Rockets

Houston commence son roadrip chez les Kings : attaque de feu rencontre asile de rêve

James Harden

Quinze rencontres au programme ce soir, mais aucune pouvant véritablement concurrencer avec le match qui aura lieu au Golden 1 Center. Les Rockets se rendent à Sacramento pour se redresser, dans une arène qui a pris son pied ces derniers temps.

Battu par Toronto ce mercredi à domicile, James Harden n’a pas vraiment pu profiter de Thanksgiving avec le plus large des sourires, sa troupe encaissant 115 points dans la musette en n’en marquant surtout que 102, ce qui est devenu quasiment risible quand on voit la force de frappe montrée par Mike D’Antoni cette saison. Pour se reprendre, les Fusées iront voler hors de leur zone jusqu’au 3 décembre, un petit roadtrip de 5 rencontres à gérer de la meilleure des manières afin de rester dans le Top 8 de la Conférence Ouest. S’imposer en déplacement ? Certainement pas la mission qui effraie le plus Clint Capela et sa bande, eux qui ont déjà réussi à cocher des victoires à New York, Washington, Dallas, San Antonio et dernièrement Détroit. Que ce soit via les banderilles de Trevor Ariza ou bien les soirées folles du barbu, Houston a su aborder plusieurs scénarios pour repartir avec une victoire. Du coup, jouer les Kings peut ressembler à une bonne opportunité quand on connaît le bilan en montagnes russes des hommes de Dave Joerger devant le public, mais attention à ne pas prendre l’équipe de DeMarcus de haut, car cette dernière a trouvé un début de rythme plaisant ces derniers jours et Cousins sera le premier à vouloir cimenter cette bonne marche en écrasant une belle cylindrée à la mez.

En effet, Boogie a le sourire depuis le début de la semaine et cette seule image sert de coke pour les fans de Sacramento. Car en battant Toronto de justesse ce dimanche puis Oklahoma City mercredi, le pivot sait que son équipe est en train de créer une formule efficace, basée sur une modification toute simple : finies les Twin Towers dans la raquette, jouons smallball et dégainons à tout va. Une initiative signée Joerger et qui a notamment imposé à Kosta Koufos de s’asseoir sur le banc, à Rudy Gay de se décaler en ailier-fort, à Matt Barnes de faire le sale boulot sur les ailes et à Darren Collison de se démerder avec qui que ce soit pour mettre de la dynamite sur le poste d’arrière. Une fois Ty Lawson afin de faire galoper les Raptors, une fois Arron Afflalo pour matcher la densité physique du Thunder, si l’ex-entraîneur de Memphis a été recruté cet été c’était justement pour cette capacité, celle à pouvoir oser des moves quand rien ne fonctionne. Et avec deux victoires sur les deux derniers matchs joués à domicile, les Kings abordent cette rencontre post-Thanksgiving en confiance. Face au jeu rapide des Rockets ? Sacramento va jouer le jeu et tenter de dégainer encore mieux que l’adversaire texan. Une tactique osée et qui devra être gérée avec la même défense que lors des deux dernières sorties (101 et 99 points encaissés), mais qui pourrait faire mouche devant un public plus chaud que jamais.

Houston veut bien démarrer son roadtrip, Sacramento veut confirmer sa belle méthode, voilà un duel qui pourrait être aussi offensif que déterminant ce soir. Un mois avant Noël, un tel cadeau ça ne se refuse pas.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top