Conseils des experts

TrashTalk Fantasy League : encore quatre jours à tenir avant le retour des héros, c’est un peu long

TrashTalk Fantasy League

Dans quatre jours… la délivrance.

Source image : dailygeekshow.com

Ceux qui connaissent le monstre le savent et ceux qui sont novices vont l’apprendre, faire le bon choix chaque soir en TrashTalk Fantasy League est une mission proche des limites de l’impossible. Pour vous aider, ou au moins essayer, nous vous proposons quotidiennement quelques conseils par rapport aux matchs de la nuit et ce durant toute la saison. On enchaîne donc avec cette nouvelle soirée et neuf matchs au programme. A vos decks, let’s go.

# Les Premiums du jour
Vous savez, ce sont ces gars qui descendent NORMALEMENT rarement en dessous des 30 points même les soirs où ils se trouent un peu. Ces mecs qui peuvent NORMALEMENT vous rapporter 50 points ou plus pour peu qu’ils s’énervent un minimum.

LeBron James (à New York) : joueur de basket-ball avec quelques qualités, on en connait même qui le comparent à Jordfgafgafgafga.

Kristaps Porzingis (contre Cleveland) : le King de New York, son début de saison a fait perdre huit kilos à Melo et devrait faire tomber les derniers cheveux de Kevin Love ce soir.

Giannis Antetokounmpo (contre Memphis) : il est tellement fort que tout le monde arrive désormais à écrire son nom sans faire de fautes.

Devin Booker (contre Los Angeles, Lakers) : ça y est c’est officiel, Devin Booker est un pick premium. Surtout quand il joue les Lakers.

Anthony Davis et DeMarcus Cousins (contre Atlanta) : car il est désormais possible d’avoir deux mecs en 30/15 de moyenne dans la même équipe.

Karl-Anthony Towns (à Salt Lake City) : le Jazz sans Rudy Gobert ? Le chaton se pourlèche déjà les babines.

Damian Lillard (contre Denver) : son début de saison est proprissime, aucune raison qu’il n’enchaîne pas ce soir face à un concurrent direct à l’Ouest.

Ben Simmons (à Los Angeles, Clippers) : cet homme n’est pas un rookie. Ce n’est pas possible.

Blake Griffin (contre Philadelphie) : Blake voudra probablement calmer les ardeurs des jeunes stars de Philly. Un 32/12/8 à 60% dans les chicos devrait suffire.

Kevin Durant (à Orlando) : attention les yeux si Curry ne joue pas. Et si Curry joue, attention les yeux quand même.

# Les bons spots du jour
Il s’agit ici des joueurs se retrouvant NORMALEMENT dans des situations favorables à un beau score en TTFL. Un adversaire direct trop faible pour eux ou une revanche à prendre par exemple.

John Wall et Bradley Beal (contre Sacramento) : le dernier Wizards-Kings était terminé avant même la fin du premier quart. Le score en TTFL devrait être mignon mais attention au blow-out.

Kevin Love (à New York) : il risque l’asphyxie en défense mais pourrait se venger dans sa partie de terrain.

Marc Gasol et Mike Conley (à Milwaukee) : les deux leaders de Memphis sont au rendez-vous sur le début de saison, avantage Gasol pour ce soir puisque Conley devra se farcir le trio Bledsoe/Delly/Brogdon.

Dennis Schroder (à New Orleans) : la baraque s’effondre doucement mais c’est bien Denise qui la maintient encore debout.

Nikola Jokic et Paul Millsap (à Portland) : la deuxième paire d’intérieurs la plus efficace de la Ligue face à la raquette de Portland, une phrase sponsorisée par Jacquie et Michel.

Andrew Wiggins et Jimmy Butler (à Salt Lake City) : à voir comment le Jazz réagira sans son pivot titulaire mais les deux hommes ont de bonnes têtes de bourreaux pour ce soir.

Joel Embiid (à Los Angeles, Clippers) : toujours un vrai spectacle de le voir jouer, beaucoup moins quand il tape 25 de malus. Dans le cas contraire par contre, c’est régalade.

DeAndre Jordan (contre Philadelphie) : il aura fort à faire ce soir mais le bonhomme est costaud. Ça tombe bien, on ne lui demande pas de réfléchir.

Evan Fournier et Nikola Vucevic (à Golden State) : match offensif en vue, donc de bonnes chances de voir les Modern Talking faire un gros match. Attention là-aussi au blow-out, souvent rédhibitoire en TTFL.

C.J. McCollum (contre Denver) : souvent dans l’ombre de Damian Lillard, mais parfois encore meilleur que lui.

Klay Thompson (contre Orlando) : attention les yeux si Curry ne joue pas. Et si Curry joue, attention les yeux quand même.

# Les tentations du jour
Le talent est NORMALEMENT là, le potentiel également et quelques éléments nous laissent envisager un bon score. Attention, qui dit tentation peut aussi bien vouloir dire satisfaction que déception…

De’Aaron Fox et Zach Randolph (à Washington) : on n’a pas le même physique mais on a la même passion. Pas la même détente mais le même maillot.

Otto Porter (contre Sacramento) : typiquement le genre de gars qui peut claquer son 8/8 au tir ce soir.

Jeff Green, Dwyane Wade et J.R. Smith (à New York) : plutôt pas mal cette TTFL 2010.

Enes Kanter et Tim Hardaway Jr. (contre Cleveland) : on ne voudrait pas être jugeant, mais même des toilettes publiques sont plus propres que la défense des Cavs.

Tyreke Evans (à Milwaukee) : tout simplement le meilleur joueur de Memphis depuis le début du mois.

Khris Middleton et Eric Bledsoe (contre Memphis) : les deux lieutenants de Giannis peuvent tous les deux s’assoir sur un match, et ils ont même l’air de très bien s’entendre.

Jrue Holiday (contre Atlanta) : lancer la balle en l’air, gagner des passes décisives.

Lonzo Ball, Kyle Kuzma, Jordan Clarkson, Julius Randle, Brandon Ingram (à Phoenix) : la classe biberon des Lakers est bien stylée, mais c’est surtout Brook Lopez qu’il faudra surveiller ce soir, face au terrible Alex Len.

Alex Len, Mike James et T.J. Warren (contre Los Angeles, Lakers) : la tristesse de cette phrase #NBAVote

Jeff Teague (à Salt Lake City) : beau duel face à Ricky Rubio, trop d’excitation en nous.

Rodney Hood, Ricky Rubio et Derrick Favors (contre Minnesota) : il va falloir redistribuer les cartes et on checkera particulièrement la prestation d’un Derrick Favors à qui il sera beaucoup demandé dans les prochaines semaines.

Emmanuel Mudiay (à Portland) : la belle surprise de ce début de saison, et c’est même pas une blague.

Robert Covington et Dario Saric (à Los Angeles, Clippers) : toujours de grosses cotes, faut aimer le risque.

Lou Williams (contre Philadelphie) : bien en jambes depuis quelques matchs, les absences pourraient lui offrir un rôle intéressant ce soir encore.

Draymond Green (contre Orlando) : toujours risqué mais ça peut payer.

Aaron Gordon (à Golden State) : un match pour lui, attention toutefois à ne pas perdre tous ses moyens face à Draymond.

# Les bad beats du jour
Comme leur nom l’indique, il faut NORMALEMENT les éviter soit parce qu’ils ne sont pas faits pour exploser les compteurs de TTFL, soit parce que les circonstances actuelles (blessure, suspension, méforme) nous laissent penser que ce n’est pas le moment de les choisir.

Joakim Noah : il est de retour, mais ça n’est pas une raison.

Derrick Rose, Isaiah Thomas et Tristan Thompson : l’infirmerie des Cavs affiche toujours complet.

Jabari Parker : février c’est février.

Larry Nance : encore un mois à patienter, on l’attend en forme pour le Christmas Day, les vrais savent.

Greg Monroe : parce qu’il est blessé, et parce que les Suns l’ont récupéré uniquement pour se débarrasser de leur boulet.

Gorgui Dieng : comme si ça vous intéressait.

Rudy Gobert : la tuile de la semaine, quatre à six semaines d’arrêt pour le frenchie.

Gary Harris : soigne sa brioche.

Jusuf Nurkic : seulement listé probable ce soir, risqué malgré une match-up toujours pleine de haine.

Rajon Rondo : prépare l’éviction de Gentry.

Patrick Beverley, Danilo Gallinari et Milos Teodosic : le dernier est évidemment out, les deux premiers ont de grandes chances de l’être.

Jerryd Bayless et Markelle Fultz : le meneur star des Sixers a le poignet en feu alors que… Markelle Fultz soignera son épaule jusqu’à nouvel ordre.

Stephen Curry : attention, petite douleur à la cuisse pour Steph. Karma coupe de cheveux.

C’est tout pour cette nouvelle soirée, et c’est déjà pas mal. On se donne rendez-vous demain matin pour faire les comptes mais attention, on prévient les petits nouveaux, un réveil TTFL n’a rien d’un matin habituel. Alors faîtes le bon choix, faudrait pas vous mettre de mauvaise humeur de bon matin.


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top