Conseils des experts

TrashTalk Fantasy League : la TTFL se met à l’heure anglaise, pensez à faire coucou à Babeth

Elisabeth II

Bonchour darling, connaissez-vu le TTFL ?

Source image : YouTube/Global News

Ceux qui connaissent le monstre le savent et ceux qui sont novices vont l’apprendre, faire le bon choix chaque soir en TrashTalk Fantasy League est une mission proche des limites de l’impossible. Pour vous aider, ou au moins essayer, nous vous proposons quotidiennement quelques conseils par rapport aux matchs de la nuit et ce durant toute la saison. On enchaîne donc avec cette nouvelle soirée et quatre matchs au programme. A vos decks, let’s go.

# Les Premiums du jour
Vous savez, ce sont ces gars qui descendent NORMALEMENT rarement en dessous des 30 points même les soirs où ils se trouent un peu. Ces mecs qui peuvent NORMALEMENT vous rapporter 50 points ou plus pour peu qu’ils s’énervent un minimum.

Joel Embiid et Ben Simmons (contre Boston) : la hype sera au rendez-vous ce soir à Londres, va falloir assumer et priver l’O2 de CO2.

Kyrie Irving (contre Philadelphie) : Uncle Drew pourrait se faire un malin plaisir de rétablir la hiérarchie en mondovision.

DeMar DeRozan (contre Cleveland) : énorme choc ce soir et énorme duel avec LeBron, le premier à 50 points a gagné.

LeBron James (à Toronto) : énorme choc ce soir et énorme duel avec DeMar, le premier à 50 points a gagné.

Lou Williams (à Sacramento) : impossible de ne pas le mettre dans les premiums après la boucherie offerte hier soir à l’Oracle.

LaMarcus Aldridge (à Los Angeles, Lakers) : il risque encore une fois d’être bien seul ce soir, tant mieux pour la TTFL.

Les bons spots du jour

Il s’agit ici des joueurs se retrouvant NORMALEMENT dans des situations favorables à un beau score en TTFL. Un adversaire direct trop faible pour eux ou une revanche à prendre par exemple.

Al Horford (contre Philadelphie) : la voie de la sagesse ce soir, moins sexy que ses jeunes partenaires mais peut-être plus safe.

Dario Saric (contre Boston) : pratiquement aussi fort que ses deux jeunes potes cette saison, c’est dire la dimension prise par Saritche.

Kevin Love (à Toronto) : si le match part en mode All-Star Game, ça sent très fort les 30 points à 7/12 du parking.

DeAndre Jordan (à Sacramento) : avant de mériter une place dans une All-NBA Team, il devra d’abord prouver qu’il est le meilleur pivot de Californie.

# Les tentations du jour
Le talent est NORMALEMENT là, le potentiel également et quelques éléments nous laissent envisager un bon score. Attention, qui dit tentation peut aussi bien vouloir dire satisfaction que déception…

Jayson Tatum et Jaylen Brown (contre Philadelphie) : on parlait de picks sexy un peu plus haut, et bien les voici.

J.J. Redick (contre Boston) : typiquement le genre de mec qui peut sortir de nulle part pour en claquer 40 ce soir.

Isaiah Thomas et Dwyane Wade (à Toronto) : le premier doit se mettre en jambes après avoir tenté d’assassiner Andrew Wiggins, le second est toujours aussi propre mais ne vous offrira plus jamais de top pick.

Pascal Siakam (contre Cleveland) : déjà car Serge Ibaka est suspendu, mais surtout car un puissant lobby nous oblige d’en parler.

Tyrone Wallace (à Sacramento) : faut être un connaisseur là.

De’Aaron Fox, Willie Cauley-Stein et Bogdan Bogdanovic (contre Los Angeles, Clippers) : enfin des jeunes, et en plus ils jouent bien.

Kyle Kuzma, Julius Randle, Brook Lopez, Jordan Clarkson, Kentavious Caldwell-Pope et Lonzo Ball (contre San Antonio) : même si les vrais savent que le vrai franchise player des Lakers est dégarni et se prénomme Alex.

Manu Ginobili et Pau Gasol (à Los Angeles, Lakers) : entre les Bodin’s et les Vamp’s, mais qu’est-ce qu’ils sont forts.

# Les bad beats du jour
Comme leur nom l’indique, il faut NORMALEMENT les éviter soit parce qu’ils ne sont pas faits pour exploser les compteurs de TTFL, soit parce que les circonstances actuelles (blessure, suspension, méforme) nous laissent penser que ce n’est pas le moment de les choisir.

Markelle Fultz : un poil trop juste pour fouler les lattes anglaises, il pourra toujours se rattraper sur le pudding.

Gordon Hayward : le bronzage le plus british de tout l’effectif de Boston, mais ça ne vous rapportera rien en TTFL.

Serge Ibaka et Kyle Lowry : le premier est suspendu car son cerveau fait la taille d’un pou, le second est blessé (et ses fesses sont plus beaucoup plus grosses que le cerveau de Serge Ibaka).

Derrick Rose : le Psy c’est plutôt le vendredi.

Blake Griffin, Milos Teodosic, Patrick Beverley, Danilo Gallinari et Austin Rivers : et même C.J. Williams, le but étant de faire jouer Doc Rivers et Mike Woodson avant la fin de la saison.

Kawhi Leonard, Danny Green, Tony Parker et Rudy Gay : le but de Gregg Popovich étant que Davis Bertans soit le meilleur scoreur des Spurs cette saison.

C’est tout pour cette nouvelle soirée, et c’est déjà pas mal. On se donne rendez-vous demain matin pour faire les comptes mais attention, on prévient les petits nouveaux, un réveil TTFL n’a rien d’un matin habituel. Alors faites le bon choix, faudrait pas vous mettre de mauvaise humeur de bon matin.

1 Comment

1 Comment

  1. ArZouille

    11 janvier 2018 à 20 h 10 min at 20 h 10 min

    Et Ingram ?

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top