Bulls

Plus personne n’arrête les Bulls : 4ème victoire de suite, Jordan on arrive

michael jordan
Source image : YouTube

 

C’est qu’ils vont limite réussir à foirer leur tanking à ce rythme-là ! Les Bulls accueillaient Utah cette nuit au United Center, dans l’espoir de prolonger leur série de victoires récente : ding-ding-ding-ding, on passe à quatre de suite.

Faites place, la locomotive de l’Illinois est parti et ne s’arrêtera plus. Plus du tout, plus jamais. Dernièrement, on avait parlé des beaux efforts des hommes de Fred Hoiberg, eux qui avaient perdu quelques belles rencontres au finish et restaient du coup enfoncés au fin-fond de la Ligue. Sauf que depuis une semaine, quelque chose s’est passé dans les rues de Chicago, et c’est un tout nouveau karma qui se prélasse aujourd’hui dans le vestiaire des Bulls. Nikola Mirotic, définition du MVP ? Quatre matchs, quatre victoires pour l’Espagnol. Si sa barbe est probablement la chose qu’on préfère le plus après ses flops et sa nationalité (en dernier), il faut souligner l’excellent comeback du sniper qui a injecté une bonne dose de scoring et de sérieux auprès des plus jeunes. Le Jazz a donc pris tarif cette nuit, avec 29 points du coquin et ce sans gêner le money-time des autres membres de son effectif. C’est notamment Kris Dunn, qui en duo avec Robin Lopez a pu finir le biz sans trembler. Un jumper salvateur crucifiait définitivement la bande à Rudy Gobert, le jeune meneur des Bulls célébrant son exploit de tendres “fuck him, fuck him” envoyé au public, après avoir rentré son shoot sur la tête d’Alec Burks. Joie, démesure, tout ce qu’on aime.

Ce joyeux capharnaüm permet donc à Chicago de se réveiller ce matin dans un froid de canard, mais avec le coeur de plus en plus chaud. Charlotte check, New York check, Boston check et Utah check, cela fait quatre matchs victorieux pour les jeunes taureaux. Ce qui n’était pas arrivé depuis avril dernier, pour celles et ceux qui se demandent si cela fait une éternité, sachant que Jimmy Butler et compagnie faisaient bien tourner la boutique. Du coup, c’est officiel, avec cette victoire Chitown a laissé le dernier spot de la Ligue aux Hawks, qui prendront un malin plaisir à conforter leur petite avance dans la course au first pick de la Draft 2018. Mais ce qui sera surtout intéressant à observer dans les prochaines semaines du côté de l’Illinois, c’est l’enchaînement de décisions à prendre au sein du management. On l’a mentionné dernièrement, Robin Lopez et Nikola Mirotic ont de bonnes chances de se faire transférer, et avec le retour de Zach LaVine ce serait quand même con de tanker un début de saison avant de se retrouver 10-11ème de la Conférence Est. Mieux vaut donc anticiper un petit dynamitage maison de l’effectif début janvier, histoire de laisser au peuple la possibilité d’apprécier les victoires actuelles puis leur rappeler la réalité petit à petit. Par conséquent, profitons, régalons-nous, regardons Dunn et compagnie se donner. Car quand le United Center est en joie, ça fait forcément plaisir à voir.

Bon, par contre, prochain match ce vendredi à Milwaukee donc tout le monde descend. Bien sympa cette série de victoires, mais si les Bulls s’imposent chez des Bucks qui viennent de perdre, faudra limite revoir certains pronostics.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top