Bucks

Jabari Parker réussit son comeback avec les Bucks : 12 points en 15 minutes et des sensations retrouvées

Enfin ! Que ce soit par les fans des Bucks ou les amoureux de la NBA en général, on ne pouvait pas rêver mieux pour Jabari Parker que le comeback qu’il a vécu cette nuit, après une année sans jouer. Retour sur cette nuit marquante pour JP, avec une victoire importante au bout.

Auteur de 29 points et 11 rebonds et du lay-up de la victoire face aux Knicks (92-90), Giannis a encore une fois montré qu’il était le patron cette nuit. Pourtant, c’est bien au début du match que la salle a fait le plus de bruit. Il reste cinq minutes à jouer dans le premier quart-temps quand le public du Bradley Center se lève, ne faisant qu’un. Non, ce n’est pas pour déconcentrer Tim Hardaway Jr. sur la ligne des lancers-francs mais bien pour la rentrée en jeu de Jabari Parker, près d’un an jour pour jour après sa rupture des ligaments croisés au genou gauche. L’ancien de Duke bossait dans l’ombre depuis des mois en attendant ce jour et il a montré de bonnes choses pour son retour auprès de ses coéquipiers. Malgré un temps de jeu limité, le natif de Chicago s’est fait plaisir avec une ligne de stats plutôt propre de 12 points, 3 rebonds à 4/7 au tir et 4/6 aux lancer-francs en 15 minutes. Il exprimait sa joie au micro des journalistes après la rencontre.

“C’est une bonne sensation. Mais honnêtement, je m’entraîne à réfléchir comment je peux continuer de m’améliorer. C’est un long processus qui va prendre un peu de temps. Ce match en particulier n’était pas aussi spécial que les gens ont pu le percevoir. […] Je suis un peu sorti de mon match quand j’ai entendu la foule, j’ai dû me calmer pour me recentrer sur le jeu et montrer aux gens pourquoi j’ai travaillé aussi dur.”

En peu de temps, il a quand même eu le temps de nous faire la démo de plusieurs moves. Un premier shoot réussi sur Enes Kanter, un panier sur contre-attaque avec une longue passe de Middleton, un rebond offensif pour finir tranquillement et un tir en pénétration sur la tête de Porzingis. Jabari a clairement fait son taf, sans forcer. On a néanmoins eu peur sur une action, quand il s’est permis un coup de folie en essayant de posteriser le pauvre Kyle O’Quinn qui n’avait rien demandé à personne. Si ça passait, ça faisait Top 10 du mois di-rect. Mais l’essentiel était ailleurs et Parker a montré qu’il était presque à 100% pour tenter de retrouver le niveau qui était le sien avant cette terrible blessure, la deuxième du genre pour lui depuis le début de sa carrière chez les pros.

Pour son premier match de la saison, Jabari Parker a réussi à retrouver ses sensations. De bonne augure pour la suite, quand on sait que les Bucks partent pour un mini road-trip de quatre matchs pour affronter les Nets, le Knicks, le Heat puis le Magic. Des matchs à priori à leur portée, de quoi laisser le temps à Jabari de s’adapter avant les chocs de la fin du mois.

Source texte : Youtube


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top