Magic

Jonathon Simmons a réussi : transformer 150$ en 20 millions, avec chance et beaucoup d’abnégation

Jonathon Simmons
Source image : Believe in Magic

Jonathon Simmons y est enfin arrivé. Celui qui a très certainement l’une des histoires les plus incroyables de la NBA vient de signer il y a quelques jours un très beau contrat sur 3 ans pour plus de 20 millions de dollars. Sa nouvelle aventure débutera en octobre prochain avec le Magic et on espère qu’elle se poursuivra le plus loin possible…

Quel destin hors du commun. Jonathon Simmons ne pouvait imaginer que les 150 dollars – qu’il avait lâchés en septembre 2013 pour faire des essais en D-League avec les Toros d’Austin – aboutiraient dans un premier temps à une place au sein de la rotation des Spurs, et dans un second temps à un contrat d’une vingtaine de millions de dollars à Orlando. Avec humour, il avouera que ces 150 dollars ont été le deuxième meilleur investissement qu’il ait fait dans sa vie. Le premier étant forcément une paire de Jordans. Que la route fût tout de même longue et périlleuse pour le natif de Houston. Non sélectionné lors de la Draft de 2012, le garçon voit ses rêves de NBA s’éloigner à grands pas. Mais pourtant, impossible pour lui d’y renoncer. Il va donc passer deux années au sein de la D-League, réalisant lors de la saison 2014-15 un très bon boulot à Austin : 15,2 points, 4,3 rebonds et 3,7 passes. Lors de l’été 2015, il est invité à participer à la Summer League qui se déroule à Orlando et Las Vegas, après un coup de téléphone des Nets.

Portant le maillot de Brooklyn lors des trois premiers matchs, il est ensuite appelé par les Spurs qui le veulent pour le reste de la compétition. Et comme par hasard ? Monsieur nous claque 23 points lors de la finale, ce qui lui permet d’être élu MVP de cette dernière. Il fait donc ses grands débuts en NBA lors de la saison suivante où il disputera une cinquantaine de rencontres, mais faisant des allers-retours fréquents en D-League. Plutôt relou. Une situation un peu bancale pour le garçon de 27 ans, qui n’arrivait pas à vraiment trouver sa place au sein du collectif texan. Finalement, il a fallu attendre trois longues années pour le voir évoluer régulièrement sur les parquets de la Ligue et surtout ceux du AT&T Center. Il squatte le banc de San Antonio et pose quelques posters avant d’offrir des Playoffs séduisants, où son jeu puissant et physique séduit du monde. Du coup, quand Simmons se retourne sur son parcours mouvementé, il peut se satisfaire d’une chose : de ne pas avoir abandonné lorsqu’il en avait l’occasion…

” Je suis très fier. Ce fût une longue route, il reste encore beaucoup à faire. Ce fût un parcours exténuant et l’amour pour ce jeu m’a aidé à l’apprécier encore plus, tout en me permettant de vivre ce moment surréaliste. […] Tout le monde a son propre chemin. Le plus important c’est d’en faire l’un des meilleurs. Je pense que j’ai saisis le meilleur de la petite opportunité qui se présentait à moi et j’ai continué à y croire. […] Tout le monde peut le faire, il suffit de travailler dur. Tout le monde n’a pas la chance d’avoir une bonne opportunité. Le plus important c’est d’être honnête envers vous et d’aller de l’avant.”

Cette nouvelle aventure qu’il tente au Magic est une bonne occasion pour lui de prouver qu’il n’est pas seulement une histoire qu’on raconte avec le sourire, mais un bon et grand joueur de basket. À Orlando, il devrait trouver un meilleur ajustement pour son jeu, chose qu’il n’arrivait pas à obtenir à San Antonio. En effet, la machine texane est bien huilée et verrouillée par un Gregg Popovich militaire, il était difficile pour lui de trouver sa place dans ce système de jeu un poil trop cadré. The Juice a avoué qu’il se sentait parfois étouffé dans l’attaque des Spurs car il n’avait pas la possibilité de s’orienter vers des phases de jeu plus rapides et plus ouvertes. Il voulait simplement élargir son jeu, de peur de retourner une nouvelle fois sur le banc. La franchise texane a entendu son appel mais elle a préféré le libérer pour qu’il puisse découvrir de nouveaux horizons. Son arrivée à Orlando risque de faire le plus grand bien à la franchise qui depuis 2012 n’a pas re-goûté aux joies des Playoffs. La reconstruction est enclenchée depuis cette date, mais elle prend du temps, surtout quand elle passe entre les mains de gens comme Rob Hennigan. Le Texan va donc être d’une aide précieuse, surtout en défense où ses qualités seront la bienvenue dans les stratégies de Frank Vogel.

Pour Jonathon Simmons, le plus important est de se focaliser sur le futur et non le passé. Et pourtant, sur le sien de passé, il y en aurait des tonnes et des tonnes de choses à dire. Le marsupial a tout simplement failli ne jamais connaître les parquets de la NBA, et le voilà aujourd’hui parti pour une nouvelle aventure à Orlando… avec des millions en poche. Comme quoi, quand on ose.

Source : Orlando Magic Sentinel


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top