Equipes

Spurs et Clippers toujours invaincus : quelle équipe sera la première à perdre un match cette saison ?

Spurs clippers
Source image : NBA League Passe

Elles ne sont plus que deux. Deux équipes seulement ont encore invaincues en NBA cette semaine, après une grosse semaine de compétition : qui des Spurs ou des Clippers craquera en premier ?

Il fallait qu’on rende hommage, au moins deux fois, à ces deux franchises dont le démarrage a été proche de la perfection sur ce mois d’octobre. Perfection tout court au niveau du bilan, quasi-perfection sachant qu’il reste encore bien des améliorations dans le jeu, et que les dieux de la santé n’ont pas été les plus tendres avec les deux franchises. Kawhi Leonard et Tony Parker d’un côté, Milos Teodosic de l’autre, on a su s’ajuster sans faire de chichi. Une capacité qui tient de deux éléments principaux, déjà la maturité présente dans les deux groupes puisqu’on a ici droit à deux équipes remplies de joueurs d’expérience, et ensuite le coaching global puisque Pop et le Doc n’en sont plus à leur premier tour d’essai lorsqu’il s’agit de jongler avec les absences. Avant de se croiser le 7 novembre prochain à San Antonio, ces armées de l’Ouest ont quelques matchs à valider, chacun dans leur coin. Aurons-droit à une équipe invaincue au moment de ces retrouvailles ? Si oui, laquelle ?

Côté Spurs, ça déroule. Que ce soit contre des équipes de l’Est ou de l’Ouest, LaMarcus Aldridge et son squad enchaînent les leçons dans tous les registres existants. Une fois bien défensifs pour verrouiller la gagne contre Toronto, une fois très offensif pour refroidir le Heat, San Antonio sait comment faire chaque soir et cela sera forcément utile sur les prochaines rencontres. Magic, Pacers et Celtics en déplacement, avant de rentrer à la maison et jouer le trio Warriors, Hornets, Suns. Le soupir est évident en voyant Golden State se présenter au programme, mais comme vous pourrez le voir un peu plus bas, Danny Green ne sera pas le seul à devoir se taper les Dubs dans les quinze prochains jours. Il y a donc ce roadtrip à devoir d’abord gérer, et des pièges peu réjouissants. Victor Oladipo se prend pour James Harden, Orlando se prend pour les Wizards, et Boston a besoin de se rassurer à domicile. Chaque match demandera donc ses ajustements, avant un retour peu reposant puisque Steve Kerr et ses Warriors ouvriront le mois de novembre à San Antonio. Peut-on s’attendre à un 7-0 sur ce début de saison venant des Spurs ? C’est-à-dire prolonger le 4-0 actuel avec trois victoires on the road ? L’exploit serait de taille, surtout avec un back-to-back chez les Celtics en ayant couru la veille chez les Pacers. Wink wink, ça sent déjà la spéciale de Pop avec trois joueurs atteints d’une chiasse andalouse à deux heures de l’entre-deux.

Côté Clippers, on valide. Le menu a jusqu’ici été 100% calibré West Coast, et face à des équipes peu impressionnantes. Ce n’est pas pour manquer de respect à ces franchises que l’on dit ça, simplement ni le Jazz, ni les Suns ni les Lakers ne font partie de l’élite de la NBA, jusqu’aux dernières nouvelles. Mais cela ne doit en rien enlever quelconque crédit pour Blake Griffin et ses boys, l’intérieur étant resplendissant sur cette rentrée des classes. Fait exprès ou pas, les astres des calendriers font bien les choses comme on va le voir tout de suite. Déplacement à Portland, puis Pistons, Warriors, Mavs, Grizzlies et Heat à la maison. Oui, nos amis les Clippers auront eux aussi droit à leur steak de champion en titre. Ce sera d’ailleurs leur prio, puisque Stephen Curry and co seront au Staples Center deux jours avant le match au AT&T Center. L’avantage de Los Angeles, c’est donc ce plus faible nombre de matchs en déplacement, en comparaison avec les Spurs. Le désavantage, c’est que dans la course à l’invincibilité, recevoir les Dubs ne les aidera pas. Quoi qu’il en soit, on pourrait tout à fait avoir une franchise de Los Angeles à 9-1… et une franchise de San Antonio à 9-1 également, avant de se défier le 7 novembre. On surveillera comment se dérouleront les deux chemins, avant de voir ce match immanquable.

Faites vos jeux, faites vos jeux. Et que le plus chanceux gagne. Spurs ou Clippers, qui chutera en premier ? Léger désavantage pour la bande à Blake, mais San Antonio joue beaucoup en déplacement. Affaire à suivre, entre invincibles.

3 Commentaires

3 Comments

  1. Tanguy

    26 octobre 2017 à 16 h 26 min at 16 h 26 min

    L’équipe des spurs est super homogène pas besoin de big 3 quand on à 10 super rôle player et un coach plutôt pas mal ^^

    • Eden

      26 octobre 2017 à 22 h 22 min at 22 h 22 min

      Plutot pas mal?

  2. Dan-iel

    27 octobre 2017 à 15 h 41 min at 15 h 41 min

    Comment ça plutot pas mal ?! Meme pour un euphemisme ça ne passe. Il s’agit bien de Popovich diantre…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top