Thunder

Enes Kanter face à une grosse décision l’été prochain : player option à 18 millions ou gros chèque loin d’OKC ?

Enes Kanter

On parle du salaire de Kyrie la saison prochaine quand même…

Source image : Youtube

Enes Kanter devra prendre une grosse décision l’été prochain : activer sa player option d’environ 18 millions de dollars ou devenir agent-libre. Bien que le Turc ne soit pas réputé pour ses qualités défensives, il s’est révélé sous les couleurs du Thunder comme étant l’un des meilleurs Big Men en sortie de banc du circuit. S’il cartonne la saison prochaine, le Stache Bro pourrait décider de négocier un nouveau contrat, même si les probabilités sont minces. La gourmandise est un des péchés capitaux, le moustachu…

De nouveau sous contrat avec OKC depuis 2015, lorsque la franchise avait matché l’offre des Blazers a 70 millions sur quatre ans, le pivot à la moustache est devenu l’un des emblèmes du renouveau de la raquette du Thunder, accompagné par son meilleur pote qu’il partage avec Draymond Green amateur de kiwis, Steven Adams. En ayant joué 72 matchs la saison dernière, mais jamais en tant que titulaire, Enes a sorti une ligne de stats offensives très intéressante. 14,3 points et 6,7 rebonds pour 21 minutes en short sur le parquet et le garçon a encore prouvé qu’il était un client plus que sérieux dans la peinture et pas uniquement pour refiler quelques taquets bien maquillés lors de la bataille pour le précieux au rebond. Néanmoins, le moustachu a encore un gros point faible, aussi lourd que le pivot néo-zélandais sur une balance : la défense. Avec un QI défensif équivalent à celui d’une chèvre, Enes Kanter est encore loin de rassurer Billy Donovan sur la seconde moitié de terrain en raison de son placement souvent aléatoire et de sa rapidité de déplacement comparable à celle d’Al Jefferson sous Red Bull. Son coach en est conscient et cette faiblesse s’est payée cash en Playoffs puisque le pivot a seulement disputé 45 minutes en cumulé lors de la série perdue 4-1 contre les Rockets. Aussi bon qu’il puisse être offensivement, Kanter devra prendre ça en compte lors de sa réflexion l’été prochain.

Avec une player option à 18,6 millions de dollars, Kanter aura donc la possibilité de choisir de devenir agent-libre et pourrait jouer avec le feu s’il décide de la décliner pour aller chercher un plus gros montant. Alors que la mode était de donner le maximum ces dernières années aux intérieurs, à l’image de Greg Monroe, cette tendance généreuse s’est amoindrie et le Turc risque de ne pas trouver une meilleure offre que les 18 patates proposées sur son contrat. Par ailleurs, le Thunder placera vraisemblablement son attention sur les deux animaux qui seront, pour l’instant, libres en juillet prochain : Russell Westbrook qui n’a toujours pas paraphé la proposition de 207 millions sur cinq ans, et Paul George qui se fera draguer de tous les côtés et surtout par les Angelinos californiens. A cela s’ajoute le fait que le Big Men se plait énormément à OKC avec son meneur et son acolyte Steven Adams avec qui il a développé une complicité sur et en dehors des parquets. Si avec tous ces éléments les voyants ne sont pas au vert pour accepter la player option, alors les Nets seront champions en juin prochain et Jeremy Lin MVP unanime. Mais après tout, ce ne serait pas le premier joueur à viser des gros montants et s’il cartonne cette saison, il pourrait bien vouloir renégocier son contrat.

Enes Kanter qui accepte sa player option de plus de 18 patates ? C’est quasiment fait. Avec le flouze en jeu et son épanouissement personnel dans la franchise, le moustachu aura toutes les raisons de prolonger l’aventure avec le Thunder. Mais la vigilance est de mise : le Turc pourrait faire un très gros carton cette saison qui l’inciterait à tester le marché. Rien ne nous dit qu’il ne sera pas suffisamment fou pour décliner son option…

Source : Hoopsrumors. 

Les visiteurs ont tapé :


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top