Wizards

Preview Wizards – Cavaliers : les Sorciers ont l’occasion d’enfoncer la bande de LeBron dans la crise

John Wall Bradley Beal

On veut le même thriller que la saison dernière.

Source : NBA League Pass

Choc au sommet à minuit entre deux des meilleures équipes – sur le papier – de la Conférence Est. Les Wizards sont actuellement septièmes avec un bilan de quatre victoires pour trois défaites tandis que les Cavs sont au plus mal avec trois victoires pour cinq défaites et un jeu catastrophique. Réaction attendue de la part de Cleveland, mais Washington ne se laissera pas faire.

Après un début de saison parfait avec trois victoires en trois matchs, les Wizards connaissent plus de difficultés en ce moment. Les hommes de la Maison Blanche ont enchaîné trois défaites sur leurs quatre dernières rencontres. Washington s’est d’ailleurs salement incliné à domicile face aux ados pré-pubères de Phoenix mercredi sur le score de 122 à 116. Dans ce match, Bradley Beal et John Wall avaient pourtant été irréprochables avec 61 points, 11 rebonds et 8 passes à 22/44 au tir en cumulté. Face aux Cavs, le backcourt des Sorciers sera encore un des éléments déterminants dans l’optique d’un résultat des Wiz. Isaiah Thomas absent, Dwyane Wade en grosse difficulté depuis son arrivée dans l’Ohio, il y a un vrai coup à jouer pour les deux stars de Washington, d’autant plus que pour Bradley Beal, les Cavs ont peur d’affronter les Wizards. C’est en tout cas ce qu’il déclarait en mai dernier au micro de Chris Miller de CSN, en revenant sur le fait que Cleveland avait peut être fait exprès de finir second de la Conférence Est pour ne pas avoir à jouer face à John Wall et compagnie au deuxième tour des Playoffs.

« Cleveland ne voulait pas nous croiser. J’ai toujours dit ça. J’ai senti que c’était pourquoi nous ne les avions pas joué au deuxième tour, ils ne voulaient pas nous jouer au second tour. »

Richard Jefferson, joueur des Cavs à l’époque, avait répondu que les paroles de Beal n’avaient aucun sens. Le retraité est désormais à Denver mais c’est peut-être le début d’une vraie rivalité entre les deux franchises concernées. Un autre joueur qui pourrait avoir un impact important ce soir, c’est Otto Porter Jr. Absent lors du dernier match des Wizards, l’ailier devrait revenir ce soir, et il est probable qu’il soit chargé de défendre sur LeBron. Excellent depuis le début de saison avec 18,7 points, 7,5 rebonds mais surtout 2,7 interceptions – le meilleur total de la Ligue -, Porter est une véritable sangsue en défense. Avec ses longs bras, il est en mesure de bien faire chier le King – qui est loin d’avoir l’assurance d’un roi depuis le début de saison. Marcin Gortat aura lui aussi un vrai rôle à jouer. Opposé à Kevin Love au poste de pivot, le Polonais sera obligé de sortir de sa zone de confort – coucou KD – en défense puisque l’ancien joueur de Minnesota va forcément se déplacer à trois points. Si le Polish Hammer parvient à bien défendre à l’extérieur, les Wizards seront dans de bonnes conditions pour aller chercher un résultat. Du côté de l’infirmerie, seul Sheldon Mac est absent pour Washington.

En face, les Cavaliers sont dans une situation particulière. Avec quatre défaites consécutives, Cleveland est en début de crise, mais du côté de vestiaire, on dit que tout va bien. LeBron a récemment déclaré qu’il n’y avait rien d’inquiétant à cette période de l’année. Que le King le veuille ou non, les hommes de Tyronn Lue sont dégueulasses depuis le début de saison. Avec 111,9 points encaissés par match de moyenne depuis le début de la saison, les Cavs possèdent la 27ème défense de la Ligue. Inconcevable pour une équipe qui joue le titre. Le dernier match face aux Pacers (défaite 124-104 à la maison) est d’ailleurs une illustration parfaite de ce que propose Cleveland depuis le début de saison : pas grand chose. Une réaction est attendue de la part de joueurs comme Gérard Smith, Jae Crowder, Dwyane Wade ou encore Kyle Korver. Ces quatre là ont tiré à 9/30 face à Indiana, alors que ce sont majoritairement de bons tireurs en temps normal. Si l’adresse n’est pas en nette amélioration, les Cavs n’auront quasiment aucune chance face aux Wizards.

Évidemment, LeBron aura de la pression et sera lui aussi attendu. Le King fait ses stats comme toujours avec 25,8 points, 7,3 rebonds et 8,9 assists, mais il a pris une mauvaise habitude depuis le début de saison : les pertes de balle. À l’image de son match face à Indiana (8 pertes de balle), BronBron est plus maladroit. Sa moyenne de 4,5 turnovers par match est bien trop élevée. Oui, le cyborg dépanne au poste de meneur en ce moment, il a donc plus la responsabilité de créer le jeu, mais il doit simplifier et épurer sa façon de jouer, pour le bien du collectif. La blessure de Tristan Thompson va forcer Lue à s’adapter et à faire des changements qui pourraient s’avérer bénéfiques pour Cleveland. Kevin Love devrait récupérer la place de pivot dans le cinq. On pourrait donc voir des joueurs comme Ante Zizic ou Channing Frye obtenir plus de minutes en sortie de banc. Vu le niveau des Cavs en ce moment, il faut tenter des choses. Isaiah Thomas, Tristan Thompson et Iman Shumpert seront tous les trois absents pour le match de ce soir.

Dans une enceinte du Verizon Center qui risque d’être chauffée à blanc, les Wizards ont l’occasion de plonger les Cavaliers dans la crise. En face, Cleveland est dans l’obligation de réagir après quatre défaites consécutives. Les hommes de Tyronn Lue pourront se rassurer avec quelques statistiques : les deux derniers déplacements de LeBron & co dans la capitale se sont soldés par deux victoires, dont ce match monstrueux gagné 140 à 135 après prolongation. On se raccroche à ce qu’on peut dans l’Ohio…

Source : ESPN, rotoworld.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top