Conseils des experts

TrashTalk Fantasy League : Joel Embiid en back-to-back, ça se tente ou pas ?

Joel Embiid
Source image : Twitter

Ceux qui connaissent le monstre le savent et ceux qui sont novices vont l’apprendre, faire le bon choix chaque soir en TrashTalk Fantasy League est une mission proche des limites de l’impossible. Pour vous aider, ou au moins essayer, nous vous proposons quotidiennement quelques conseils par rapport aux matchs de la nuit et ce durant toute la saison. On enchaîne donc avec cette nouvelle soirée et sept matchs au programme. A vos decks, let’s go.

# Les Premiums du jour
Vous savez, ce sont ces gars qui descendent NORMALEMENT rarement en dessous des 30 points même les soirs où ils se trouent un peu. Ces mecs qui peuvent NORMALEMENT vous rapporter 50 points ou plus pour peu qu’ils s’énervent un minimum.

Anthony Davis (à Brooklyn) : en petite forme en ce moment, c’est l’adversaire qui lui fallait pour reprendre confiance.

Giannis Antetokounmpo (à Orlando) : un des meilleurs attaquants de la Ligue contre l’une des pires défenses de la Ligue, ça devrait faire des chocapic.

Joel Embiid (contre les Clippers) : il n’a joué que 24 minutes hier mais une cheville douloureuse pourrait l’empêcher de réaliser son premier back-to-back ce soir. L’avantage avec Jojo, c’est que même quand il joue l’équivalent de deux quart-temps, il a le temps de faire 44 en TTFL.

LaMarcus Aldridge (à Oakland) : c’est presque étonnant qu’il n’ait pas encore eu de blessure cette saison tellement les Spurs ont la poisse.

Stephen Curry et Kevin Durant (contre les Spurs) : on vous les présente encore ? Sans Kawhi, ils ont encore moins de risques de se trouer.

Nikola Jokic (à Phoenix) : inutile de vous rappeler la règle des pivots dominants contre les Suns.

# Les bons spots du jour

Il s’agit ici des joueurs se retrouvant NORMALEMENT dans des situations favorables à un beau score en TTFL. Un adversaire direct trop faible pour eux ou une revanche à prendre par exemple.

Eric Bledsoe (à Orlando) : seul vrai meneur sur ses deux jambes à Milwaukee, il en profite pour faire des stats.

Dario Saric et Ben Simmons (contre les Clippers) : on était à deux doigts de les ajouter à la catégorie du dessus, et puis on s’est rappelé leur âge et on a voulu leur laisser un peu de challenge pour la suite de leur carrière.

Bradley Beal et Otto Porter Jr. (à Chicago) : les patrons à la Maison Blanche depuis quelques semaines.

Zach LaVine (contre les Wizards) : encore quelques matchs à ce rythme-là et il passera chez les premiums.

# Les tentations du jour
Le talent est NORMALEMENT là, le potentiel également et quelques éléments nous laissent envisager un bon score. Attention, qui dit tentation peut aussi bien vouloir dire satisfaction que déception…

Jrue Holiday (à Brooklyn) : il fait un peu le yoyo en ce moment mais les Pelicans ont besoin de lui pour espérer atteindre les Playoffs.

Allen Crabbe et Spencer Dinwiddie (contre les Pelicans) : pour ceux qui se sont promis de prendre un joueur des Nets au moins une fois dans la saison.

Khris Middleton (à Orlando) : il pourrait se faire plaisir contre une défense bien permissive.

Evan Fournier (contre les Bucks) : il n’a pas bougé à la deadline et semble le seul joueur potable de l’effectif en attendant le retour des blessés.

Danilo Gallinari, Lou Williams, DeAndre Jordan et Tobias Harris (à Philadelphie) : compliqué d’identifier une hiérarchie à L.A. en ce moment, faites un peu confiance à votre feeling.

Laure Markkanen (contre les Wizards) : de retour de son court congé de paternité, il a une motivation supplémentaire pour martyriser les ficelles de la Ligue désormais.

Brandon Ingram et Julius Randle (à Dallas) : à force, ce sont presque les plus anciens du vestiaire à L.A.

Dirk Nowitzki et Dennis Smith Jr. (contre les Lakers) : un adversaire abordable pour faire des stats tout en repartant avec la défaite.

Klay Thompson (contre les Spurs) : un fond de tiroir comme un autre, qui peut autant taper 50 que 5. A vous de voir si vous voulez jouer au loto ce soir.

Will Barton, Gary Harris et Jamal Murray (à Phoenix) : contre les Suns, les trois ont moyen de cartonner.

T.J. Warren et Elfrid Payton (contre les Nuggets) : parce que les bons joueurs ne sont pas tradés, sauf quand ils le sont.

# Les bad beats du jour
Comme leur nom l’indique, il faut NORMALEMENT les éviter soit parce qu’ils ne sont pas faits pour exploser les compteurs de TTFL, soit parce que les circonstances actuelles (blessure, suspension, méforme) nous laissent penser que ce n’est pas le moment de les choisir.

Caris LeVert et Rondae Hollis-Jefferson : ça laisse plus beaucoup le choix à Brooklyn.

Malcolm Brogdon et Matthew Dellavedova : ça fait plus de minutes pour Rico.

Aaron Gordon, Nikola Vucevic et Terrence Ross : les blagues sur Elfrid Payton fusent à l’infirmerie.

Milos Teodosic et Patrick Beverley : sale époque pour les meneurs.

John Wall et Markieff Morris : les jeunes vont devoir assurer.

Lonzo Ball : peut-être qu’IT aura même le privilège de commencer sur le terrain.

Harrison Barnes : blessé depuis une semaine, ça ne vaut pas le coup de prendre le risque.

Dejounte Murray, Tony Parker, Kawhi Leonard et Rudy Gay : all-in sur Patty Mills.

Devin Booker : all-in sur T.J. Warren.

C’est tout pour cette nouvelle soirée, et c’est déjà pas mal. On se donne rendez-vous demain matin pour faire les comptes mais attention, on prévient les petits nouveaux, un réveil TTFL n’a rien d’un matin habituel. Alors faîtes le bon choix, faudrait pas vous mettre de mauvaise humeur de bon matin.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top