Knicks

Preview Celtics – Knicks : ce soir, New York doit tenir tête au copain de la Division Atlantique

Kristaps Porzingis
source image : nba league pass

Certes, les Celtics et les Knicks ne jouent pas dans la même cours cette saison. Les hommes en vert se battent avec les dinosaures venus du Canada pour la couronne de la Conférence Est alors que les New-Yorkais commencent à être sérieusement à la traîne pour les Playoffs. Mais au vue des récentes déclarations de Porzingis, les Knicks ne vont certainement pas repartir du TD Garden sans s’être battus.

Si on avait en majorité été étonnés par le très bon début de saison de New York, l’euphorie est depuis redescendue et le retour à la réalité a été brutal. Un Porzingis trop esseulé, des jeunes qui manquent encore d’expérience, des vétérans qui ne font pas forcément le taff tous les soirs, et vous vous retrouvez à la dixième place de l’Est, bien loin du premier spot qualificatif pour les Playoffs détenu par Philadelphie, qui possède cinq défaites de moins. Et si le Letton ne veut pas entendre parler de tanking, en affirmant que les Playoffs sont un objectif réel pour le vestiaire des Knicks, il faudra assumer sur le terrain durant une deuxième partie de saison qui s’annonce compliquée. Ce programme corsé commence dès ce soir à Boston. Les Knicks se déplacent chez le leader convalescent de la Conférence Est, et espère bien profiter de cette méforme pour engranger une troisième victoire consécutive. Car si Porzingis est un minimum chaud, on a du mal à voir qui va pouvoir le contenir du côté des C’s. Al Horford l’avait très bien défendu lors du tout premier duel de la saison, fera-t-il le même job ce soir ? Malgré cela, le match de ce soir s’annonce clairement compliqué pour New York, et la suite ne sera pas plus simple car ce genre de rencontre corsée va se prolonger jusqu’au All-Star break. Après leur match du côté du Massachusetts, les Knicks vont en effet affronter en l’espace de quinze jours la plupart des cadors de l’Est, à savoir deux fois Milwaukee, Toronto, Indiana, Philadelphie et Washington. Ces deux prochaines semaines s’annoncent donc décisives pour l’équipe de la Grosse Pomme, car les Playoffs pourraient bien se trouver définitivement hors d’atteinte d’ici le 18 février.

Du côté de Boston il faut vraiment se remettre à gagner régulièrement. On a l’impression que le discours au regard des performances du groupe de Brad Stevens est le même depuis plusieurs semaines, à savoir que l’équipe baisse de régime, mais que ce n’est pas grave car le niveau de jeu affiché en début de saison était tel qu’ils vont se reprendre. Sauf qu’à force de se dire ça, les Raptors sont revenus à hauteur de Boston et comptent bien s’emparer du trône de la Conférence Est si les hommes en vert ne se reprennent pas rapidement. Et si Toronto a pu revenir, c’est parce que Boston a perdu cinq de ses sept derniers matchs, dont certains qu’ils se devaient de gagner comme face au Magic ou aux Lakers. À noter l’absence de Marcus Smart, qui a eu la bonne idée de frapper un cadre photo, et qui devra rester éloigné des terrains durant deux semaines. On comptera donc sur Rozier et Larkin pour compenser l’absence du pitbull, même si on doute de leur capacité à pouvoir reproduire son intensité défensive.

Les Knicks devront donc tout donner ce soir au TD Garden, sous peine de voir les Playoffs devenir peu à peu hors de portée. Les Celtics eux doivent s’imposer s’ils ne veulent pas voir les Raptors leur voler le lead à l’Est. Une rencontre pleine d’enjeu dans la Division Atlantique, rendez vous à 2h du matin. 


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top