Cavaliers

Kyrie Irving aborde pépère le match à Cleveland : “Pourquoi devrais-je être anxieux ? C’est juste du basket”

kyrie irving
Source image : YouTube

Ce mardi, Kyrie Irving fera son grand retour à Cleveland, dans un match qu’on attend clairement avec impatience. Mais s’il y en a un qui a l’air apparemment serein, c’est lui. Plutôt cool, le Kyrie.

Alors qu’un paquet de joueurs se chieraient dessus en comprenant la puissance du moment et les potentielles huées qui lui tomberont dessus, Irving n’est pas du genre à trembler des jambes. On le savait déjà depuis quelques temps, notamment lors du moneytime puisque le nouveau meneur des Celtics est devenu une des références planétaires dans le domaine du clutch, mais retourner dans l’Ohio est plus ou moins une balade dominicale pour le bijou de Boston. C’est auprès de The Undefeated que Kyrie s’est exprimé dernièrement, sur plusieurs sujets comme son retour sur la côte Atlantique après y avoir grandi, mais aussi ce fameux match du 17 octobre qui sera regardé par un paquet de monde. Et pas seulement parce qu’il s’agit du tout premier match de la saison 2017-18, on parle quand même d’Irving de retour à Cleveland après y avoir joué toute sa carrière et remporté un titre en 2016, ainsi qu’un potentiel duel avec LeBron sachant que les deux hommes ne se sont pas quittés en excellents termes. Tout ça, en tout cas, n’a pas l’air de faire peur à un Kyrie plus tranquille que jamais. Envoyez l’entre-deux et jouons, en gros. Vraiment pas stressé, même pas un poil ?

“Non. Pourquoi devrais-je être anxieux ? C’est juste du basket. Je comprends l’importance du moment… et je sais ce que cela va générer en termes de marketing, quoi qu’il se passe, pour faire monter l’énergie et pousser les gens à ressentir certaines choses. Je comprends tout cela, ça fait partie du jeu. Et ça a fait partie du jeu depuis longtemps, mais c’est juste un match avec un ballon de basket et deux paniers.

Quoi qu’il arrive, ce n’est que de l’amour. Je suis passé des huées aux ovations pendant la parade de champions. J’ai participé à cette parade mais j’ai aussi connu les matchs avec 30 points de retard à la Quicken Loans Arena. Donc j’ai tout entendu. C’est juste bon de pouvoir être là-bas et jouer face à une grande équipe comme celle des Cavs.”

De quoi rassurer les Celtics, eux qui auront un sacré coup à jouer sur cette rencontre. Car bien au-delà de l’aspect émotionnel et contextuel dont Irving parle, il y a un match de basket à envoyer et de premières analyses à faire. Cleveland, son nouveau groupe, les points d’interrogation autour de la cheville de LeBron, le nouveau cinq majeur, les rotations de Tyronn Lue, et tant d’autres éléments. Boston, son nouveau groupe, l’alchimie à créer avec Gordon Hayward et compagnie, le nouveau cinq majeur, le développement des jeunes et tant d’autres éléments. On a droit à une affiche XXL pour ce début de saison, entre deux des meilleurs équipes de la Conférence si ce n’est les deux meilleurs. Et si on aura forcément les yeux d’abord rivés sur les interactions entre Kyrie et ses anciens coéquipiers, on passera gentiment à la suite avec du basket. Le genre de rencontre qui pourrait d’ailleurs motiver Irving à nous lâcher une grosse performance, devant son public d’antan. S’il y a bien une chose qui peut motiver le meneur au moment où ces lignes sont écrites, c’est la possibilité de quitter la Quicken Loans Arena mardi soir avec la victoire. Là, on pourra parler de pure soirée pour lui. Le cas échéant, par contre… attention aux réactions.

Tout le monde est quasiment prêt pour ce mardi, les fans et les joueurs aussi. Manque plus que la présence officielle de LeBron, trois arbitres, un ballon et let’s go.

Source : The Undefeated


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top