Playoffs NBA

Warriors – Rockets, la série est prête : onze mois après, les retrouvailles s’annoncent… marrantes

Warriors

Il y a un peu moins d’un an, Rockets et Warriors s’affrontaient en Finale de la Conférence Ouest. Aujourd’hui les choses ont bien changé et un monde semble séparer les deux franchises. James Harden a-t-il les moyens de nous faire mentir ?

C’était là aussi une issue que l’on pouvait imaginer sans forcément avoir hérité à la naissance de gros dons de voyance. Les Rockets ont fait le taf face à Sacramento (encore heureux) pendant que dans le même temps le dernier match de la saison de Robert Sacre créait un buzz étrange à Los Angeles. Ce sont du coup James Harden et ses poils teammates qui se verront accorder la chance d’affronter Golden State au premier tour cette saison, dans un remake de la dernière Finale de Conférence Ouest. Stephen Curry vs James Harden c’est cool, mais alors Draymond Green vs Michael Beasley et Klay Thompson face à Jason Terry on a vraiment hâte.

L’an passé, dans les derniers jours du mois de mai, Rockets et Warriors se retrouvaient pour en découdre en Finale de Conférence. Les Dubs validaient alors une fat régulière en s’envolant vers le titre alors que les Texans étaient présent à ce stade de la compétition au prix de l’une des séries les plus WTF de l’histoire au tour précédent face à des Clippers… alors fidèles à eux-même malgré l’élimination des Spurs au tour précédent. Bref, malgré une perf énormissime de James Harden au Game 4 (45 points et 9 passes à des pourcentages interdits aux moins de 18), ce sont donc les coéquipiers de Stephen Curry qui balayaient leurs adversaires 4-1. Onze mois plus tard ? Les choses ont UN PEU changé…

D’un côté une machine de guerre et n’ayons pas peur des mots. Le record des Bulls est tombé, Stephen Curry sera bientôt double-MVP et les Warriors ont tout simplement piétiné la Ligue cette saison comme votre basset hound piétine les rosiers de mamie tous les dimanches. Les Rockets ? Ces petits cons auront pour leur part attendu la toute dernière soirée de saison régulière pour passer in extremis en Playoffs, profitant surtout d’un choke monumental du Jazz lors des derniers jours de compétition. Perdre face à la CFA2 des Clippers aura peut-être bien causé la perte de Rudy et ses copines puisqu’avec une dernière défaite hier au Kobe Center, c’est bien le génie de Jean-Baptiste Bickerstaff que l’on pourra contempler deux semaines de plus au bord des parquets de l’Oracle Arena et du Toyota Center. Aujourd’hui le squad de Stevie paraît incommensurablement plus costaud que celui de JiBi et de duel il ne “devrait” pas y avoir. Mais malgré cela, il faudra quand même se garder de balancer un pronostic trop vite tellement la schizophrénie ambiante à Houston cette saison pourrait bien permettre à Ramesse et ses ouailles d’emmerder les Dubs un peu plus que ce à quoi on s’attend…

Car si l’on connaît à peu près tous le talent de Stephen Curry, Klay Thompson et Festus Ezeli (Big Three bitches), on ne sait toujours pas à quoi s’attendre quand les Texans débarquent sur le terrain… James Harden ? Malgré des défauts détestables, il a déjà prouvé qu’il était capable de gagner un match seul-two contre n’importe qui. Dwight Howard ? Remember la saison passée face à LaMarcus Aldridge, le mec est juste capable de sortir des Playoffs à 20/20 de moyenne même si on commence à y croire de moins en mois. Quant au reste du roster, Corey Brewer, Jason Terry, Clint Capela, Patoche Beverley, Trevor Ariza et Donatas Moitié D’Jounasse ont tous une expéreince en Playoffs et même Michael Beasley a les moyens de peser en sortie de rail banc. Suffisant pour faire douter les Warriors ? Des mecs si sûrs de leurs forces et aussi au point et à l’aise dans leurs baskets ? Sûrement pas mais le coup d’œil méritera d’être posé sur une série qui sera dans tous les cas offensive et funny. Sur les confrontations cette saison c’est en tout cas un sweep en cours pour GS (comme avec les 3/4 des équipes de la Ligue me direz-vous) et Chef Harden et ses cinglés de commis devront en tout cas faire très fort pour aller chercher ne serait-ce qu’une win face au champion en titre.

A l’arrivée, même délire pour les Warriors que pour les Spurs. Arriver à passer ce premier tour sans pépin et le plus rapidement possible, en évitant si possible les trous d’air. Il y en aura forcément hein, mais Curry et ses sauces (poke Ducros) doivent frapper fort tout de suite et montrer au monde que pour aller chercher la bague, et bien il faudra leur envoyer autre chose qu’un cuisinier gaucher et barbu mais bien trop seul jusque-là.

Source image de couverture : Sportige.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top