Thunder

Russell Westbrook vs James Harden : choc interdit aux âmes sensibles, le premier qui fait 50/10/10 a gagné

Dragon Ball Z, TrashTalk Fantasy League

Sangoku vs Freezer, à coté c’est de la G-League.

Source image : dragonballsuper-france.fr

C’est un peu le main event bis de la nuit. Juste le temps de pisser un bol après le duel entre LeBron James et Kevin Durant… qu’il faudra s’y remettre et pas qu’un peu. Russell Westbrook face à James Harden, le robot face au cuisinier, le MVP en titre face… au MVP 2018 ? Plus qu’un duel sur le terrain, c’est carrément une guerre que se livreront les deux hommes, au coude à coude depuis plus d’un an pour buter un par un tous les records chiffrés de la Ligue mais encore bien puceaux collectivement. Allez, match dans le match comme dirait l’autre.

Ceux qui vivent avec nous la guerre des chiffres que se livrent Russell Westbrook et James Harden depuis déjà pas mal de temps savent de quoi on parle. Les autres ? Allez tenez, c’est gratuit :

  • Russell Westbrook 2016/17 : 31,6 points, 10,7 rebonds et 10,4 passes, extraterrestre MVP.
  • James Harden 2016/17 : 29,1 points, 8,1 rebonds et 11,2 passes, incroyable deuxième.
  • Russell Westbrook 2017/18 : 23,6 points, 9,5 rebonds et 9,9 passes, honteuse régression.
  • James Harden 2017/18 : 32,5 points, 5,1 rebonds et 9 passes, favori au trophée de MVP.

D’entrée ça calme. Deux monstres statistiques, deux joueurs qui font gagner leur équipe à des levels différents, deux anciens coéquipiers au parcours si différent mais à la trajectoire tellement similaire. D’un côté un homme ayant vécu l’une des plus grosses trahisons de l’histoire avant d’enchaîner sur l’une des saisons les plus historiques de cette même histoire, rejoint cet été par deux lieutenants de méga-luxe. De l’autre ? Un barbu émancipé en 2012, devenu depuis l’arme offensive la plus incroyable de la Ligue, fantastique dauphin au trophée de MVP depuis trop longtemps et également rejoint cet été par un meneur au moins aussi avide de victoires que lui. Mais si individuellement les chemins se croisent, c’est collectivement que l’un a l’air d’avoir passé un cap cette saison…

25-6 pour les Rockets, 12-1 en déplacement, et une équipe quasi-invincible lorsque Chris Paul est en short, voilà pour James Harden. Une saison plus compliquée pour le Thunder (18-15), malgré une belle semaine en cours (4-0), et deux bêtes de scène à accepter sur le terrain, voilà pour Russell Westbrook. Un tueur au sang-froid incroyable en rouge, un martien qui ne fatigue jamais en bleu, un mec qui sort d’un back-to-back à 51 points d’un côté, un fifou qui semble avoir trouvé son rythme de croisière depuis quelques semaines de l’autre. On pourrait continuer durant des heures tellement les destins de ces deux hommes semblent liés, on va donc se concentrer sur la match-up du soir.

Le spectre des absences possibles de Chris Paul et Clint Capela semble jouer en la défaveur de Ramesse, d’autant plus que le matchs se déroulera dans la fournaise de la Chesapeake Arena. La forme actuelle semble également rouler pour le Thunder, propriétaire d’une série de quatre wins consécutives alors que les Rockets ont perdus quasiment autant de matchs en trois jours que depuis deux mois. Mais si la NBA n’était qu’une affaire de chiffre, on s’appellerait tous Giannis et c’est une véritable danse à laquelle devrait se livrer les deux hommes cette nuit à 2h.

Tout ce qu’on a à faire ? Se poser et apprécier. Apprécier un ballet unique, orchestré par deux génies de notre époque. Et se dire que l’enchaînement LBJ-KD / RW-JH est peut-être bien le plus beau cadeau de Noël que la NBA puisse nous offrir. Allez, caviar.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top