Playoffs NBA

Preview Game 4, Rockets – Warriors : attention, la réponse du champion pourrait être sale…!

Après un Game 3 absolument épique, les deux équipes les plus amoureuses de la Ligue se retrouvent une nouvelle fois à Houston pour y régler leurs comptes : c’est nous ou ça sent le réveil des Dubs pour rappeler la hiérarchie actuelle en NBA ?

Cette saison comme celle de l’an dernier, chaque défaite des Warriors a apporté son lot de blagues, de remarques, de montages photos et autres interrogations futiles. Un mécanisme compréhensible sachant que Steve Kerr perd environ une rencontre par mois, mais qui était généralement suivi par l’inévitable : la réponse du champion. La réponse du champion ? Oui, celle où vous piquez une équipe dans son ego, où vous osez remettre en doute leurs capacités, et où vous titillez les compétiteurs les plus hardcore de l’effectif. On va faire simple, imaginez la gueule de Draymond Green en sortie de rencontre, après une performance plus que moyenne et une balle de match perdue sur son pied. Vous croyez vraiment qu’un type comme lui, comme Andrew Bogut, comme Iggy, comme Livingston et compagnie ne sont pas rentrés à l’hôtel avec le cerveau qui allait exploser ? Ce soir, c’est probablement la version juin des Warriors qui nous sera proposée, l’occasion de réaliser un rappel général aux Rockets. Au moment où ces lignes sont écrites, le statut de Stephen Curry n’a pas changé : son absence est encore actée, mais il s’échauffera afin de tester la cheville. Mais en même temps, on peut la poser cette question, est-ce que ses copains ont besoin de lui pour s’imposer ce soir…?

Car sans vouloir manquer de respect à JB Bickerstaff dont le boulot nous fait exploser de rire au quotidien, il aura quand même fallu que Draymond bafouille, que Klay Thompson arrose (0/7 de loin), que Curry ne soit pas là et que James Harden soit bouillant… pour que Houston gagne d’un petit point ! On est donc très loin d’un retournement de situation exceptionnel, avec un Jason Terry ultra-dominant ou des Warriors qui se mettraient à soudainement douter. Cependant, on sait qu’on pourra une nouvelle fois compter sur l’agressivité du barbu, lui qui était bien content de prolonger la série avec Clint Capela, pendant que Dwight et Crey Brewer tiraient une gueule de 200 kilomètres de long en apprenant que leurs plans vacances étaient reportés. L’ambiance est celle-là chez les Rockets, le fruit d’un bordel qui dure depuis trop longtemps et qui pourrait exploser définitivement ce soir. Car sans vouloir lire l’avenir et avancer des hypothèses à la con, ce dimanche pourrait marquer le dernier match d’Howard à Houston, avant une free-agency mouvementée cet été. Et tout en affirmant ceci, comment ne pas imaginer un match complet des Rockets devant leur public, avec un Ariza en feu et Beverley au four comme au moulin ? C’est là toute l’énigme que représente cette franchise, capable de régaler un soir puis de s’écrouler le lendemain. Personne ne sait quelle version débarquera ce dimanche à la maison, personne ne sait qui sortira le match de sa vie. Mais tout ça, les Warriors n’en ont rien à foutre.

Pronostic : victoire des Warriors, de 11 à 16 points.

On connaît le tarif, et ce depuis des mois. Battre Golden State, c’est aussi s’exposer à un retour de flammes bien violent, venant de la part de compétiteurs hors-norme. Autant vous dire qu’entre Draymond Green, Andrew Bogut et Andre Iguodala, ça va jouer comme un Game 7 ce soir, car on ne déconne pas avec l’autorité des Warriors dans la NBA actuelle.

Rendez-vous dès 21h30 avec TrashTalk pour vivre ce Game 4 en direct, avec un champion blessé dans son estime et une équipe de foufous dont les vacances semblent être la priorité numéro 1.

Source image : TheSportsNation

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top