Grizzlies

Officiel : Omri Casspi débarque à Memphis, le road trip continue pour le sniper israélien

Omri Casspi - Kings

Des Warriors aux Grizzlies, paye ton amplitude thermique.

Source image : Youtube

Petit à petit, le Grizzly fait son nid. Au-delà du fait que bien entendu les Grizzlies ne vivent pas dans des nids, la franchise du Tennessee continue son petit marché chez les hard-discounters et a mis la main cette nuit sur une valeur sûre de la Ligue. Pas une superstar, mais un mec qui rendra probablement quelques services en direct de son poteau de corner.

Après Sacramento, Cleveland, Houston, New Orleans, Minnesota et Golden State, Omri Casspi connaîtra donc à la rentrée sa septième franchise NBA. Passé par la case Warriors la saison passée, l’international israélien avait été coupé avant les Playoffs en raison d’une blessure qui l’avait grillé et qui avait poussé GS à s’en débarrasser avec pertes et fracas. Bien dommage pour un joueur qui méritait de faire partie d’un groupe qui gagne, mais si la NBA était une histoire qui se finit toujours bien ça se saurait. Et c’est donc sur la route de Memphis que le natif d’Olon (rien à voir avec le petit cochon peureux ami de Bulma) ira écouter ses albums d’Eddy Mitchell, dans une franchise mine de rien bien active depuis le début de la free agency. Exit Tyreke Evans, hello Jaren Jackson Jr., Kyle Anderson et donc Omri Casspi. Pas demain la veille que les joueurs de Jean-Baptiste Bickerstaff coureront le 100m en moins de quatre minutes mais au moins de quoi espérer gagner beaucoup plus de matchs que la saison passée, surtout si les leaders du roster jouent sur deux jambes toute la saison.

Les termes du contrat ne sont pas encore connus à l’heure de ces lignes mais à 30 ans et après une saison 2017-18 tronquée, quelque chose nous dit que le chèque ne sera pas blindé de zéros. Une acquisition bien mais pas top comme dirait les instructeurs du Commissaire Bialès mais un renfort intelligent dans une franchise qui a surtout besoin de se rassurer et de former le triple J en vue des prochaines saisons. Omri Casspi sera en tout cas bien là pour envoyer de l’ogive comme il le fait depuis bientôt dix ans, et de manière plutôt efficace s’il vous plaît (36,9% en carrière).

On est loin, très très loin du roster cinq étoiles, mais pas sûr que ce ne soit le délire de la maison, en tout cas pas pour le moment. A Memphis l’essentiel est ailleurs, à savoir le désir de construire sur le long terme. Pour éviter de revivre une saison cauchemar, le genre de saison où l’on se prend des -61 contre les Hornets, le genre de saison où ce genre de résultat ne choque personne.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top