Spurs

Tim Duncan au plafond : ce soir, on reste debout pour célébrer le meilleur ailier-fort de l’histoire

Tim Duncan

<3

Source image : ESPN

C’est ce soir, après le match opposant les Spurs aux Pelicans, que le moment le plus attendu chez les fans de San Antonio aura lieu au AT&T Center : le numéro 21 de Tim Duncan sera retiré pour toujours.

C’était annoncé, écrit, tout ce qu’il manquait était l’arrivée du jour même, finalement. Et nous y sommes. Dimanche 18 décembre 2016, avant-dernière étape dans la légendaire carrière de Tim Duncan. Avant-dernière ? Of course. Sachant que dans quatre ans, la dernière page sera écrite au Hall of Fame de Springfield, la légende vivante montant les marches du paradis orange pour mettre un terme définitif à son incroyable épopée. Cependant, avant les costards et les beaux discours, avant les antennes nationales et les coupes de champagne, Duncan vivra sa cérémonie comme il le souhaite, avec les siens et peinard, chez lui. Modifions un peu, tout de même. Si Timmy devait vraiment conduire sa fin de carrière comme il le souhaite, il n’y aurait probablement pas eu tout le chambardement de ce soir, avec déclarations publiques d’amour, montages vidéo et speech attendu micro en main. Une accolade dans son garage aurait peut-être été un acte suffisant, un SMS lui indiquant que son maillot ne pourra plus être porté aurait peut-être fait l’affaire. Peut-être, peut-être. Peut-être aussi qu’au contraire, pour montrer à ses enfants le standard d’excellence qu’il faut suivre et à quel point on peut être aimé lorsqu’on a été exemplaire pendant des années, il voudrait cette cérémonie. Mais quelles que soient les envies du géant et surtout ses réclamations, c’est toute une franchise, toute une ville qui le câlinera au AT&T Center, pour célébrer le sportif le plus important de son histoire, et l’être humain le plus chéri de ses 20 dernières années. Non Manu, non Tony, non Pop, c’est bien Tim, qui de ses longs bras protecteurs, a veillé sur la sérénité des siens et l’harmonie entre tous.

C’est d’ailleurs en cela que cette cérémonie aura une touche si particulière. Car même si le CV de Duncan est ce qu’il est, c’est-à-dire un des plus beaux de tous les temps que ce soit à son poste comme tout autre confondu, ce n’est pas celui-ci qui motivera cette abondance d’affection. Non, c’est ce lien si précieux avec ses fans, la proximité touchante entre cette star silencieuse et cette cité bien éloignée des grands marchés, qui poussera les Texans à rester debout afin d’applaudir aussi longtemps que le natif des Îles Vierges. La preuve ? Le programme de la cérémonie, déjà mentionné par la franchise, ne va que dans ce sens. Lorsque le troisième quart-temps du match sera terminé, tous les fans assis dans le stade devront lever des pancartes qui formeront un immense message de remerciement à Tim Duncan. Que peut-on trouver plus Spurs, plus Duncanesque, que de réaliser un patchwork collectif pour célébrer un individu ? On parle d’un des meilleurs basketteurs de l’histoire, un dieu vivant pour les fans de la franchise et les citoyens de San Antonio, et ils vont nous lâcher un tifos géant… parce que c’est comme ça. C’est ainsi, Tim a toujours été ainsi. Différent, mais rassemblant. Un peu nerd, mais en même temps si ouvert à autrui. Encore une preuve ? Pour faire balance avec les vidéos racontant ces 5 titres gagnés à la sueur de son front, les Spurs diffuseront également ses fameuses pubs tournées pour la marque H-E-B. Présentées comme telles, elles ne devraient avoir rien à faire dans une cérémonie censée être classe et dorée. Autant balancer les pubs de Kobe avec Sprite lorsque le numéro 24 sera élevé au plafond… mais non. Ces vidéos représentaient plus que de simples promotions culinaires ou des annonces commerciales à la con : elles étaient une petite pièce du puzzle géant qu’est Duncan, et qui est dans le coeur de ses fans. Une chemise trop large, un ballon serré en haussant les coudes, une serviette jetée avant le  match, toutes ces petites choses qui seront célébrées cette nuit, à sa façon.

Il existe de grands moments qu’il faut suivre pour dire j’y étais, entre guillemets. Et ce soir, sans forcément être sur place, vivre la cérémonie de retrait du maillot de Duncan en fera partie. Pour certains ce sera la carrière, pour d’autres ce seront le accomplissements. Mais pour la plupart des fans, ce sera surtout pour le plus grand ailier-fort de l’histoire. Mettez votre réveil, et préparez vos tifos.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top