Nets

Jahlil Okafor sera libre cet été : mais si les Nets n’en veulent pas, qui va miser sur l’intérieur ?

Jahlil Okafor
Source image : YouTube

Récupéré par les Nets il y a quatre mois, Jahlil Okafor n’a clairement pas intégré la rotation de Kenny Atkinson et la fin de saison approche à Brooklyn. La seule entre l’intérieur et sa franchise ? Peut-être bien.

Vous vous en souvenez ? Allez, faites un petit effort. Vous vous en souvenez, en décembre dernier, quand Okafor était transféré de Philadelphie à Brooklyn ? Êtes-vous capables de vous souvenir des headlines qui marquaient la planète basket, l’énergie qui émanait de ce dossier et les espoirs qui étaient placés en Jahlil dans un nouveau cadre ? On parlait de talent, de fermer un livre chez les Sixers et en ouvrir un autre avec les Nets. On en faisait de bons et longs formats, en se demandant si Sean Marks n’avait pas chopé un potentiel steal dans ce transfert hivernal. Et bien la réponse, on l’a aujourd’hui, l’association fût loupée entre Jahlil et Brooklyn. Seulement 25 matchs sous son nouveau maillot, et surtout 3 petits depuis le All-Star break alors qu’il est en pleine possession de ses moyens, le phénomène qui sortait de Duke il y a 3 ans est à des kilomètres de ce à quoi on pouvait s’attendre. Non pas qu’un rendement de All-Star était attendu dès ses premiers mois, mais quand même. On ne pensait surtout pas voir un rookie (fabuleux) en Jarrett Allen lui voler tout son temps de jeu. On ne pensait pas voir Atkinson accepter de se prendre des 30-30 par des Dwight Howard, en envoyant Quincy Acy au poste de pivot sur certaines séquences. D’abord loin d’être prêt physiquement parlant, Okafor s’est affiné mais cela n’a rien changé. Les matchs s’enchaînent et les DNP aussi. Une situation qui peut frustrer l’intéressé, mais il ne souhaite pas le montrer à quelques mois d’un été capital. Jahlil l’a expliqué avec précaution auprès du New York Post.

Et même si Okafor a répété qu’il était content d’être chez les Nets, comment jonglera-t-il entre le temps de jeu, le salaire, le style de jeu, la possibilité de gagner et d’autres facteurs rentrant en compte dans son choix de destination ?

“Tout sera pris en compte. Mais honnêtement, je n’ai aucune expérience de tout cela, donc j’essaye simplement de finir la saison sur une note prometteuse. Je serai aidé par des gens qui ont dû faire avec ce que je vais connaître, et je vais me reposer sur leur expérience. Je ne sais vraiment pas à quoi m’attendre. Au final, je souhaite juste jouer au basket.”

Mais alors pourquoi Jahlil Okafor ne joue pas au basket ? Entre son manque de condition physique, l’absence de vrai camp d’entraînement, une défense level hardcore et pas de véritable rythme puisqu’il a été transféré en cours de saison, il y a deux ou trois raisons auxquelles on peut penser. Cependant, ce n’est pas cette question à laquelle on souhaite répondre aujourd’hui. Non, ce qui nous intéresse, c’est évidemment la suite. Agent-libre cet été, Jah pourrait signer dans un paquet de franchises… mais qui voudra de lui ? Il y aura forcément du monde pour tenter sa chance, c’est une évidence quand on voit un Top 3 de Draft qui est encore jeune. Sauf qu’à seulement 22 ans et avec du talent plein les mains, on en vient presque à se demander si la saison prochaine sera celle de la dernière chance pour Okafor. Si vous n’arrivez pas, pour des raisons X ou Y, à taper la rotation intérieur des Nets, il y a clairement un problème qui dépasse la simple défense sur pick and roll. Après, Kenny Atkinson est particulier et il fait ses rotations comme bon lui semble. Sauf que ça, les GM du circuit ne vont pas forcément chercher à le comprendre, et le jeune pivot devra se dépatouiller pour faire son nid, où que ce soit. Chez les Nets, c’est mal barré, à moins qu’ils le conservent à petit prix. Ailleurs ? Si possible, oui, et dans un groupe qui osera enfin l’utiliser. Car autant de talent verrouillé sur un banc, c’est limite un crime sportif.

Jahlil Okafor a ses défauts, il a un dossier compliqué, c’est un fait. Par contre, serait-il possible de le faire jouer, régulièrement et avec un vrai rôle, avant de le condamner à la prison à vie ? Si quelqu’un est chaud pour tenter le projet, c’est avec grand plaisir.

Source : New York Post

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top