Divers

La mixtape complètement folle de Tracy McGrady : quand T-Mac était au top, c’était de l’art

Intronisé au Hall of Fame ce soir, Tracy McGrady viendra en traînant la patte, mais pas pour n’importe quelle raison. Après avoir fait le fou sur les parquets, T-Mac peut entrer au paradis du basket l’esprit tranquille.

C’est qu’on oublie souvent le monstre que fût l’ailier au début des années. Une fin de carrière tristounette, le manque de bagues à ses doigts et des échecs répétés en Playoffs font que l’appréciation pour un joueur comme McGrady est mitigé auprès du grand public. C’est vrai, après tout, que le type ne coche pas forcément toutes les cases d’un dossier intouchable lorsqu’on parle de Hall of Fame. Mais qu’on soit clair, une bonne fois pour toutes, même si on le répétera plus d’une fois ce weekend : T-Mac a bien évolué à un niveau de Hall of Famer, pendant plusieurs saisons, dans sa carrière. Véritable machine au scoring, ultra-polyvalent, solide défenseur et surtout artiste de la balle orange, l’ex-All-Star du Magic et des Rockets n’a pas à l’ouvrir si quelqu’un ose douter de son niveau d’antan. C’est sur la régularité et la longévité que Tracy a pêché, mais seuls ceux qui l’ont observé à son pic sous ces deux maillots pourront fermer les yeux et hocher de la tête. Oui, McGrady était bien infernal, un joueur qui à son meilleur niveau ferait passer Paul George pour une pâle copie aujourd’hui, sans parler d’autres ailiers un poil taquins. On va donc vous laisser apprécier cette petite mixtape offerte par la NBA, qui envoie du bon pâté sans croûte mais avec plein de petits posters…


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top