Kings

Les Kings de DeMarcus Cousins reçoivent les Loups de Karl-Anthony Towns : tous crocs dehors

Kings - Monstres bataille

DeMarcus ! Laisse Karl-Anthony tranquille s’il te plait. Sinon, ça va mal finir.

Source : YouTube / WatchMojo.com

Pour leur deuxième match dans leur flambant neuf Golden 1 Center, les Kings auront le plaisir d’accueillir une meute de Loups venus du Minnesota pour profiter du climat moelleux de la Californie. Mais entendre crisser les planches toutes neuves de la nouvelle salle de Sacramento ne sera clairement pas ce que cette rencontre offrira de plus intéressant. En effet, il s’agira d’observer le duel en opposition directe ou à distance entre deux big men au talent qui semble parfois sans limite.

DeMarcus Cousins a eu 26 ans en août dernier. Si son aptitude à dompter un caractère de feu reste encore assez floue, il n’en est pas moins un intérieur monstrueux. Peu en vue finalement lors de la première sortie des siens (contre les Suns) où il n’a joué que 25 minutes pour 24 points et 6 petits rebonds, l’ami DMC a envoyé du très lourd sur la raquette des Spurs jeudi avec 37 unités et 16 prises sous les cercles qui n’ont malheureusement pas empêché les Kings de subir la loi texane. L’entente avec Dave Joerger a l’air d’être très bonne et il faut reconnaître que le jeu proposé par Sacramento peut non seulement permettre aux Californiens d’espérer enfiler quelques victoires mais devrait, en plus, autoriser DeMarcus à s’éclater, à salir les équipes adverses voire à devenir le franchise player dont les protégés de Vlade Divac ont besoin.

Tiens en parlant de franchise player, Karl-Anthony Towns se pose bien là. Il ne va avoir que 21 ans le 15 novembre prochain et pourra enfin aller s’acheter un bière tout seul mais il n’a pas attendu pour éclabousser la Grande Ligue de son savoir-faire en termes de balle orange. Auteur d’un magnifique saison de rookie, il est déjà le leader de ces jeunes Wolves. Il est ambitieux mais tellement calme et déterminé à la fois qu’il en devient parfois flippant de maturité. Quant à son talent… On va rester tranquilles encore un peu avant de vous dire que ce genre de joueur ne débarque en NBA qu’une fois tous les 15 ans mais on ne promet pas de tenir très longtemps. Pour autant, KAT est encore un gamin. Il doit apprendre et tout de suite tirer quelques leçons d’un premier match en demi-teinte (21 points mais seulement 4 rebonds) et durcir son jeu (n’est-ce pas Robert ?).

C’est en tous cas un match dans le match captivant qui nous sera proposé tout à l’heure (à partir de 3h30 cette nuit en France). Il faudra aussi suivre ce que donnera Andrew Wiggins après son excellente première sortie (25 points et 7 rebonds) sans oublier d’observer la bataille que vont se mener Tom Thibodeau et Dave Joerger depuis leurs bancs respectifs. Les deux viennent d’arriver dans leurs franchises et sont en train d’inculquer leurs cultures du jeu à leurs rosters.

Le Golden 1 Center ne demande qu’à rugir. DeMarcus Cousins devra veiller à ce que le loup avec un nom de chat ne vienne pas gâcher la sympathique fiesta californienne qui s’annonce. Jeunesse, talent, coaching, ambitions. Ce Kings – Wolves promet et ça faisait longtemps qu’on avait pas pu écrire une telle phrase…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top