Draft NBA

Un insider des Celtics a testé le NBA Draft Combine : conclusion, mieux vaut bien dormir la veille

Draft Combine

Détour aujourd’hui dans l’univers du NBA Draft Combine grâce à Marc D’Amico.

En pleine période de Draft Combine où les prospects 2016 enchaînent tests physiques, tests d’apnée, tests de QI et tests de paternité, un insider des C’s s’est prêté au petit jeu des exercices demandés chaque jour aux jeunes fifous qui intégreront bientôt la Grande Ligue. Une bonne manière de voir qu’il vaut mieux éviter le KFC la veille et qu’il est conseillé à nos futures stars de se coucher à l’heure de Plus belle la vie histoire d’assurer le coup le lendemain devant Jean-Michel Chronomètre…

C’est donc Marc D’Amico, reporter et analyste pour la franchise de Boston, qui nous montre aujourd’hui l’envers du décor et qui nous fait découvrir le genre d’exercices pratiques demandés aux futurs pensionnaires de NBA. Un passage obligatoire, pour commencer, par la case mensuration. Taille des mains, des pieds, taille tout court, poids, envergure…, le mètre (ou le décamètre pour les futurs Kawhi) est de sortie pour se rendre compte ou non du potentiel athlétique des jeunes cobayes. Puis vient le moment préféré des fainéants puisque c’est à base de séries de pompes et de développé couché que les anciens étudiants sont sondés. On a tout de suite en tête les images du ventre de Glen Davis qui devait déjà à l’époque toucher le sol ou celles de Tayshaun Prince galérant à pousser plus de douze kilos, en se disant finalement que cette Draft Combine ne traduit pas forcément tout le talent planqué en chaque joueur…

Marc D’Amico enchaîne ensuite avec la partie plus concrète de ces tests puisque l’on passe en mode intensif avec des exercices de sprint et de slalom, l’occasion de checker l’attitude et l’endurance  sur des exos alliant vitesse, repli défensif et collection d’allers-retours. Pas de talon-fesse ni de lever de genou au programme qui nous auraient rappelé nos échauffements du dimanche matin mais on imagine bien les staffs NBA se rendre compte à ce moment précis de qui a abusé des Nachos et qui s’est préparé sérieusement pour l’occasion. On termine ensuite avec la traditionnelle séance de tir, obligatoire pour savoir si notre futur NBAer sera classé dans la catégorie Kyle Korver ou dans la sous-catégorie Josh Smith. Une belle inspi en tout cas et une belle manière de voir à quoi nos jeunots sûrs sont “conviés” durant tout le mois de juin ou presque avant d’être éparpillés dans tout le pays au soir de la Draft.

On saura en tout cas très bientôt qui de Pierre, Paul, Jacques ou Timothée-Gustave a le plus impressionné les émissaires de la Grande Ligue, et nous on vous invite du coup à vous tester cet été sur ce genre de séance. Et essayez une fois avant le barbeuk, et une fois après, just for fun

Source image et vidéo : youtube


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top