Rockets

Lol : pas de suspension pour Chris Paul et James Harden, 2 matchs pour Trevor Ariza et Gerald Green

podcast - Chris Paul james harden rockets
Source image : YouTube

Suite aux incidents du MLK Day entre Clippers et Rockets, on attendait la fin de l’investigation de la NBA et la punition donnée par les petits d’Adam Silver : Chris Paul s’en sort bien, deux copains un peu moins.

Ce sont plus de 20 personnes qui ont été interrogées par la Ligue, afin de savoir en détail ce qui s’est vraiment passé après la rencontre entre Los Angeles et Houston. Une enquête aussi fatigante qu’importante, car il fallait impérativement savoir qui était responsable de quoi. CP3 en mode général au plan machiavélique ? Ariza dans le rôle du boxeur ? Quid des autres ? Avant de coudre une étiquette définitive sur chacun, la NBA devait faire son boulot et checker toutes les caméras de surveillance, afin de délivrer la suspension la plus « juste » possible. Celle-ci, enfin, est tombée ce mercredi soir et a de quoi faire souffler les fans de Houston : seuls Trevor Ariza et Gerald Green sont suspendus (2 matchs), aucune peine pour Paul et Harden. C’est évidemment la surprise qui s’impose quand on sait le brouhaha qui avait été créé autour de cet événement d’après-match, notamment car les sources présentes sur place parlaient d’une scène digne d’un film d’infiltration, avec des joueurs envoyés en diversion et des passages secrets utilisés en scred. Malheureusement, tout ceci semble bien moins épique au final… à moins que la NBA veuille nous cacher tout ça pour garder l’image du prési des joueurs assez propre.

Ce n’est pas comme si, tiens tiens, les Rockets jouaient Minnesota puis Golden State ce samedi, le genre de rendez-vous que la Ligue veut éviter de foirer pour son public comme pour le jeu en lui-même. Ariza et Green ? Deux éléments majeurs à Houston, mais loin de représenter le même attrait pour les fans que CP3 et le barbu. Ce qui est encore plus surprenant, quand on voit le rapport détaillé publié par la Ligue, c’est qu’apparemment Paul et Harden suivaient leurs deux coéquipiers pour « calmer la situation », ce qui empêchait toute sanction venant des hautes autorités. Après, est-ce que l’intrusion s’est faite en demandant conseil à un ancien des Clippers qui connaîtrait les bonnes serrures, ça c’est à voir en coulisses. L’histoire du sous-terrain slash tunnel est apparemment exagérée par la masse des médias sur place, Ariza ayant joué plusieurs années aux Lakers et Chris Paul connaissant plutôt bien le Staples Center, c’était plus filou qu’autre chose. Côté Clippers, aucune punition puisque tous les joueurs étaient présents dans leur vestiaire et ne faisaient qu’aboyer des menaces, DeAndre Jordan et Patrick Beverley étant apparemment les plus vocaux. Aucune peine pour Blake Griffin ou Austin Rivers, les deux compères seront contents de pouvoir narguer leurs copains texans et le premier ne s’est pas loupé en déroulant son jeu sur les Nuggets ce mercredi soir.

Business ou pas business, favoritisme ou pas favoritisme, quoi qu’il en soit les Rockets pourront compter sur Chris Paul et James Harden cette semaine. Et vu que Houston va affronter du beau bestiau dans les trois prochains jours, on peut dire que la franchise texane s’en sort très bien.

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top