Heat

Pat Riley admet qu’il aurait du donner le max à Dwyane Wade en 2014 : trop tard morray, trop tard…

Pat Riley

T’as qu’à donner le max à Luke Babbitt maintenant, ça t’apprendra.

Source : youtube

Les retrouvailles entre Dwyane Wade et Miami digérées, Pat Riley est donc passé aux aveux. Le Parrain a été très vilain en 2014 et selon lui il aurait du offrir un contrat max à son arrière légendaire plutôt que de le proposer à Chris Bosh. En même temps, s’il avait su que le pauvre Chris en chierait comme ça et que Dwyane deviendrait un sniper d’élite du jour au lendemain…

C’est donc David Aldridge de TNT qui a rapporté hier les propos d’un Patoche mélancolique à la vue des bombes envoyées par le meilleur joueur de l’histoire du Heat dans son ancien fief. Une introspection logique mais qui arrive évidemment un peu tard, puisque c’est désormais Dion Waiters qui squatte le spot de poste 2 titulaire à South Beach. Tout le monde a vomi ? Alors envoyez la quote :

Pat Riley m’a dit après le match que s’il pouvait revenir à l’été 2014 après le départ de LeBron James, il donnerait un contrat max à Dwyane Wade comme il l’avait fait pour Chris Bosh. “Je me suis trompé et j’aurais du, nous aurions du lui donner. C’est un peu tard pour le dire mais c’est de ma faute”.

Free agent cet été-là, Dwyane Wade s’était vu proposer 15 et 20 millions de dollars pour les deux saisons suivantes, ce qu’il avait accepté non sans avoir tenté de négocier avec son boss. Deux messages avaient alors été lancé à Flash : pas de contrat max et pas de contrat longue durée. Les genoux du n°3 étaient à l’époque au centre de toutes les discussions et Riley n’avait sans doute pas osé se délester de trop de sousous pour un joueur qui n’offrait pas une énorme garantie en termes de santé. Pas une honte évidemment même si les évènements qui ont suivis avec Chris Bosh ne lui ont pas donné raison, sans toutefois que le pauvre Patou n’y puisse grand chose…

Aujourd’hui Dwyane Wade a donc pris le chèque de 23 millions qu’il cherchait depuis un moment et il s’est du coup transformé en un espèce de Kyle Korver amélioré, au grand damn d’un Pat Riley qui ne peut que regarder dans son rétro les larmes aux yeux et la gorge nouée. Tant pis pour le Heat et tant mieux pour les Bulls, comme quoi on ne gagne pas toujours en affaires, même avec des représailles en mode tête de cheval.

L’avenir nous dira si les Bulls ont bien dépensé leur argent car la saison est longue. C’est en tout cas pour le moment une victoire par KO des Taureaux qui possèdent aujourd’hui avec D-Wade un leader qui vit une deuxième jeunesse sous le jersey rouge et blanc. Pendant que Luke Babbitt tape des clins d’œil à son coach pour rester dans le cinq d’une franchise championne NBA il y a à peine plus de trois ans. Putain de karma.

Source texte : nbcsports.com


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top