Pacers

Les Pacers se sont réunis entre joueurs : ça suffit les conneries, place au vrai jeu

Pacers
Source image : Twitter - @Pacers

Après un début de saison plutôt décevant et une dernière défaite à la maison contre Atlanta, le vase a débordé dans Indianapolis et ce sont donc les joueurs qui se sont rassemblés pour en discuter.

Rapporté par l’Indystar, ce rendez-vous entre membres de la franchise est tombé à pic pour ce groupe qui chercher justement à se créer une identité. Seulement 7 victoires pour 9 défaites au moment où le meeting a eu lieu, il fallait bien que Paul George prenne les devants et c’est ce qu’il a fait en priant Nate McMillan et son staff de bien vouloir laisser les athlètes entre eux. Une initiative que certains pourraient mal prendre en voyant un PG écarter le clan de son coach, mais pas du tout puisque le récent médaillé olympique a tout simplement voulu montrer l’exemple et surtout les guider dans la bonne direction en son absence. En effet, Paulo a su qu’il ne pouvait participer aux prochaines rencontres – tout comme Kevin Seraphin – mais cette absence ne devait pas être utilisée comme motif pour tenter de justifier quelconque mauvaise série de performances. Et après une première victoire contre Brooklyn en sortie de réunion (118-97), George a pu regarder son équipe se retrousser les manches avec le sourire, une bonne réaction d’orgueil qu’il faudra poursuivre pendant tout le mois de décembre.

“Je voulais rassembler les gars, pour les unir et leur faire voir le jeu différemment. S’il y a une action qui se déroule dans le coin du porteur de balle, pourquoi ne pourrait-on pas communiquer et juste dire ‘Eh, je vais te mettre en place avec un écran sur ton gars ou pour t’avoir une position au poste bas.’ Il n’y a aucune raison justifiant le fait qu’on ne puisse pas communiquer en attaque.”

Offensivement, il est clair que le potentiel des Pacers est réjouissant et qu’il faut bien plus communiquer pour utiliser pleinement le talent des Teague, Turner ou Ellis. Mais c’est surtout en défense qu’on veillera sur le BankersLife FieldHouse lors des prochaines rencontres, notamment ce soir avec la venue des Clippers à la maison. Battus chez les Pistons, Chris Paul et Blake Griffin vont certainement vouloir se reprendre en exécutant leurs systèmes sur les joueurs de McMillan orphelins de PG13, mais c’est justement face à ce type de challenge que la force des Pacers devra se présenter. Soit le groupe s’effondrera et jouera du coup la carte du All-Star absent, soit les anciens prendront le volant entre leurs mains et décideront de tenir tête aux Californiens. Un beau test qu’il faudra ensuite poursuivre sur tout le mois de Noël, car mine de rien Indiana a déjà pris du retard dans sa quête d’avantage du terrain au premier tour des Playoffs, et les autres cylindrées n’ont pas prévu de ralentir pour tendre la main à Thaddeus Young et compagnie.

Quoi qu’il en soit, c’est une bonne initiative réalisée par Paulo en tant que leader incontestable des Pacers, maintenant reste à voir si le message résonnera ou bien s’il plongera dans le Gatorade dès ce soir…

Source : IndyStar

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top