validait” pas concrètement sur le parquet. Quelques belles performances dans son registre, certes, mais pas une durant laquelle il impose son exceptionnel moteur et ses qualités athlétiques surhumaines. Cette fois, dans le money-time, c’est bien DeAndre qui a posé ses valises dans les deux raquettes et contrôlé l’issue de la rencontre, dégageant une pénétration de Derrick Rose et terminant de l’autre côté du terrain sur du rebond offensif. Certes, l’animal nous régalait encore avec un sublime 4 sur 9 aux lancers, et son échauffement d’avant-match prenait des proportions épiques en le voyant coincer un ballon sous l’écran géant du Madison Square Garden, mais on était loin de 31 minutes fantomatiques concernant le pivot des Clippers. Une partition individuelle à 28 points, 15 rebonds et 2 contres, à 12/14 au tir et en assurant dans un finish crucial pour les siens, c’est ce DJ ultra-imposant que les fans des Clippers voulaient voir cette nuit, et celui qu’il fallait d’ailleurs pour que Los Angeles retrouve le sourire. Blake Griffin avait besoin de soutien pour remporter ce match, son seul record de points de la saison n’étant pas assez dans un chaud MSG.

Maintenant il faudra confirmer, à Charlotte pour commencer, avant de se déplacer dans l’Utah où un certain pivot français l’attendra de pied ferme. Un All-Star qui prend la place d’un autre, on se frotte déjà les mains devant leur duel…

Couverture

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top