Knicks

Le contrat de Jarrett Jack conservé par les Knicks, la saison de Gotham se passera avec lui à la mène

Jarrett Jack
Source image : YouTube

Propriétaire d’un contrat non-garanti cette saison, Jarrett Jack aurait dû être coupé ce dimanche si les Knicks ne voulaient pas le voir plus longtemps dans les books financiers de la franchise. Conservé, le meneur pourra continuer à la mène de New York.

La deadline était posée, et Scott Perry l’avait bien notée. Pour toutes les franchises souhaitant faire le tri dans leurs salaires garantis cette saison, il fallait réaliser un nettoyage complet jusqu’au 7 décembre 2018. C’est ce qui a notamment poussé d’autres équipes à se bouger, comme les Bucks avec Sean Kilpatrick ou les Rockets avec Gerald Green. Aux bords de l’Hudson River ? La question tournait autour de Jack, titulaire chez les Knicks cette saison et accessoirement demi-maître Jedi de Frank Ntilikina. Nombreux étaient ceux qui se demandaient si la franchise allait conserver Jarrett, la réponse est tombée dans le statu quo validé par le management new-yorkais. En conservant le moustachu, le contrat devient désormais garanti et Jack sera bien présent jusqu’à la fin de la saison dans le roster de Jeff Hornacek. Ce qui est loin de représenter une mauvaise nouvelle, quand on voit le taf effectué par le vétéran en sortie de galères physiques, mais ce qui impose aussi une toute nouvelle réflexion à un mois de la trade deadline. Sachant que le GM Perry veut bidouiller encore un peu son effectif, notamment à la mène où le nom de Trey Burke a été récemment mentionné, il faudra voir comment un groupe composé de 15 têtes fera de la place à ce type de potentielle acquisition. Un mois devant Scott et ses assistants, des coups de téléphone à passer et des choix à faire sur la gueule qu’aura la mène sur la deuxième partie de saison.

Jusqu’ici, la base a toujours été la même chez les Knicks. Jarrett Jack en titulaire, Frank Ntilikina en back-up, des minutes envoyées au lance-pierres pour Ron Baker et le statut officiel de distributeur de serviettes pour Ramon Sessions. Pas de quoi en faire une mixtape qui fasse lever les foules, mais suffisamment de complémentarité pour que New York propose les résultats séduisants de ces 40 premiers matchs de la saison. Bourré d’expérience et loin de trembler du poignet dans les moments chauds, Jack est malheureusement le seul véritable meneur “scoreur” que possèdent les Knicks. On l’a vu plus d’une fois planter du gros shoot quand les situations offensives devenaient freestyle, ce qui va aussi avec son lot de mauvaises décisions mais New York savait à quoi s’attendre avec Jarrett. Encore trop faible pour un niveau de titulaire dans ce domaine de scoring pur, Frankie complète cependant assez bien son aîné en apportant de la fraîcheur et de la défense à son équipe. Du coup ? Au-delà du swag indescriptible que Baker propose, le duo de meneurs est connu pour le reste de la saison des Knicks. Reste donc à voir ce que Ramon Sessions deviendra dans les quatre prochaines semaines, et quelle place retrouvera Tim Hardaway Jr une fois de retour sur les parquets. Car mine de rien, si THJ est loin de remplir le rôle de meneur à n’importe quel moment, celui de créateur balle en main lui revient par manque de véritable concurrence. En attendant son comeback, les Knicks feront avec Jack en tant que titulaire créateur, YOLO garanti et petites surprises aussi.

On a souvent envie de l’entarter, notamment car il peut contribuer à de mauvaises passes de New York à des moments cruciaux de certaines rencontres. Mais globalement, difficile de reprocher des dizaines de choses à Jarrett Jack, lui qui a aussi sauvé sa franchise à plusieurs reprises cette saison. En avant les amis, il faudra faire avec lui jusqu’en avril.

Source : New York Daily News


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top