Nets

D’Angelo Russell touché au genou : être meneur aux Nets, c’est l’assurance de ne pas voir décembre

D'Angelo Russell
Source image : NBA League Pass

La poisse se poursuit à Brooklyn. Après les ligaments croisés pour Jeremy Lin, c’est leur autre meneur, D’Angelo Russell, qui passe aussi par la case infirmerie pour une blessure au genou. L’ancien Laker nous avait fait une bonne entame de saison. Comme quoi, les dieux du basket sont visiblement contre Brooklyn : si tu veux rester entier, ne fais pas trop de vagues sur le parquet.

Alors, alors, chers fans des Nets, bien que vous puissiez y être habitués depuis plusieurs saisons, il n’est pas forcément question d’être aussi fataliste sur le cas Russell que sur celui de Jeremy Lin. D’Angelo a joué le Jazz ce weekend et donc on attendra encore quelques heures avant de définir un jour pour un potentiel retour. Lors de la dernière défaite contre Utah, le gaucher est reparti avec une simple contusion au niveau du genou, donc on peut s’attendre à le revoir rapidement sur les parquets. Son absence ne devrait pas peser sur le reste du moins de novembre, en attendant confirmation. Quand on voit le calendrier, on se dit que le match contre les Cavaliers est limite le plus abordable. Il ne faut y voir aucun second degrés dans cette punchline, car Brooklyn va accueillir Boston, le Jazz et les Warriors avant de partir à Portland et à Memphis, des rendez-vous bien musclés. Les Nets n’avaient clairement pas besoin de cette absence, déjà que la ligne arrière était affectée depuis la reprise. Certes, le début de saison est correct par rapport aux attentes générales avec un bilan de 5-8, mais à la vue de ce qui arrive à la fois à l’infirmerie comme sur le calendrier, le win rate risque de descendre rapidement.

Le plus chiant, c’est que l’ami D’Angelo a pris une belle importance depuis son arrivée aux Nets. Avec un même nombre de minutes que sa dernière campagne à Los Angeles, il a augmenté sa moyenne de points de 7 points pour arriver à 20,7 points, ses rebonds et ses passes ont poussé d’une unité également. Là où il y a aussi de la progression, c’est qu’on l’a moins vu dans la page des faits divers. Or on sait que Brooklyn est plus propice à ce type de dérives que Salt Lake City, mais le calme règne en ce moment dans le clan du joueur. D’Angelo, un homme nouveau ? En devenant le leader de la franchise et avec l’absence de Lin, il faut dire qu’il n’a pas trop le choix. Le numéro 2 de la Draft 2015 a tout à prouver après deux saisons aux Lakers, c’est donc frustrant de le voir sortir sur blessure car la courbe était positive. Mais du coup, plus important que le joueur en lui même sont ses Nets et la suite au poste de meneur. Qui arrivera dans le 5 majeur, étant donné que les deux meneurs titulaires sont out ? Kenny Atkinson aura-t-il intérêt à y propulser Spencer Dinwiddie qui n’a pas joué à Utah à cause d’une blessure au tendon d’Achille mais tourne à 22 minutes en moyenne, ou Isaiah Whitehead qui joue 11 minutes par match depuis le début de saison? Il y a de fortes chances que le premier nommé prenne la place de Russell à côté des titulaires, mais les deux meneurs cités devront se partager les minutes. Pas de quoi avoir le sourire dans Brooklyn dans tous les cas, l’enthousiasme d’octobre a laissé place à la déprime de novembre.

On aurait aimé voir D’Angelo contre des grosses équipes comme Golden State, Boston ou le Jazz. Cependant, on croise les doigts pour que le meneur revienne rapidement, et on pourra voir ce que pourront apporter Dinwiddie ou Whitehead en son absence. Une agréable surprise est si vite arrivée…  

Source : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top