Conseils des experts

TrashTalk Fantasy League : quand Klay Thompson joue contre les Kings, on peut s’attendre à tout

Klay Thompson

37 points en un quart-temps, ça vous parle ?

Source image : Twitter - @drewruiz90

Ceux qui connaissent le monstre le savent et ceux qui sont novices vont l’apprendre, faire le bon choix chaque soir en TrashTalk Fantasy League est une mission proche des limites de l’impossible. Pour vous aider, ou au moins essayer, nous vous proposons quotidiennement quelques conseils par rapport aux matchs de la nuit et ce durant toute la saison. On enchaîne donc avec cette nouvelle soirée et neuf matchs au programme. A vos decks, let’s go.

# Les Premiums du jour
Vous savez, ce sont ces gars qui descendent NORMALEMENT rarement en dessous des 30 points même les soirs où ils se trouent un peu. Ces mecs qui peuvent NORMALEMENT vous rapporter 50 points ou plus pour peu qu’ils s’énervent un minimum.

Kemba Walker et Dwight Howard (contre les Pacers) : a priori pas de Myles Turner, bonne nouvelle pour Superman qui devrait se faire plaisir sous les arceaux.

Damian Lillard et C.J. McCollum (à Toronto) : quand c’est pas l’un, c’est l’autre. Ce soir, on va espérer que ce soit les deux.

DeMar DeRozan (contre les Blazers) : quand c’est pas l’un, c’est l’autre. Ce soir, on va espérer que ce soit les deux.

Joel Embiid et Ben Simmons (contre le Heat) : le premier rêve de mettre la fessée à Hassan Whiteside, le second rêve de la sélection au All-Star Game de Goran Dragic, le réservoir de motivation déborde.

Kristaps Porzingis et Enes Kanter (à Milwaukee) : le deuxième a presque piqué le statut de meilleur intérieur des Knicks à son franchise player ces derniers jours.

Anthony Davis (à Oklahoma City) : depuis qu’il n’y a plus Boogie, il a beaucoup de ballons et reçoit tous les boulots, ou l’inverse.

Paul George et Russell Westbrook (contre les Pelicans) : le premier fait du très très sale depuis quelques semaines, l’autre fait du très très sale depuis sa naissance.

Stephen Curry et Kevin Durant (à Sacramento) : un peu de relâchement en ce moment mais ça reste archi-safe.

# Les bons spots du jour

Il s’agit ici des joueurs se retrouvant NORMALEMENT dans des situations favorables à un beau score en TTFL. Un adversaire direct trop faible pour eux ou une revanche à prendre par exemple.

Victor Oladipo (à Charlotte) : ça faisait un moment qu’on hésitait mais Totor n’est plus un premium depuis quelques jours.

Al Horford (contre les Hawks) : sans Kyrie, c’est lui le boss.

Julius Randle (à Brooklyn) : il est intestable en ce moment et ce n’est pas la raquette des Nets qui va commencer à le tester.

Jonas Valanciunas (contre les Blazers) : c’est 30 points assurés tous les soirs en ce moment et c’est tout ce qu’on lui demande.

Hassan Whiteside (à Philadelphie) : il a donné rendez-vous à Jojo Embiid, il a intérêt à assumer.

Khris Middleton (contre les Knicks) : si tous les blessés sont confirmés à Milwaukee, il pourrait se faire plaisir en attaque.

Donovan Mitchell et Rudy Gobert (à Phoenix) : pas de Rodney Hood avec qui partager les shoots, ça en fait plus pour le rookie. Et on sait très bien comment ça se passe pour les pivots dans le désert, Rudy y va en tongs.

# Les tentations du jour
Le talent est NORMALEMENT là, le potentiel également et quelques éléments nous laissent envisager un bon score. Attention, qui dit tentation peut aussi bien vouloir dire satisfaction que déception…

Thaddeus Young et Domantas Sabonis (à Charlotte) : peu importe le jour, l’adversaire ou le temps qu’il fait dehors, avec eux c’est 30 points dans la pocket.

Jaylen Brown et Jayson Tatum (contre les Hawks) : en l’absence de l’Oncle André, l’un des frères JayJay pourrait se faire plaisir cette nuit.

Jordan Clarkson et Brandon Ingram (à Brooklyn) : dans un match bien offensif, il peuvent taper les 40 points TTFL. Tentation !

D’Angelo Russell et Spencer Dinwiddie (contre les Lakers) : le premier retrouvera ses anciens coéquipiers, le second est un risque à tenter au moins une fois dans la saison.

Jusuf Nurkic (à Toronto) : légère incertitude mais le pivot devrait jouer pour représenter son pays dans ce duel d’Europe de l’Est avec JV.

Goran Dragic (à Philadelphie) : une grosse performance pour fêter son invitation au All-Star Game ?

J.J. Redick (contre le Heat) : la défense de Miami fait pas rire mais Jéjé n’a pas besoin de beaucoup de place pour prendre feu.

Devin Booker et T.J. Warren (contre le Jazz) : la défense d’Utah n’est plus ce qu’elle était et ça pourrait faire des chocapic pour ces deux-là.

Jrue Holiday (à Oklahoma City) : il va devoir encore élever son niveau de jeu s’il veut jouer les Playoffs cette année.

Steven Adams (contre les Pelicans) : y’a duel dans la raquette !

Draymond Green et Klay Thompson (à Sacramento) : vous vous rappelez des 37 points en 12 minutes de AK-37 ? Les Kings s’en souviennent très bien.

# Les bad beats du jour
Comme leur nom l’indique, il faut NORMALEMENT les éviter soit parce qu’ils ne sont pas faits pour exploser les compteurs de TTFL, soit parce que les circonstances actuelles (blessure, suspension, méforme) nous laissent penser que ce n’est pas le moment de les choisir.

Myles Turner : questionable. Officiellement c’est le genou, officieusement il a peur d’affronter Dwight Howard dans la raquette.

Marvin Williams : cheville… à moins qu’il ne voulait pas croiser Oladipo.

Dennis Schröder : questionable. C’est pas ce soir qu’on prendra un joueur des Hawks.

Kyrie Irving, Marcus Smart et Marcus Morris : Brad Stevens ne prendra aucun risque face à un adversaire aussi faible.

Lonzo Ball : la hype commence à s’endormir.

Rondae Hollis-Jefferson : ça réduit pas mal les choix à Brooklyn.

Eric Bledsoe, Malcolm Brogdon et Giannis Antetokounmpo : le Grec s’est bien tourné la cheville hier soir et est incertain pour cette nuit. Il ne faudra pas venir nous insulter si lâche un 80 demain matin, on vous partage tout ce qu’on sait.

Rodney Hood : suivez notre regard.

DeMarcus Cousins : on s’en remet toujours pas.

C’est tout pour cette nouvelle soirée, et c’est déjà pas mal. On se donne rendez-vous demain matin pour faire les comptes mais attention, on prévient les petits nouveaux, un réveil TTFL n’a rien d’un matin habituel. Alors faîtes le bon choix, faudrait pas vous mettre de mauvaise humeur de bon matin.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top