Grizzlies

Zach Randolph jouera en sortie de banc cette saison : l’heure des zacrifices pour Zibo

Zach Randolph Grizzlies

Pas facile tous les jours de vieillir.

Source image : YouTube

On en parlait déjà ici il y a quelques mois, et cela outrait pas mal de monde. Mais quelques mois plus tard, nous y sommes : Zibo sera bien remplaçant lors de chaque match des Grizzlies cette année.

Changement de coach, changement de rôle. Et changement de jeu, évidemment, quand on enlève les rennes des mains de Dave Joerger, qui dressait le Grit and Grind du Tennessee avec assurance. Pendant longtemps, la franchise de Memphis a réussi à terroriser ses adversaires en pratiquant un basket rugueux, lourd, fatigant, basé notamment sur l’abattage quotidien de ses deux tours de contrôle, Marc Gasol et Zach Randolph. Le problème, c’est que dans une NBA qui évolue en permanence et propose désormais des ailiers forts comme Draymond Green ou Ryan Anderson, la mode des postes 4 à l’ancienne qui ont la balle en bas et font boom-boom-buckets n’existe plus. Désormais, il faut savoir menacer les défenseurs à distance, pouvoir les sanctionner en dribblant, et si possible distribuer la gonfle. Des attributs qui ne collent pas trop au jeu de Zibo, lui qui est des plus efficaces lorsqu’il obtient le cuir dos au panier. Du coup, avez l’arrivée de David Fizdale et une rentrée sur le point de sonner, c’est Randolph lui-même qui a été informé de sa nouvelle situation. Désormais, et c’est Ronald Tillery du Commercial Appeal qui l’a confirmé en demandant directement à l’entraîneur, tu joueras en sortie de banc.

Une hérésie ? Pas tant que ça, comme on l’a vu par séquence l’an dernier lorsque Joerger voulait tester un Jeff Green nouvelle génération en ailier-fort fuyant. Une quinzaine de rencontres avec Zach en remplaçant, un coup de boost intéressant pour maintenir le niveau de l’équipe, et la possibilité de défoncer le banc adverse en bombardant la balle au poste, voilà ce qu’on avait pu voir assez rapidement sous Dave Joerger. C’est d’ailleurs un autre copain de la Conférence Est au profil similaire qui avait subi le même changement dans sa carrière l’an passé, un certain Al Jefferson désormais aux Pacers. Le vétéran le sait, il ne sera pas dans le cinq d’Indiana, et ça lui va. Du coup, le soldats du Nord pourront compter sur un point d’ancrage quand les starters se reposeront, et c’est ce que le nouvel entraîneur des Grizzlies souhaite faire avec Zibo. La bonne nouvelle, c’est qu’il pourra très certainement compter sur le professionnalisme du vétéran pour que la transition se fasse parfaitement. La mauvaise nouvelle, c’est qui mettre à la place dans la mode 2016 ? Brandan Wright n’écarte rien hormis ses bras, Chandler Parsons sans commentaires, JaMychal Green est intéressant mais ça joue les Playoffs à Memphis. Du coup, il faudra voir quelle option Fizdale voudra privilégier, mais il est assez inefficace de mettre Zibo sur le banc pour… simplement mettre Zibo sur le banc. S’il a un plan en tête, on a bien hâte de le découvrir.

Sur le papier, l’idée est très bonne et l’initiative prometteuse. Dans le jeu actuel, Zach Randolph a peu de chances de tenir face aux intérieurs bien plus rapides, et il peut défoncer les petits du banc adverse. Maintenant, qui pour le remplacer dans le cinq de départ, bon courage.

Source : Commercial Appeal

1 Comment

1 Comment

  1. DOUBLEPONEY

    7 octobre 2016 à 8 h 27 min at 8 h 27 min

    “point d’encrage”

    Petite coquille, cela devrait être “ancrage”

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top