Equipe de France

La France s’incline face à la Croatie, 92-87 : de belles petites séquences mais une bien mauvaise défense

France
Source image : SFR Sports 2

Après un premier match de prépa gagné face à la Tunisie, les Bleus se sont mangés un petit mur croate et ont dû s’incliner sur le fil : quelques gros soucis en défense, mais du neuf en équipe de France.

C’était ce à quoi on pouvait s’attendre, venant d’un groupe à la fois profond mais nouveau. Quand on est habitué à retrouver les mêmes têtes chaque été, les rotations défensives sont automatiques, les ajustements offensifs se font en douceur, on connaît les préférences de l’un par rapport aux maladresses de l’autre. Tout ça, pendant des années, les Bleus ont pu s’appuyer dessus grâce à un socle basé autour de Tony Parker, lui qui a maintenant raccroché le maillot bleu. Une page qui se tourne et une nouvelle à écrire, notamment dans cette première compétition qui aura lieu dès le 29 août et opposera le squad de Vincent Collet à la crème de l’Europe. Protocole oblige, quelques matchs de préparation et donc cette belle armée croate qui venait ce mardi à Orléans, avec trois couteaux majeurs tatoués NBA : Dario Saric, Bojan Bogdanovic et Dragan Bender. Et comme par hasard ? Le trio qui joue chez l’Oncle Sam a allumé la défense française sans forcer son jeu, Dario-Bojan-Dragan terminant à 48 points. Les tirs durent parfois contestés, parfois non. Les rotations furent parfois oubliées, parfois non. La communication fût parfois rangée dans la poche arrière, parfois non. Rien d’alarmant, évidemment, ni d’illogique quand on connaît la phase de transition traversée par les Bleus. Mais au moins, tout le monde était sur la même note en sortie de défaite : la défense, voilà ce qui doit être construit au plus vite pour éviter de prendre des pilules dans trois semaines.

Le tableau a-t-il l’air un peu trop noir ainsi ? Allez, on va mettre du soleil dans tout ce bordel, car des points positifs étaient tout de même notés dans cette rencontre perdue sur le fil. Merci Popovic pour la bombe assassine dans la dernière minute, à bientôt. Pour commencer, Evan Fournier a trouvé son rythme et son agressivité, tapant un nouveau record personnel en EDF avec 24 points. Bien accompagné en seconde mi-temps par un Nando De Colo sous contrôle, les deux gâchettes ont fait mouche et la victoire aurait pu être bleue. Débuts ultra-défensifs de Yakuba Ouattara avec la sélection, petit pépin à la jambe pour Joffrey Lauvergne malgré un bon début de match, l’énergie du duo Seraphin – Diot, ça c’était assez plaisant. On aurait juste aimé voir un Thomas Heurtel moins sur la retenue, davantage d’efforts défensifs venant des remplaçants, et moins de solo job en fin de match même si certaines actions sauvaient parfois la nation tricolore. En conclusion, pas le genre de match sur lequel se prendre le choi pendant mille ans, le mot d’ordre est écrit sur le tableau : défendre, et vraiment, sous peine d’en chier à l’Euro.

Prochain match ce jeudi face à la Lituanie, un autre gros steak d’Europe qui fera payer l’EDF si le rempart ne s’améliore pas. Allez, au dodo, on y retourne dans deux jours et relax. Le processus sera long et demandera de la patience pour créer cette nouvelle équipe de France.

Couverture


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top