Pistons

Officiel : Glenn Robinson III s’engage avec les Pistons pour 8 millions sur 2 ans, frais de déménagement minimum

Glenn Robinson III

En cas de mal du pays, il sera à 4 heures de route d’Indianapolis.

Source image : NBA League Pass

Blessé pendant la majeure partie de la saison, Glenn Robinson III a manqué le coche avec les Pacers. Il tentera de rebondir non loin de là, à Detroit, où il vient de s’engager pour les deux prochaines saisons.

300 miles et un peu plus de 4 heures 30 de voiture séparent les deux villes évoluant dans la Division Centrale ce qui devrait faciliter le déménagement du fils de Glenn Robinson cet été. Drafté par les Wolves en 40ème position en 2014, GR3 termine la saison à Philadelphie avant de prendre la route d’Indianapolis durant l’été 2015. Souvent utilisé mais rarement titulaire, une blessure à la cheville gauche lui coûtera les trois premiers mois de la dernière saison régulière. Manque de chance, c’est le moment choisi par les Pacers pour forger un groupe bourré de talent et construit autour de Victor Oladipo. De retour après la trade deadline, il ne trouvera jamais vraiment le rythme, tournant à 4,1 points et 1,6 rebond de moyenne en 14 minutes. Ce qui n’a pas changé en revanche, c’est son adresse du parking, où il faisait mouche 41 fois sur 100 cette année encore. C’est cette qualité qu’il devra encore développer pour gagner du temps de jeu à Detroit où il vient de signer un contrat de 8 millions de dollars sur deux ans selon Marc J. Spears d’ESPN.

Les Pistons renforcent ainsi un poste qui est clairement le point faible de l’effectif avec Stanley Johnson pour titulaire. Capable de shooter de loin et de percer la défense pour claquer des gros tomars qui lui avaient permis de remporter le Slam Dunk Contest en 2017, Glenn Robinson III sera donc le bienvenu dans une franchise en pleine évolution depuis le licenciement de Stan Van Gundy. Absents des Playoffs pour la deuxième année consécutive, les descendants des Bad Boys vont tabler sur leur duo d’intérieurs, Blake Griffin – Andre Drummond, pour les mener vers les sommets d’une Conférence Est délaissée de sa dernière grande star qu’avait justement croisé Robinson au premier tour. Une bonne nouvelle pour Motor City qui semble donc armé pour jouer les premiers rôles dans sa Conférence derrière les intouchables Celtics et Sixers.

A ce prix-là, les Pistons auraient eu tort de s’en priver. Au pire, il se plante et c’est un tout petit investissement de perdu, au mieux Glenn Robinson III retrouve sa courbe de progression et s’impose comme un titulaire à l’aile.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top