MVP Rankings

MVP Power Rankings : Quatrième édition !

Quatrième édition du MVP Power Rankings et une petite distance étonnante entre Lebron et Durant, vu les derniers résultats du Heat. Sinon, chez TrashTalk, on aime bien remixer la seconde partie du tableau ! Donc on a proposé du neuf, du jeune, en espérant que ces jeunes stars continuent leurs exploits. Focus.

 

Place Joueur Commentaire

1

(-)

Kevin Durant 8 victoires consécutives, première place de la Conférence Ouest, performance 4 étoiles face aux Lakers en antenne nationale : que demander de plus à Durant ? Lui que l’on croyait destiné à truster la seconde place derrière le cyborg de Miami, Durantula a des idées bien différentes et aimerait justement faire suer le MVP en titre. Le débat est en train de tourner : qui joue mieux que Durant en ce moment en NBA?
26.9pts, 8.6rbds, 4.3asts, 1.5stls, 1.5blks, 52% au tir

2

(+1)

Carmelo Anthony Comme Durant, Anthony mène sa conférence de la tête et des épaules, et ce malgré quelques blessures mineures. Son absence ne semble pas avoir affecté le rendement des Knicks, et à son retour, il a rappelé à son ancienne équipe qui était le patron. Une mini-guerre s’installe à l’Est entre Lebron et Carmelo, mais vu les deux victoires de 20 points face à Miami, c’est New York qui l’emporte cette semaine.
26.4pts, 6.7rbds, 2.1asts, 0.9stls, 0.6blks, 46% au tir

3

(-1)

 Lebron James Difficile de reprocher à Lebron de ne pas s’être donné sur ces sept derniers jours, vu les triple-doubles de mammouth qui nous ont été servi. Seulement, Miami a besoin de victoires, et James doit taper du poing sur la table. Généralement gentil, poli et patient, le King doit montrer son caractère et envoyer un message à ses coéquipiers, quitte à affecter son image. Maintenant.
25.1pts, 8.9rbds, 6.9asts, 1.3stls, 0.8blks, 54% au tir

4

(-)

 Zach Randolph Avec la performance de l’année Mardi dernier face aux Suns (38 points, 22 rebonds, 15/22 au tir), on ne pouvait pas déloger le gros Zach du Top 5. Ses Grizzlies semblent rencontrer leur premier coup de mou, mais chaque équipe passe par là au moins une fois. On espère simplement que Z-Bo nous régalera ce week-end dans un back-to-back de l’extrême (à Denver et Utah). Attention, poids lourds.
17.6pts, 12.9rbds, 1.3asts, 0.7stls, 0.7blks, 50% au tir

5

(+1)

 Tony Parker Inarrêtable face à Memphis lors du choc des titans de l’Ouest, Parker a tenu à informer les Grizzlies que leur belle défense ne pouvait pas l’arrêter. Appliqué, agressif et leader vocal, T.P mène ses Spurs de ses deux mains au sommet de la Conférence Ouest et les Spurs restent sur 9 victoires consécutives. Semaine intense au programme (@Houston, @Utah, @Portland, Boston), à confirmer !
18.4pts, 3.0rbds, 7.4asts, 0.8stls, 0.2blks, 51% au tir

6

(-1)

 Chris Paul Il l’a avoué cette semaine aux médias : Paul manque d’agressivité. Le meneur des Clippers le sait, lorsqu’il joue avec le couteau entre les dents, son équipe devient absolument injouable. Sa science du jeu et son leadership en font un casse-tête soir après soir, mais son humeur le pousse à y aller doucement dernièrement. Distancés dans la Conférence Ouest, CP3 s’est réveillé et les Clippers retrouvent le top !
16.1pts, 3.5rbds, 9.6asts, 2.7stls, 48% au tir

7

(-)

Kobe Bryant On mets Kobe dans ce Top 10 pour ses cartons offensifs et la barre des 30.000 points en carrière dépassée, mais si ça ne tenait qu’à nous on le sortirait sur le champ. Glouton du scoring, aveuglé par sa soif d’arceaux, Mamba nous rappelle de plus en plus pourquoi une vraie case le sépare de Michael Jordan, en jouant comme en 2004 : des milliards de points, et des milliards de défaites. Beau travail.
28.4pts, 5.2rbds, 5.0asts, 1.7stls, 0.1blks, 49% au tir

8

(-)

Al Horford Un petit nouveau ! On se doute bien que sa présence dans ce Ranking ne fera probablement pas long feu, mais les Hawks, menés par un Al Horford d’une impressionnante régularité, sont dans le Top de leur Conférence et ont tapé le Thunder, les Clippers, et les Grizzlies, rien que ça. Si Josh Smith est le capitaine à tout faire de l’équipe, les Hawks donnent la balle à Horford quand ils ont besoin d’un panier.
16.6pts, 10.2rbds, 3.3asts, 0.7stls, 1.1blks, 54% au tir

9

(-)

 Stephen Curry Un autre petit nouveau ! Après maintenant trois saisons en NBA, le fils Curry est enfin confortablement installé dans ses pompes. Alors qu’on priait pour que ses chevilles le laissent tranquille cette année, voilà que Steph nous a bluffé par sa gestion d’une équipe très jeune et sa prise de responsabilité match après match. On en redemande, surtout ce Mercredi face à Miami.
19.7pts, 3.9rbds, 6.5asts, 1.7stls, 43% au tir

10

(-1)

 Kevin Love C’était lui ou son ancien coéquipier universitaire, Jrue Holiday ! L’ailier-fort des Wolves commence à monter en régime, et son double-double monstre face aux Cavaliers (36 points, 13 rebonds) nous rappelle un peu plus pourquoi Love est le meilleur ailier-fort de la Ligue. Avec un retour probable de Rubio cette semaine, le All Star de Minnesota doit confirmer ses performances sur les trois prochains matchs.
21.2pts, 14.2rbds, 2.1asts, 1.0stls, 0.4blks, 38% au tir

 


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top