Sixers

Les Sixers sont qualifiés pour le tour suivant : bye-bye Miami, enjoy Philadelphie !

Sixers Philadelphie
Source image : NBA on TNT

Pour ce Game 5 électrique qui avait lieu à Philadelphie, les Sixers n’ont pas traîné des pieds et ont profité de leur première occasion pour se qualifier au tour suivant : le Process est en marche, direction les demi-finales.

Difficile de ne pas secouer sa tête en voyant la saison sportive que les habitants de Pennsylvanie sont en train de vivre. Entre le foot américain, les équipes universitaires et ce qui se passe autour des gosses de Brett Brown, vivre dans la cité de l’amour fraternel a quelque chose de magique depuis quelques mois. Et pour ce Game 5, justement, le feu d’artifice était une nouvelle fois exceptionnel. Sorti de prison et attendu comme un roi au Wells Fargo Center, le rappeur Meek Mill ne faisait qu’ajouter des étoiles dans les yeux des fans, venus s’amasser dans leur antre pour y voir la qualification des leurs. Tout le gratin de Philly présent au premier rang, toute la concentration des Sixers présente à l’entre-deux, il n’y avait plus qu’à assurer le show et ne surtout pas laisser d’espoir à un Heat rêvant de pouvoir prolonger la série et retourner à Miami pour un Game 6. C’était d’ailleurs assez bien parti pour la bande à Spoelstra, elle qui réalisait son match et menait à la fin de la première période. Tout scénario était envisageable, tout scénario… dont celui qui voit les Sixers prendre feu et artiller dans le troisième quart. Redick, Covington, Saric et Embiid en position, une vague qui défonce l’avance de Miami et imposera aux visiteurs de bafouiller dans le dernier quart, ce qui était encore de l’ordre de la tension se transformera en célébration, avec des joueurs partageant leur joie avec leurs fans. Oui, eux, ces Sixers qui étaient au fin-fond de la Ligue il y a deux ans, enfin en Playoffs et qualifiés pour le round suivant.

On pourrait refaire la série et se dire que c’était peut-être un peu too much. Seulement 5 matchs pour taper ce Heat ? Non pas qu’on en fasse une tarte de cette équipe, mais il y a tout de même eu de la résistance de la part de Wade et ses potes, notamment sur les matchs 2 et 3. Victorieuse en déplacement, l’équipe de Pat Riley se voyait bien mener 2-1 la série mais elle craquait dans le dernier quart du Game 3. Déterminée le match suivant, elle loupait là aussi son finish et mettait d’elle-même la corde autour du cou. En face ? C’est la sérénité et le contrôle qui ont marqué les observateurs. Eux, ces jeunes cadres qui découvrent les Playoffs, ce sont eux qui ont semblé plus expérimentés, plus précis, plus justes dans leurs gestes. Des gars, entre Covington, Embiid, Saric et Simmons, qui découvraient les phases finales et les découvrent encore. Mais comme Ben le répétait en sortie de victoire, ce groupe ne veut pas se satisfaire d’une simple qualif au tour suivant. Non, les projets sont bien plus grands dans cette franchise, avec cette équipe, et dès cette saison. Vu comment Philly joue en ce moment, des deux côtés du terrain, c’est à se demander si la meilleure équipe de l’Est ne s’entraînerait pas en Pennsylvanie, en fait. Une semi-affirmation qu’il faudra vérifier face à Boston ou Milwaukee, puisqu’on attend le vainqueur de cette série, mais une chose est sûre : aucune de ces deux équipes ne va effrayer les Sixers à l’entre-deux du Game 1.

C’est la teuf, chers fans des Sixers et habitants de Philadelphie ! Le Process est en route et se porte à merveille, retour en Playoffs et qualification au tour suivant : le début d’une aventure potentiellement incroyable sur ce printemps 2018.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top