Celtics

[Summer League – Jour 2] Jeremy Lamb offre la victoire à OKC au buzzer

Installée à Orlando du 7 au 12 juillet, la Summer League NBA donne la chance à de jeunes joueurs, draftés ou non, de se faire une place au soleil et trouver un employeur dans la meilleure ligue au monde. Retour sur la deuxième journée de compétition.

OKC bat Orlando 79-78
Le Thunder l’emporte sur le fil

Dans un match mené d’une courte tête par les locaux du Magic d’Orlando durant 36 minutes, les jeunes pousses d’Oklahoma City, piqués dans leur orgueil, ont renversé la tendance dans le dernier quart-temps (31-21) et ressortent victorieux de cette deuxième confrontation grâce à un clutch shoot de Jeremy Lamb dans les ultimes secondes (6,3 secondes de la fin du match). Se maintenant à la surface de par une défense solide qui a constamment perturbé les plans de Victor Oladipo (12 points, 5 passes décisives, 3 rebonds, 3 pertes de balle à 2/12 aux tirs), le Thunder a su s’appuyer sur l’effort combiné de l’ancien Wildcat de l’Arizona, Grant Jetter (14 unités, 5 rebonds à 50% au shoot), et du sauveur du soir, l’ancien pensionnaire de Uconn et des Hosuton Rockets, Jeremy Lamb (4 assists, 11 points dont 7 marqués dans les quatre dernières minutes de la partie).

[youtube width=”520″ height=”415″ video_id=”Gu6cdniKxYA”]

Indiana bat Philadelphie 96-75
Les Pacers fusillent Phily !

Premier blowout de cette Summer League 2013 à mettre à l’actif des Pacers d’Indiana qui ont dominé copieusement leur adversaire du soir, les Philadelphie Sixers. Si, tout comme Oladipo, le meneur des Sixers Michael Carter-Williams avait fait bonne impression, ce-dernier n’a pas réussi à se montrer à la hauteur de l’événement, même si cette fois-ci il n’a commis aucune turnover (13 points à 4/19 aux tirs). En face, la ZONE : les 75% de réussite derrière l’arc (15/20 à 3 points) ont à eux seuls eu raison d’une fébrile équipe de Philadelphie, n’ayant pas trouvé la parade à cette prouesse exceptionnelle de la part d’Indiana. De plus, les Pacers se sont montrés très soudés collectivement, fiers d’un tandem performant composé de Solomon Hill, MVP de la rencontre (20 points, 7 rebonds, 4 passes à 4/4 à longue distance), et de l’aîné des frères Plumlee, le dénommé Miles (14 points pour 13 prises au rebond). Indiana quitte ainsi la compétition d’Orlando avec deux victoires en poches et déjà de belles promesses…

[youtube width=”520″ height=”415″ video_id=”mLnroBckz4k”]

Boston bat Detroit 93-63
Un seul être vous manque et tout est dépeuplé

En voyant Andre Drummond arriver en costard, la rencontre promettait déjà d’être compliquée pour Detroit à l’Amway Center. Dès le premier quart-temps (30-9), les Celtics allaient nous conforter dans notre impression en ne faisant qu’une bouchée des intérieurs de Detroit. Le score étant déjà acquis, Kelly Olynyk allait poursuivre le chantier entamé la veille pour inscrire 13 points, 6 rebonds et 3 passes en 21 minutes de temps de jeu. Mais la satisfaction ne s’arrêtera pas là pour Brad Stevens qui allait pouvoir apprécier la performance de Darius Johnson-Odom en sortie de banc. Meilleur marqueur du match avec 22 unités, il ajoutait aussi 5 rebonds et 2 passes à son compteur. En face, Kentavious Caldwell-Pope (11 points) tentait de sauver ce qui pouvait encore l’être, mais à l’image de son équipe (18/65), son adresse du soir laissait à désirer (3/10). En l’absence de son pivot sophomore, Detroit se prend donc une claque et se devra de réagir jeudi face à Miami. Tout juste nommé assistant coach de Mo Cheeks, le  Sheed ne devra pas chômer pour conditionner les nouvelles recrues d’intérieurs.

[youtube width=”520″ height=”415″ video_id=”O0nxpTXqXIs”]

Miami bat Brooklyn 93-86
Le Heat à l’arrachée

Au terme d’une rencontre plaisante et disputée, le Heat remporte son premier succès de la compétition face aux Nets de Jason Kidd. Malgré un Mason Plumlee toujours étincelant (23 points, 9 rebonds) et Tyshauwn Taylor meilleur marqueur de la partie avec 25 unités, Miami a triomphé grâce à un collectif  bien rôdé. Ainsi, James Ennis (17 points), Ian Clark (19) et Scotty Hopson (22) emmenaient les leurs vers la victoire en utilisant de manières habiles les attaques en transition.
Malgré la perte du match, c’est bien les Nets qui tirent le plus de satisfaction de cette journée avec un feeling qui s’améliore de jour en jour pour le cadet des Plumlee. Il pourrait bel et bien avoir sa carte à jouer dans un effectif à plus de 100 millions de dollars…

[youtube width=”520″ height=”415″ video_id=”e54X52lejws”]

La compétition continue ce mardi pour Trey Burke et Rudy Gobert notamment qui affronteront les Rockets avec Utah à 21 heures.

Retrouvez le programme complet de la compétition ici.

Source : NBA.com


1 Comment

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top