Los Angeles Clippers

Doc Rivers le confirme : c’est Blake Griffin qui a fait des Clippers une franchise reconnue et respectable

Blake Griffin
Source : Youtube

Après le transfert de Blake Griffin à Detroit, Doc Rivers est revenu sur les années réussies aux Clippers du natif d’Oklahoma City. Il y évoque également le fait que Griffin y est pour beaucoup dans la renommée actuelle de sa franchise. Et il a pas tort, le Doc.

C’est au début des années 2010 que la franchise des Clippers connaît ses premiers succès. Blake Griffin drafté en première position en 2009, l’objectif est clair et la reconstruction de l’autre franchise de LA peut enfin débuter. Chris Paul ne souhaitant pas prolonger sa carrière aux Hornets, et après des négociations qui font encore grincer les fans des Lakers, il rejoint la Côte Ouest et Blake Griffin en 2011. Par la suite naît Lob City, référence fameuse aux alley-oop réalisés par le Big Three que DeAndre Jordan complétait. Ensemble, ils atteignent le haut niveau : les Clippers deviennent champions de la Division Pacifique en 2013 et 2014, ce qui représente une punchline pour certains mais est un moment historique pour une franchise miteuse jusque là. Dans le sillage d’un Blake Griffin nommé Rookie de l’année lors de la saison 2010-11 et avec 5 sélections au All-Star Game, la franchise s’est fait un nom, et n’est plus la petite de Los Angeles mais bien la plus performante et la plus compétitive. Devant les Lakers, comble de chez comble. Blake Griffin est le visage de cette franchise, symbole de la réussite d’une reconstruction réussie, si bien que l’on parle de l’ère Griffin. Pour Doc Rivers justement, qui est arrivé en 2013 à la place de Vinny Del Negro, c’est Blake qui a fait connaître la franchise et qui a rendu les Clippers respectables :

« Je crois vraiment que Blake a mis cette franchise sur la mappe. Cette franchise n’a pas une grande histoire. C’est avec Blake que ça a commencé. Il y a eu DeAndre Jordan, il y a eu Chris Paul, mais c’est surtout grâce à Blake, à son nom et à son jeu. DeAndre Jordan a grandi avec ça et Paul a rejoint Blake. Mais je ne pense pas que DJ et Chris seraient venus si on n’avait pas eu Blake. Donc Blake a fait beaucoup pour cette franchise. » 

Rivers a également ajouté que Griffin était le joueur qui a initié cela, qu’il était à la base du succès dans la grande période des Clippers. On pense notamment aux demi-finales de conférences. En 2013, perdues 4-2 contre le Thunder d’Oklahoma City et en 2014 perdues 4-3 contre les Rockets de Houston. Un clair regret, surtout contre Houston quand on sait que les Clippers menaient 3-1 la série et qu’ils avaient également le lead dans le Game 6. Malgré de multiples efforts, notamment avec la venue de Doc, Griffin et les Clippers n’ont jamais réussi à aller plus loin. Ce qui n’est pas honteux, loin de là, simplement nombreux sont les fans qui se demandent encore ce qui aurait pu se passer si le choke global n’avait pas eu lieu. Aujourd’hui, le groupe a explosé, les what if dominent les couloirs des Clippers.

Les Clippers sont désormais reconnus comme une franchise à part entière, ont le respect de toute la ligue, et la renommée qu’ils souhaitaient depuis longtemps. Maintenant, une belle page se tourne dans l’histoire de la franchise, il va falloir serrer les dents pour ne pas retomber dans les calomnies quotidiennes du passé. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top