Knicks

Preview Knicks – Warriors : attention à la recette du chef Curry, ça pourrait piquer très fort

Stephen Curry

Les 45 points à 10/14 du centre-ville, c’est tout droit.

Source image : YouTube

Les champions en titre se déplacent au Madison Square Garden à 1 heure 30 du matin et on se dit que Stephen Curry pourrait en profiter pour faire du sale. Voire même du très sale. 

Après leur coup de pompe avant le All-Star break, qui a d’ailleurs vu les Rockets reprendre les rênes de l’Ouest – et donc de la NBA -, les Warriors semblent décidés à montrer qui dirige réellement la Ligue. Steve Kerr et sa troupe ont commencé par une petite victoire face aux Clippers, avant de mettre les choses  au clair avec le Thunder, en infligeant un sévère +32 à Russell Westbrook et ses potes. Et qui dit Warriors en mode pré-chauffage, dit Stephen Curry chaud bouillant. Visiblement, les pop-corn de Los Angeles ont des vertus énergisantes, puisque le Chef a planté 44 points sur la tête des Clippers, avant de sortir une partition magnifique face au Thunder, avec 21 points, 9 rebonds, 6 passes et 3 interceptions. Quand le double MVP est dans cette forme-là, très peu de gens peuvent l’arrêter, et malheureusement pour New York, aucun joueur des Knicks ne fait partie de cette liste. Sur ses deux derniers matchs face aux hommes d’Hornacek, Curry a inscrit 32 et 31 points, et au vu de la mentalité actuelle du côté d’Oakland, il se pourrait bien que le match de ce soir se transforme en véritable boucherie. Steph et ses potes semblent en effet vouloir passer tranquillement de leur mode « nonchalant on s’en fout de la régulière » à un mode un peu plus flippant, qui pourrait s’apparenter à « les beaux jours reviennent, il est temps de rouler sur la concurrence ».

Et bizarrement, on se dit que ça pourrait pas mal arranger les affaires des Knicks tout ça. Depuis la blessure de Kristaps Porzingis, on sait que l’objectif de New York est de descendre au maximum au classement de l’Est, tout en développant ses jeunes guards, à savoir Ntilikina, Mudiay et Burke. On voit donc bien Hornacek tenter des choses ce soir, en confrontant ses meneurs à un candidat au titre de MVP, histoire qu’à défaut de le stopper, ils engrangent un maximum d’expérience. Il ne faudrait surtout pas compromettre l’opération tanking, qui se déroule d’ailleurs plutôt bien puisque les Knicks restent sur, accrochez vous bien, neuf défaites sur leurs dix derniers matchs. Si c’est pas du tanking de professionnel ça, c’est Mark Cuban qui va être jaloux. En même temps, quand tu enchaînes deux matchs face aux deux deuxièmes de Conférence, tous deux en mission pour reconquérir la première place après un début d’année en demi-teinte, tu n’as clairement plus besoin de trouver d’excuses à tes défaites, et on va pas se le cacher, ça les arrange bien nos amis de New York.

Des Warriors revanchards qui commencent doucement à passer en mode Playoffs, face à des Knicks qui ont activé le mode Panzer depuis longtemps. Rendez vous ce soir à 1h30 donc, pour un match qui s’annonce visiblement très, très serré. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top