Mavericks

Wesley Matthews est déterminé : après une saison plus que moyenne, il va falloir fermer des bouches

Wesley Matthews

Ralenti par un retour sur les parquets qui était bien relou après s’être explosé le tendon d’Achille, l’arrière a mis tout ça derrière lui pour mieux aborder cette saison.

Recruté il y a un an pour apporter sa polyvalence, son adresse extérieure et son expérience, Matthews n’a pas pu offrir la saison attendue et il sait pourquoi. Aujourd’hui débarrassé de toute pression liée à sa blessure, il veut retrouver son vrai niveau.

On s’en souvient encore, comme si c’était hier. Sous le maillot des Blazers, à l’approche des Playoffs, un ballon cherché et soudain, paf. Le tendon d’Achille qui craque, Wesley allongé au sol, le début d’un calvaire qui le prendra plusieurs mois. Quittant Portland pour tenter d’écrire une nouvelle page de sa carrière dans le Texas, le joueur faisait tout son possible afin de reprendre la pratique, car en tant que joueur surnommé Iron Man il devait bien faire le maximum pour ne pas décevoir ses fans. Pendant ce temps-là ? Le management de Dallas affirme que sa nouvelle recrue ne retrouvera les parquets qu’en début d’année 2016. Matthews répond qu’il sera dispo le soir de la reprise. Carlisle dit non, puis recule, va pour Noël. Matthews insiste, ce sera fin-octobre. Lorsqu’on se retrouve face à un joueur aussi déterminé, mieux vaut lui laisser le dernier mot : Wes fût bien présent pour la rentrée et joua 77 matchs avec sa nouvelle équipe, une véritable prouesse après avoir autant souffert. Le problème, c’est que si le joueur a pu vaincre ses démons en revenant plus tôt que prévu sur les parquets, celui qui portait le maillot des Mavs n’était pas celui qu’on connaissait si bien. Un joueur encore solide certes, mais avec une condition physique largement réduite et donc des performances limitées. Un sujet fâcheux sur lequel le vétéran est justement revenu auprès de Mavs.com, toujours aussi déterminé et prêt à enfin retrouver des standings satisfaisants.

Je suis une personne totalement différente. Je suis un joueur complètement différent aujourd’hui, et j’ai vraiment hâte d’y retourner afin de montrer cela, être celui que je sais pouvoir être tout en continuant à grandir. Bien évidemment, c’était très différent l’an passé, en revenant d’une rupture du tendon d’Achille et en n’ayant pas quatre ou cinq mois afin de me préparer. Il fallait que je saute directement dans la nouvelle saison, en étant physiquement capable d’assumer chaque match avec un gros temps de jeu. Pour retrouver mes jambes, cela m’a pris beaucoup de temps, jusqu’au break du All-Star Game, car je devais jouer des deux côtés du terrain. Aujourd’hui, je me sens bien mieux que lorsque je me suis blessé.”

Il est clair que pour les fans de Dallas qui espéraient voir près de 16 points par match tomber à pratiquement 40% derrière l’arc, obtenir 12 pions à 36% était une déception assez forte. Mais la bonne nouvelle ? C’est cette capacité à revenir sur les terrains sans aggraver sa blessure, et être capable de tenir pratiquement toute une saison à 34 minutes la soirée. Mine de rien, c’est un gros challenge que Matthews a réussi à valider, mais maintenant le plus tendu arrive. Il s’agit de valider le choix de Dallas et Mark Cuban l’an dernier, le proprio ayant décidé de tourner la page Dirk en mettant Wesley au centre des affaires. Avec des moyennes pareilles, certainement pas. On souhaite donc retrouver le garçon des Blazers, qui envoyait du bois des deux côtés du parquet et offrait une des plus belles célébrations de la Ligue après un trois-points, sans revivre de calvaire physique. Si l’arrière fait son job et atteint ce niveau, la transition ne sera que plus belle et son duo avec Harrison Barnes pourra enfin être pris au sérieux : c’est tout ce que Nowitzki et Rick Carlisle demandent.

Il y a encore deux ans, Wesley Matthews était mentionné en toute fin de phrase, lorsque les meilleurs arrières de la NBA étaient étalés sur la table. Aujourd’hui ? On en est bien loin. Mais après avoir traversé une période difficile de sa carrière, Iron Man est prêt à faire des dégâts à nouveau.

Source : Mavs.com

Source image : YouTube


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top