Equipes

L’effectif des Lakers 2018-19 : quasi-complet, totalement déjanté, et déjà all-time

lakers
Source image : Montage YouTube

En signant Michael Beasley ce vendredi, les Lakers sont aujourd’hui sur 15 contrats signés et vraisemblablement garantis pour la saison 2018-19. L’occasion, entre deux cuites, de faire le point sur un effectif qui fait déjà énormément parler de lui…

Ils sont 15, pourront être jusqu’à 17 avec deux contrats two-way, auront la possibilité de voir quelques têtes s’échanger, mais auront probablement cette gueule le jour de la rentrée. Oui, les Lakers n’ont pas perdu de temps, avec en tête de wagon la paire Magic Johnson – Rob Pelinka. Les deux décisionnaires de Los Angeles savaient que le premier domino serait le plus gros, en la personne de LeBron. Avec quelques sous encore disponibles, le management devait entourer le King avec des joueurs remplissant quelques cases bien précises : playmaking, vitesse, expérience, excitation, et grosse compétitivité. Bon, certes, on avait juste pas vu la case ‘absolument fucked up‘, mais les autres étaient connues. Ce sont donc trois petites semaines de recrutement qui ont suffit pour que les Lakers regardent l’été avec assurance, abordant le camp d’entraînement de septembre prochain avec un effectif déjà connu. Le seul dossier qui semble encore déplaçable ? Celui de Luol Deng, avec son contrat particulièrement toxique (36 millions sur 2 saisons). Le vétéran sait qu’il n’est plus le bienvenu en Californie, et cela tombe bien car cela fait quelques temps que lui aussi veut faire ses valises. Sera-t-il encore là lors de la reprise, difficile à dire car les Lakers n’en veulent vraiment pas mais compliqué de se débarrasser d’un tel fardeau sans y coller un sacrifice (pick de Draft). Hormis le natif du Soudan, les autres postes semblent déjà réglés et les 15 joueurs nécessaires pour le lancement d’une nouvelle saison régulière sont déjà connus. Avec les contrats des rookies inclus, quitte à bien faire les choses.

  • Meneurs : Lonzo Ball, Rajon Rondo, Isaac Bonga
  • Arrières : Kentavious Caldwell-Pope, Lance Stephenson, Josh Hart
  • Ailiers : Brandon Ingram, Sviatoslav Mykhailiuk, Luol Deng
  • Ailiers-forts : LeBron James, Kyle Kuzma, Moritz Wagner, Michael Beasley
  • Pivots : JaVale McGee, Ivica Zubac

Différentes réactions aujourd’hui, en observant ce Suicide Squad de 15 personnes. Certains diront que l’effectif des Lakers 2018-19 n’a rien de fou comparé à celui des Cavs 2017-18, d’autres regarderont davantage les fortes têtes présentes à chaque poste, et les derniers se pencheront sur la difficile répartition des minutes qui attendra Luke Walton. Qui faire jouer en priorité ? Qui devra se contenter de quelques séquences en bout de banc ? Rien qu’à la mène, le débat a déjà commencé avec deux écoles qui s’opposent : celle des pro-Lonzo et celle des pro-Rondo. Si le vétéran pourrait finir par prendre le spot de titulaire dû à son expérience, le phénomène de UCLA ne lâchera rien et aura un daron particulièrement survolté pour faire pression. Ensuite vient l’aile, avec un choix des plus tendus à faire sur les joueurs les plus safe de l’effectif : LeBron étant verrouillé, que faire du duo Ingram-Kuzma ? Retrouverons-nous un des deux hommes en sortie de banc ? Et si c’est le cas, quelles minutes donner à Michael Beasley ? Chez les arrières, même galère puisque le prometteur Josh Hart va devoir se faire respecter devant les darons que sont Lance et KCP, mais a-t-on parlé du poste de pivot qui est d’une douce faiblesse…? Et est-ce que le fameux Death Lineup avec LeBron en pivot sera testé assez tôt ? Le but ici n’est pas de tout tacler en ne donnant aucune solution à Walton, il est de se pencher dès maintenant sur ce groupe de 15 et commencer à déplacer certaines pièces. Nous sommes le 20 juillet 2018, le coach des Lakers a deux mois pour trouver un semblant de rotation. Un qui sera aussi défini par le camp d’entraînement, mais qui risque surtout de créer encore plus d’attraction autour de ce groupe. Car croire que tout le monde sera content est un doux rêve, aussi doux que le show télévisé qui nous sera réservé chaque semaine sur Times Warner Cable.

Fou, spectaculaire, polyvalent, doué, expérimenté, explosif, capable, l’effectif 2018-19 des Lakers intrigue par ses flashs et son style totalement à l’opposé de ce avec quoi LeBron a dû faire jusqu’ici. Que les fans de Los Angeles se préparent, les 15 hommes que vous voyez marqueront certainement à jamais l’année à venir. Can’t wait.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top