One-on-One

Le Top 30 des joueurs de la saison régulière sur TrashTalk : LaMarcus Aldridge (#8) !

LaMarcus Aldridge

Le LMA de Portland était de retour cette année.

Source image : YouTube

Trente jours, trente coups d’œil dans le rétroviseur sur trente joueurs qui ont laissé leur empreinte sur la saison 2017-18. Alors que les Finales battent leur plein, retrouvez le classement made in TrashTalk des plus grands acteurs de la dernière régulière. Six mois de compétition intenses notamment marqués par plusieurs performances historiques : c’est l’heure de faire les comptes !

Trois critères principaux ont été sélectionnés pour établir cette hiérarchie des meilleurs joueurs de la saison régulière 2017-18, avec un ordre d’importance minutieusement défini, comme vous pourrez le voir ci-dessous. Le classement a ensuite été élaboré en fonction des avis de tous les membres de la rédaction, pour former une moyenne du rang final. Ainsi, le Top 30 de cette saison respecte à la fois les responsabilités d’un joueur, sa production quotidienne, et son impact sur les résultats de son équipe.

  1. Les statistiques individuelles
  2. Les statistiques collectives
  3. Leadership au sein de la franchise

Ce système permet notamment de départager certains clients, lorsque ceux-ci ont des tâches nettement différentes. Par exemple, un Bradley Beal aura beaucoup plus de pression et de poids dans la victoire des siens qu’un Klay Thompson aux Warriors. Du coup, si leurs statistiques pourront être similaires, ce qui les départagera sera le bilan collectif ainsi que le rôle au sein de l’équipe. Sans plus attendre on prend la direction de San Antonio pour découvrir notre client du jour !

___

# Statistiques individuelles 2017-18 : 23,1 points, 8,5 rebonds, 2 assists et 1,2 contre à 51% au tir dont 29,3% de loin en 34 minutes.

# Résultats collectifs : 47 victoires pour 35 défaites, 7ème de Conférence.

# Meilleur match de la saison (vs. Jazz, le 23/03) : 45 points et 9 rebonds à 19/28 au tir et un record en carrière dans la popoche.

Après un été tumultueux où il aurait réclamé son transfert aux Spurs, LMA était bel et bien en black and silver pour le début de cette nouvelle saison NBA. Censé être la seconde option offensive de San Antonio en soutien de Kawhi Leonard, l’ancien franchise player des Blazers a vite compris qu’il allait devoir se débrouiller tout seul pendant la gestion du cas du MVP des Finales 2014. Heureusement, les mots de Gregg Popovich ont remobilisé le second choix de la Draft en 2006 et il a réalisé sa meilleure campagne avec les Spurs. Incontournable en attaque, il s’est rappelé ses années à Portland où il devait parfois aller chercher la victoire en solo alors que le reste de son équipe était à la traine. C’était un peu le même cas de figure cette saison avec des Texans longtemps dans l’ombre des deux gros de l’Ouest, sur la troisième marche du podium mais qui ont fini par dégringoler au classement jusqu’à éviter de justesse de vivre leur première saison sans Playoffs depuis l’arrivée de Pop à la tête de l’équipe, en 1997. Au milieu d’un roster vieillissant, LMA a porté à bouts de bras ces Spurs pour leur offrir le droit de se prendre une nouvelle gifle par les Warriors au premier tour. Portland ou San Antonio, même combat finalement.

Pour découvrir le Top 30 au complet c’est par ici !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top