Cavaliers

La routine pour LeBron James : triple-double et victoire, 6ème place all-time chez les rois du TD

Les journées s’enchaînent et se ressemblent pour le King d’Akron. En antenne nationale et face aux Lakers, LeBron James nous a claqué un joli petit triple-double, pour assurer la victoire des siens à domicile (121-112).

Certainement pas la soirée la plus folle de la saison pour l’ailier, mais une rencontre bien contrôlée et qui ne laissait que peu de chances à des visiteurs combatifs. Pour sa première contre LeBron, Lonzo Ball était évidemment au centre de l’attention (pour changer) mais c’est bien le réveil de Brandon Ingram qui permettait à Los Angeles de rester dans le match. Accompagné par un Josh Hart solide et un banc spectaculaire – 44 points pour le trio Kuz/Julius/Clarkson – le squelette des Lakers retrouvait son rythme et c’est notamment ce qui poussait les vieux d’en face à devoir se réveiller. Un wake-up notamment géré par Jose Calderon à distance ainsi que l’increvable duo Korver-Wade, pendant que Kevin Love faisait une grosse moisson sous les arceaux. D’abord gêné, l’intérieur trouvait rapidement la filoche pour punir de bien tendres Californiens, qui auraient bien aimé se rattraper en déplacement après le craquage face aux Knicks. Malheureusement pour Luke Walton et ses hommes, il n’y avait pas grand chose à faire. Se battre, certes, rester collé dans le rétroviseur des hôtes, certes, mais pour quoi au final ? Pour voir LeBron et ses boys finir le business comme des grands, sans paniquer, le King régnant sur son royaume sans véritablement transpirer. La performance de l’intéressé n’était pas sensationnelle, mais comme il le disait si bien dernièrement : on prend désormais tout pour acquis lorsqu’il s’agit de LBJ, donc un 25-12-12 est plutôt… meh.

Pourtant, il ne s’agissait pas là de n’importe quel TD. Dans la belle liste des joueurs les plus polyvalents de l’histoire, si LeBron est confortablement assis sur le podium quand on regarde le jeu, le classement des plus grands fournisseurs de triple-doubles montre une autre hiérarchie. Bienvenue à la 6ème place, pardon Larry Bird, merci beaucoup. L’ailier légendaire de Boston, qui a gentiment laissé sa place sur le trône des postes 3, avait claqué 59 triple-doubles pendant son immense carrière. James vient donc de le rejoindre avec cette nouvelle soirée en mode couteau-suisse, en attendant une entrée probable à venir dans le top 5. Ce genre de chiffre nous permet aussi de nous rappeler, même si cela ne concerne pas le King en premier lieu, à quel point voir Westbrook claquer 42 TD en une saison était historique. Mais ça, on se touchera en écrivant dessus une prochaine fois. Car pour le moment, on va laisser LeBron profiter de sa victoire, envoyer deux trois messages à Magic Johnson en scred, et garder à jamais le secret de ce qu’il a dit en toute fin de match à Lonzo Ball, en couvrant sa bouche via son maillot. Continue comme ça ? J’arrive cet été ? Les plus grandes suppositions tombent déjà, un jour de plus dans la folle vie du King.

25 points, 12 rebonds, 12 passes, 2 interceptions, 2 contres, des pourcentages pas top et 5 balles perdues : un paquet de joueurs rêveraient de produire cette ligne, avec LeBron on hausse les épaules en sirotant le café. 

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top