Sixers

Preview Game 3 Sixers – Celtics : y’a un truc de cassé chez Ben Simmons, on demande d’urgence un réparateur

plombier

Pas sûr qu’un plombier suffise, y’aura peut-être plus besoin d’un psy.

Source image : www.chessumgasandplumbing.com.au

La série que l’on nous vendait comme la plus excitante et la plus équilibrée de toutes les demi-finales n’a pas encore répondu à toutes nos attentes. En cause ? Le génie de Brad Stevens, le talent de Jayson Tatum, la folie de Terry Rozier, la sérénité d’Al Horford et… le retard à l’allumage des Sixers. Grand besoin de se rassurer ce soir à la mèz, envoyez la preview.

Et parce qu’on est sympa… récap du Game 1 ici, et du Game 2 .

Il serait temps. Il serait temps que les hommes de Brett Brown saisissent l’importance d’une demi-finale de Conf’ et se mettent à jouer comme ils savent le faire. A moins que ces C’s en mode desperado soient tout simplement trop talentueux et trop déterminés. Quoiqu’il en soit, la série est de retour en Pennsylvanie et une fois la cloche sonnée, l’ancien tank le plus raillé de la Ligue devra passer la seconde. Pour valider une saison formidable, pour remettre un peu de piment dans une série mal embarquée et pour faire honneur à un Wells Fargo Center qui n’a pas pris des raclées pendant cinq ans pour se faire sweeper dès son retour en Playoffs. La jeunesse dorée de Philly devra être au rendez-vous, plus encore que celle de Boston, et c’est une nouvelle fois un poule-renard-vipère géant auquel se livreront les bébés cadums des deux franchises, sous le regard bienveillant de Tonton Horford notamment. Une véritable bagarre de centre aéré tant les participants sont encore des gamins, mais un kif évident tant ces gamins ne sont pas là uniquement pour s’échanger des bonbecs. On checkera également du côté des bancs, pour voir si Brett Brown est capable de s’adapter au porno basket offert par ses adversaires depuis deux matchs, pour voir si son groupe est capable de se sublimer afin d’aller chercher encore plus loin que cette demi-finale déjà très positive quand on connaît l’histoire de la franchise…

# La clé du match : he’s a rookie or not a rookie ?

C’est le duel qui tient en haleine les fanbases des C’s, des Sixers… et du Jazz depuis le début de la série. D’un côté le futur Rookie of the Year (bah si) et de l’autre un Jayson Tatum qui l’outscore violemment depuis deux matchs. D’un côté un Ben Simmons qui peine à reproduire face à Boston les géniales perfs qu’il nous a offert toute la saison, et de l’autre un gamin qui joue comme un vétéran et dont le déploiement des ailes nous fait halluciner match après match. Et c’est bel et bien ce duel que l’on suivra avec attention pour ce Game 3 et qui décidera en partie du destin de cette série. Réveil du meneur des Sixers ? Confirmation que sur cette match-up c’est bien Jayson le daron ? A la différence de Tatoume, Ben Simmons n’a pas encore acheté de tir et la défense collective mise en place par Brad Stevens l’empêche de se connecter au reste de sa bande. Libre à lui de vouloir partir en vacances la semaine prochaine, mais s’il veut jouer encore un peu au basket en mai il faudra trouver des solutions très vite pour retrouver son game. Quant au rookie des C’s, le modjo semble bien présent et il s’agira simplement de confirmer sa forme du moment, le tout avec quelques bars de pression en moins dans les mollets.

Quand ? 23 heures, heure de Châteauroux. Où ? Wells Fargo Center, Philadelphia, Pennsylvanie. Inratable si vous êtes un vrai, alors rendez-vous dans quelques heures avec le café.

Les visiteurs ont tapé :

2 Commentaires

2 Comments

  1. U.Drew

    5 mai 2018 à 20 h 16 min at 20 h 16 min

    On va parle taïwanais a 2h du mat’ après avoir vu Ben nous réciter son code WI-FI.

  2. LostDreamer

    6 mai 2018 à 2 h 37 min at 2 h 37 min

    Al Horford CLUTCHISSIME! Bravo aux Celtics, Simmons catastrophe il va falloir travailler le mental en plus du shoot pendant l’été.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top