Grizzlies

Brandan Wright va être opéré : deux mois sur le té-cô, les Grizzlies vont surfer sur adopteunpivot

Campbell Clinic, Grizzlies

Bienvenue dans la deuxième maison de la franchise du Tennessee.

Source : bizjournals.com

C’est la sale nouvelle de la nuit dans le Tennessee. Brandan Wright devra bientôt être opéré de la cheville et manquera encore deux mois de compétition, laissant jusqu’en février le seul Marc Gasol comme seul véritable poste 5 à Memphis. David Fizdale s’adaptera, bien évidemment, mais les warnings sont actionnés pour les Grizzlies.

Rien de catastrophique donc, puisque Brandan Wright n’avait par exemple pas encore foulé les parquets cette saison et que les Grizzlies vivaient très bien jusqu’à présent cette douloureuse situation. Sauf que le retour du longiligne intérieur éboueur était prévu pour bientôt et que c’est finalement deux mois de plus que l’ancien joueur des Warriors, des Nets, des Mavs, des Celtics et des Suns passera éloigné des terrains. Les injections reçues dans le tibia par Brandan n’auront pas eues l’effet escompté et malgré un avis non-favorable à de la chirurgie il y a quelques jours, la Campbell Clinic de Memphis sera finalement le théâtre d’une opération pour le pivot de 29 ans. Sa rééducation débutera dans la foulée et les Grizzous se passeront donc du back-up officiel de Marc Gasol pour environ deux mois.

Pas une catastrophe on l’a dit, mais arguons tout de même qu’il ne vaudrait mieux pas que l’international espagnol se fasse le moindre bobo, les deux hommes étant les deux seuls véritables poste 5 du roster. Zach Randolph, Jarrell Martin, Deyonta Davis et JaMychal Green sont tous soit trop petits ou soit trop jeunes pour assurer plus de 10 minutes au poste chaque soir et la franchise du Tennessee a préféré miser sa chemise cet été sur les contrats de Mike Conley et Chandler Parsons plutôt que de blinder son banc avec de la bonne grosse viande bien grasse. Brandan Wright avait l’année passée honoré avec classe la malédiction qui avait frappé le roster de Dave Joerger puisqu’il n’avait pu enfiler un short qu’à douze reprises à cause d’une sale blessure au genou, le temps de poser 6,9 points (à 37%au tir) , 3,6 rebonds et 1,3 contre en 17,7 minutes, le plus souvent au relai de Zibo et Marco. Avec le frère de Pau et Jean-Michel Vert titulaires cette saison et Zach Randolph en sixième homme de luxe, David Fizdale a pris l’habitude de décaler de temps en temps Vince Carter au poste 4 pour jouer le very small-ball et cette habitude pourrait devenir un peu plus fréquente maintenant que le staff des Grizzlies a mis une deadline sur l’indisponibilité de son pivot remplaçant.

On espère en tout cas que le cauchemar de la saison passée ne sera pas de retour cette année, pas sûr que Coach Fizdale aie le même genre de ressources que Joerger pouvait avoir l’an dernier en magasin. Première alerte donc pour les Oursons, et confirmation en tout cas que Zach Randolph pourrait bien être parti pour rajouter un trophée de 6th man of the year à son armoire. Car quand on est le seul intérieur remplaçant potable de son équipe en plus d’avoir un talent monstre, ça aide plutôt pas mal.

Source : nbcsports.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top