Summer League

Chaud devant, les All-NBA Summer League Teams sortent du four : qui a rendu ton été brûlant ?

Lonzo Ball

Personne n’a mieux joué au basket que ces 10 bonhommes cet été.

Source image : NBA League Pass

Dix puceaux sont à l’honneur aujourd’hui. Parmi les profils, on trouve de tout pour cuisiner un petit plat bien sympathique : du flashy, du monté sur ressort, du scoring pur et dur, du casseur de cercle, de la défense… La Summer League est terminée, mais on a encore faim quand on voit ce qui va débarquer en octobre. bravo à ces messieurs qui ont su nous ouvrir l’appétit. Après l’entrée, soignez le plat de résistance.

All-NBA Summer League First Team

Lonzo Ball (Lakers)
John Collins (Hawks)
Josh Jackson (Suns)
Dennis Smith Jr. (Mavs)
Caleb Swanigan (Blazers)

Voici les cinq derniers finalistes de notre grand jeu concours. Son nom saute aux yeux, nous parlons évidemment de ce bon vieux Lonzo Ball. Malgré un premier match raté certainement dû au stress de porter la tunique purple and gold pour la première fois, le meneur fantasque a été nommé MVP du tournoi de Vegas avec 16,3 points, 9,3 assists et 7,7 passes. Vous prendriez bien deux petits triple-doubles avec ceci ? John Collins a réussi l’incroyable pari de poser ses initiales sur les arceaux du Nevada. Drafté en 19ème position par Atlanta, l’ailier-fort a envoyé un message clair cet été, il compte montrer qu’il méritait d’être appelé dans la green room aux côtés des quatorze autres gros prospects. Le message est passé, les posters aussi. Refuser un training camp à Danny Ainge est osé, irrespectueux et assez insensé. Un mois après sa lettre d’amour pour les Celtics, Josh Jackson nous a régalé et nous pose ça sous le nez : le joueur est heureux de jouer pour les Suns, et apparemment il est bien dans ses pompes. 17,4 points, 9,2 rebonds, 1,6 passe, 1,2 interception et 1 contre de moyenne en cinq rencontres, on peut dire que le cactus a fait le taff. Sur-dominant et capable de défendre sur presque tous les postes, l’avenir s’annonce radieux et encore bien chaud en Arizona. On en redemande, avec plus de passes si possible. Devin Booker aime votre commentaire.

Attention, sortez les lunettes 3D : le frère de Russell Westbrook a animé la Summer League avec des dunks et une intensité inouïe chez un rookie. On vous parle bien entendu de Darko Milicic Dennis Smith Jr., numéro 9 de la dernière Draft qui est entrain de donner tort à pas mal d’équipes. Il a poussé Dallas jusqu’en demi-finale de la Vegas Summer League avec 16,6 points à 43,9%, 5,2 passes, 3,8 rebonds et 2,2 interceptions. La passation de pouvoir est en marche dans le Texas. Caleb Swaningan est la belle histoire de cette Draft et de cette All-NBA First Team. Rien ne lui prédestinait la NBA puisque cet ancien sans-abri a connu des problèmes de surpoids et un shoot défectueux au possible lors de son lycée et de sa première année d’université. Bourreau de travail, le garçon échoue finalement en finale de la compétition de Vegas avec quand même 16,1 points et 10,6 rebonds de moyenne. Avec ça on allait presque oublier les 6 double-doubles consécutifs, pas mal pour un pick 26 non ? On ne va pas mentionner les 25 points 12 rebonds, 7 passes et 3 interceptions en finale, on pourrait avoir des problèmes. Bravo à cette All-NBA Summer League First Team, on suivra avec un œil plus qu’avisé ces cinq petites pépites lors de leurs saisons rookies.

All-NBA Summer League Second Team

Cheikh Diallo (Pelicans)
Bryn Forbes (Spurs)
Kyle Kuzma (Lakers)
Wayne Selden Jr. (Grizzlies)
Jayson Tatum (Celtics)

Sélectionné en 33ème place par les Pelicans lors de la Draft 2016, le Malien Cheikh Diallo a marqué des points avec une Summer League pleine : 10,8 points, 9,2 rebonds et 2,2 contres. Quand il a du temps de jeu, le beau bébé de 107 kilos montre de belles choses. N’est-ce pas Alvin Gentry ? MVP de la Vegas Summer League ? C’est bien possible. Si Bryn Forbes ne dispose pas de qualités défensives remarquables, sa capacité à enfiler les pions est à la fois étonnante et notable. Avec 21,3 points de moyenne sur la Utah Summer League, l’arrière s’impose comme le meilleur marqueur de la compétition avec, attention, deux pointes à 35 pions. Ça va glisser dans la rotation de l’équipe senior en octobre, on vous aura prévenu. Quand tu récupères un 27ème pick de Draft après un échange, rien ne laisse présager que ce dernier aura de la valeur dans l’effectif. Rien n’indique non plus que le joueur en question va claquer 30 points et 10 rebonds à 11/16 en finale de la Vegas Summer League. Kyle Kuzma est définitivement la bonne pioche estivale des Lakers. Simple bisous d’été ou vrai relation dans la cité des anges ?

Wayne Selden Jr., ce nom ne vous dit pas grand chose et pourtant le jeunot des Grizzlies a propulsé son équipe en demi-finale du tournoi de Vegas avec des stats encourageantes : 22,7 points, 3,8 rebonds, 3 passes et 1,7 interceptions. Petit joueur à suivre. Si je vous dit maîtrise des fondamentaux, grosse paire dans le caleçon, post-up et ISO vous me dites ? Frank Ntilikina Jayson Tatum évidemment ! Le nouveau joueur des Celtics à régalé la Utah Summer League avec 18,7 points, 9,7 rebonds et un game winner sur la truffe des Celtics. Bien épaulé par Jaylen Brown, Jayson a de quoi nous faire rêver l’année pro.

Après deux grosses semaines de compétitions, les dix hommes mentionnées ci-haut ont soit réussi à confirmer l’énorme hype qui les entouraient, soit réussi à prouver qu’il est possible d’être un excellent joueur de basket sans appartenir à la green room. On suivra ces petits lascars avec une plus grand attention quand débuteront les hostilités en octobre, les vrais.

Source : CBS Sports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top