Summer League

Summer League 2016 de Las Vegas commence aujourd’hui : voici le guide ultime

Las Vegas Summer League

La Summer League de Las Vegas, c’est parti !

Les summers leagues d’Orlando et d’Utah ont ouvert l’inter-saison, mais c’est à Las Vegas que se passent les choses sérieuses. C’est la porte d’entrée numéro 1 pour la NBA cet été. Pour vous, Trashtalk revient sur le programme de ces 10 jours de l’équivalent basket d’ “à la Recherche de la Nouvelle Star”, du 8 au 18 Juillet. 

La Summer League de Las Vegas c’est un peu la foire aux steals. Les franchises tentent un peu de tout et de rien pour trouver le bon complément à leur effectif. Si vous voulez vous faire une excellente réputation de scout, c’est l’endroit pour trouver la pépite rare, le bon fit, qui sera en lice pour le MIP la saison suivante. Le jeu ressemble souvent à de la bouillie de basket-ball puisque la plupart des joueurs sur le parquet ont une place en NBA à gagner. Mais surtout, c’est l’occasion de voir certains rookies faire leurs premiers pas, et ça, dans une intersaison NBA, ça n’a pas de prix. Entrevoir le talent de la nouvelle cuvée, observer les progrès des autres jeunes, et voir des gars qu’on a pas vu depuis 5 ans tenter leur retour, c’est ça la beauté de la D-League. Vu que c’est un beau bazar avec 24 équipes, des winners et des losers brackets, on vous décortique tout ça. Un petit point sur chaque équipe, puis sur le calendrier. Il faudra en vouloir pour se lever la nuit pour ces matchs – en 4×10 minutes -, mais certains vaudront le coup.

Cocorico !

 

Cette édition 2016 est sous le signe du coq, puisque la Pro A est le deuxième championnat le plus représenté après la D-League,avec 11 joueurs. Et surtout, 7 joueurs français seront sur les parquets !

Isaia Cordinier (Hawks) : Il aura du temps de jeu et de quoi se montrer au sein de l’escouade des Hawks. Cette summer League va servir de round d’observation, et pourrait donner une estimation du temps qu’il reste à l’arrière pour rejoindre la NBA

Timothé Luwawu-Cabarrot (Sixers) : Il a montré de bonnes choses à la SL d’Orlando et on attendra le même genre de performance. Avec de l’attention de la concentration, il devrait tirer son épingle du lot.

Guershon Yabusele (Celtics) : Le 16ème choix des Celtics va enchaîner directement après la summer league d’Utah. Un peu discret au début, il est depuis monté en régime. On attend de lui une activité de tout instant et d’apporter dans tous les secteurs du jeu.

Damien Inglis (Pelicans) : Coupé par les Bucks, il a été pris par les Pelicans. Il va falloir qu’il s’arrache en défense et montre que son shoot s’est amélioré pour espérer une place dans le roster, ou du moins au training camp.

Axel Toupane (Nuggets) : Surprise de l’an dernier, il était parvenu à s’imposer dans la rotation des Nuggets sur les postes 2 et 3. Ca ne va pas être évident pour lui, car l’équipe envoyé par la franchise du Colorado est très dense, et que Gary Harris et le rookie Jamal Murray passeront devant lui dans la rotation. A lui de montrer qu’il est indispensable.

Petr Cornelie (Nuggets): Clairement un premier contact pour le grand ailier fort, qui ne devrait pas beaucoup voir le parquet. Cela lui permettra de mesurer le nombre de kilos de pâtes qu’il devra manger avant de prétendre à un contrat à Denver.

Moustapha Fall (Lakers) : Le nouveau pivot de Châlon y va plus pour se faire connaître que dans l’espoir de décrocher un contrat. Il pourrait se faire remarquer en sortie de banc derrière le rookie Zubac.

Les équipes

Composition des équipes, avec les rookies draftés, et les postes des joueurs : Meneur (M), Ailier Shooteur (AS), Ailier (A), Ailier Fort (AF), Pivot (P).

Atlanta Hawks :

Les Hawks ont décidé de ne pas amener leurs rookies Taurean Prince et DeAndre Bembry. Il faudra donc probablement attendre la pré-saison pour les voir évoluer face à des joueurs de leur niveau. Celui qui va attirer les regards pendant ces 10 joueurs est Edy Tavares. Le pivot cap-verdien de 2 mètre 22, drafté en 2014, était en couveuse au fond du roster l’an dernier. Il soulève encore énormément de questions, quant à ses capacités à suivre le rythme NBA, et devenir un bon défenseur. Il pourrait surprendre, et être une option tour de contrôle derrière Howard l’an prochain.

Le rookie : Isaia Cordinier (AS, 44ème choix)

On les a déjà vu en NBA : Glenn Robinson III (A), Mike Muscala (AF), Greg Smith (AF), Walter “Edy” Tavares (P)

Bonus : Jon Hoford (AF) : Son frère Al s’est tiré aux Celtics, mais heureusement, le petit frère de 24 ans est là pour le remplacer. Une situation étrange, puisqu’il ne semble avoir aucune chance d’être signé…

Boston Celtics :

Les Celtics débarquent avec un effectif assez dense en talent, composé majoritairement de joueurs qu’ils ont drafté cette année et l’an passé. Même si c’est de la Summer League, l’objectif sera de commencer à créer une cohésion entre ces joueurs, et à inculquer les principes de base du système de Brad Stevens. C’est d’ailleurs probablement pourquoi ils ont déjà fait celle de Orlando auparavant. Leur jeu devrait être moins parasité par des joueurs essayant de faire des démonstrations individuelles, même si les places sur le banc du TD Garden seront chères. On aura forcément un oeil sur le 3ème choix Jaylen Brown et Guershon Yabusele qui ont déjà montré de bonnes choses à Orlando.

Les rookies : Jaylen Brown (A, 3ème choix), Guershon Yabusele (AF, 16ème choix), Demetrius Jackson (M, 45ème choix), Ben Bentil (AS, 51ème choix)

On les a déjà vu en NBA : Terry Rozier (M), R.J. Hunter (AS), James Young (AS), Jordan Mickey (AF)

Bonus : Marcus Thornton (AS), homonyme parfait de l’ex-Celtics. Drafté au second tour l’an passé, il est nettement moins grassouillet que le joueur de Washington, mais a tout à prouver.

Brooklyn Nets :

Les Nets se déplace sans leur premier choix de Draft, Caris LeVert, pour qui ils ont lâché Thaddeus Young. En revanche, on retrouve un bon nombre de joueurs s’étant fait une place en fin de saison, ainsi que les jeunes. A noter, la franchise de Brooklyn a signé Egidijus Mockevicius, non-drafté mais meilleur rebondeur de la NCAA. Le Lituanien a une jolie carte à jouer pour se faire une place en temps que pivot défensif.

Les rookies : Isaiah Whitehead (AS, 42ème choix)

On les a déjà vu en NBA : Sean Kilpatrick (AS), Rondae Hollis-Jefferson (A), Chirs McCullough (PF), Henry Sims (C)

Bonus: Beau Beech (AS). Déjà parce que son nom crache du feu et qu’on voudra le voir en NBA juste pour les jeux de mots. Ensuite parce qu’avec ses 2 mètres 03, l’arrière sénior sorti de la petite fac de North Florida pourrait surprendre.

Chicago Bulls : 

On va pouvoir regarder les premiers pas hors NCAA d’un des meilleurs joueur universitaire de l’année, Denzel Valentine. On le dit trop lent pour la NBA, et on va déjà pouvoir avoir un premier aperçu avec les bestiaux présents. En plus de ça, Jerian Grant est aussi de la partie, et on pourrait avoir le premier acte de la bataille pour le poste de back-up derrière Rajon Rondo.

Le rookie : Denzel Valentine (M, 14ème choix)

On les a déjà vu en NBA : Jerian Grant, Bobby Portis (AF), Cristiano Felicio (P)

Bonus : Aleksandar Marcius (P). Un croate, jouant en 3ème division espagnole, après une carrière NCAA de joueur de fond de banc. On se demande ce qu’il fait là. Le G.M. Gar Forman tente des choses, c’est bien…

Cleveland Cavaliers : 

Les champions ne doivent pas attendre énormément de cette Summer League à part remplir le bout de leur banc. On aura cependant l’occasion de voir le meneur Kay Felder, qui pourrait remplacer Delladedova dans la rotation. Les franchises n’ont pas drafté le meilleur passeur de la NCAA à cause de sa taille, 1m75. En revanche, il semble très complet et a lâché la deuxième meilleure marque au test de détente du Draft Combine. Ça pourrait faire mal.

Le rookie : Kay Felder (M, 54ème choix)

On les a déjà vu en NBA : DeAndre Liggins (AS), Jordan McRae (AS), Cpru Jefferson (AF)

Bonus : Michael Stockton (M). Autant son frère David a le potentiel pour trouver un joueur une place sur un banc NBA, autant Michael est juste le fils de son légendaire père et n’est pas au niveau. Mention également à Sir’Dominic Pointer (AS) : à-t-on besoin d’en dire plus ?

Dallas Mavericks : 

Avec un mix de joueurs de D-League et non draftés, les Mavs vont jouer les détecteurs de talents. Leur rookie A.J. Hammons est considéré comme un des plus sous-estimés de sa promotion et on a hâte de le voir à l’oeuvre. Un des meilleur pivot du championnat universitaire, qui a raflé plusieurs récompenses dans sa conférence, la Big Ten. 2 mètres 18 et des bonnes bases défensives, ça sert toujours.

Le rookie : A.J. Hammons (46ème choix)

On les a déjà vu en NBA : Vander Blue (AS), Justin Anderson (A)

Bonus : Satnam Singh. Gros coup de pub de l’an dernier – premier joueur indien drafté, sans passer par la NCAA ni un championnat pro -. Il fait 2 mètre 18, mais à part ça il n’a pas le niveau pour un bout du banc en D-League.

Denver Nuggets : 

Les Nuggets débarquent avec un effectif très jeune et bourré de talents. Une des équipes à suivre, puisque au moins 4 joueurs de cette équipe seront intégrés au roster à la rentrée. Ça devrait déjà batailler pour se faire une place, et nos deux Français ne sont pas nécessairement dans de bonnes conditions pour se mettre en valeur…

Les rookies : Jamal Murray (AS, 7ème choix), Malik Beasley (A, 19ème choix) , Juan Hernangomez (AF, 15ème choix), Petr Cornelie (AF, 53ème choix)

On les a déjà vu en NBA : Emmanuel Mudiay (M), JaKarr Sampson (M), Gary Harris (AS), , Axel Toupane (AS), Jimmer Fredette (AS)

Bonus : Antonio Barton. Joueur très moyen à la fac, même à sa sortie en 2014. Il a probablement eu un coup de pouce de son frère Will, sixième homme des Nuggets.

Golden State Warrios : 

Kevin Durant ne jouera pas à Las Vegas, il faudra prendre notre mal en patience. Le banc des Warriors s’est un peu dégarni et certains joueurs de cette équipe pourraient s’inviter au training camp à la suite de cette summer league.

Les rookies : Patrick McCaw (AS, 38ème choix), Damian Jones (P, 30ème choix)

On les a déjà vu en NBA : Xavier Henry (AS), Landry Fields (A),

Bonus :  Mamadou N’Diaye. 2,29, 136 kilos et une envergue impressionnante. L’international sénégalais est un vrai joueur de basket, avec des mains correctes et un bon sens de l’anticipation. Non drafté, il lui faudra montrer qu’il peut suivre un rythme de jeu proche de celui NBA pour attirer les regards.

Houston Rockets : 

Les Rockets risquent d’être très marrants à regarder. Ils ont envoyé des vétérans très sérieux et peu croqueurs, Chris Walker et Michael Beasley, pour encadrer des jeunes tout aussi sages, comme Montrezl Harrel. Bonne idée les gars, vu que le surnom de Las Vegas est “la cité du vice”. Un effectif capable de démarrer un bar fight et bourré de croqueur. Néanmoins des joueurs talentueux et très athlétiques qui pourraient faire de belles perf’ s’ils ne sont pas bourrés ou défoncés sur le terrain. A suivre si vous voulez vous amuser.

Les rookies : Chinanu Onuaku (C, 37ème choix)

On les a déjà vu en NBA : K.J. McDaniels (AS), Michael Beasley (A), Sam Dekker (AF), Chris Walker (AF) Montrezl Harrel (C)

Le bonus : Wu Guanxi. Tapez son nom sur un moteur de recherche et vous ne trouverez rien. A découvrir.

Los Angeles Lakers : 

Ça y est on y est enfin, dans quelques heures ont va voir ce à quoi Ingram ressemble en pourpre et or. Clairement une des principales attractions de cette SL. Mais il n’est pas tout seul, les Lakers ayant envoyé les sophomores Russel et Nance pour l’accompagner. Avec les deux derniers numéros 2 de Draft, les Lakers pourraient être très sexys à regarder.

Les rookies : Brandon Ingram (A, 2nd choix), Ivica Zubac (C, 32ème choix)

On les a déjà vu en NBA : D’Angelo Russel (AS), Larry Nance J.R (AF),  Jabari Brown (A), Xavier Munford (M)

Bonus : Moustapha Fall (C). Le pivot Français de Châlon a l’occasion de faire une première bonne impression, sans obligation de résultat direct. A lui de gérer.

Miami Heat : 

On est désolé pour les fans du Heat qui auraient bien besoin d’un coup de boost après le départ de leur franchise player, mais le salut ne va probablement pas venir de cette Summer League. Le Heat n’a pas de rookie et les joueurs composants le roster sont très peu connus. Enfin sait-on jamais, Pat Riley s’est montré expert quant il s’agit de relancer des joueurs (Whiteside) ou de mettre la main sur des perles non draftées (Richardson). En plus de ça Justise Winslow et Josh Richardson devraient se balader, et re-donner de l’espoir en l’avenir.

On les a déjà vu en NBA : Josh Richardon (AS), Justise Winslow (A)

Bonus : Juwan Howard Jr (A). A part avoir papa dans l’organisation, on ne voit pas trop ce qu’il fait là…

Milwaukee Bucks : 

Le gros point d’interrogation de la Draft, il est ici. Star des mixtapes, projeté numéro 1 de sa promo, puis projeté comme non drafté, Thon Maker a finalement été choisi en 10ème choix. Il risque néanmoins de grandement souffrir avec son physique de cure-dent. Pour le coup, il est peut être lancé trop tôt dans le bain, et la pression risque d’être grande.

Les rookies : Thon Maker (AF, 10ème choix), Malcom Brogdon (AS, 36ème choix)

On les a déjà vu en NBA : Rashad Vaughn (M), Julyan Stone (AS),

Bonus : Le’Bryan Nash (A). Non drafté l’an dernier à sa sortie d’Oklahoma après 4 saisons de bonne facture. L’ailier très physique au nom sorti de 2k a joué cette année à… Fukushima, au Japon. Peut être qu’au contact des radiations, il a développé des supers pouvoirs ? Un Monstar en devenir.

Minnesota Timberwolves : 

Cette SL va être l’occasion de votre les premiers pas de Kris Dunn. Attendu à un très haut niveau, au point d’envisager un départ du titulaire Rubio, Dunn devra au moins rassurer sur ses capacités défensives et en pénétration.

Le rookie : Kris Dunn (M, 5ème choix)

On les a déjà vu en NBA : Tyus Jones, Toure’ Murry, Adreian Payne, Kris Joseph (A)

Bonus : Jarrid Famous. Célèbre, aura-t-il un accès VIP dans les casinos ?

Memphis Grizzlies : 

L’escouade des Oursons sera mené par JaMychal Green, qui encadrera les deux rookies. Ceux-ci ont tout deux le profil pour être des styles et il sera intéressant de suivre leur relation sur le terrain.

Les rookies : Wade Baldwin IV (M, 17ème choix), Deyonta Davis (AF, 31ème choix)

On les a déjà vu en NBA : JaMychal Green, Andrew Harrison

Bonus : Brannen Greene, non drafté, mais qui a survécu à un accident qui a causé l’explosion de sa voiture avant la Draft. On ajoutera DJ Stephenson, qui explose les cercles en D-League, avec des dunks aériens et violents. Du genre extra-terreste le gars.

New Orleans Pelicans : 

Le meilleur joueur de NCAA débarque dans l’antichambre de la NBA. On le dit NBA ready, déjà favori pour le ROY. A lui de le prouver, et on attend du gros, gros shoot.

Les rookies : Buddy Hield (AS, 6ème choix) Check Diallo (P, 33ème choix)

On les a déjà vu en NBA : Larry Drew II, Damien Inglis

Bonus :  Liam McMorrow (P). Ok il fait 2 mètres 18 et 125 kilos, mais ils joue cette année chez les Yulons Dinos, et était l’année précédente chez les Monkey Kings. Du rêve. On notera également la présence de David Light (AS), passé par Nanterre et actuel joueur de l’ASVEL

Philadelphia Sixers : 

Les jeunes Sixers ont déjà montré de belles choses à Orlando, mais on ne peut que saliver à l’idée de voir Simmons défier ses partenaires de Draft. Un premier duel avec Ingram serait un joli spectable à regarder…

Les rookies : Ben Simmons, Timothe Luwawu-Cabarrot,

On les a déjà vu en NBA : TJ McConnell, Richaun Holmes, Christian Wood

Bonus : Maodo Lô, meneur back-up de l’Allemagne au dernier Eurobasket, qui vient de finir son cursus à Columbia.

Phoenix Suns :

On savait les rookies des Suns – Dragan Bender et Marquese Chriss – encore un peu tendre pour la NBA, mais peut être pas de là à sécher cette D-League. Néanmoins les Suns envoient un roster qui ressemble fortement à celui de fin de saison, et quand on voit ce que Devin Booker a mis aux défenseurs NBA, on a peur pour ceux qui devront le contenir. Ils seront très certainement parmis les prétendants au titre, deux ans après avoir remporté la summer league derrière les frères Morris.

On les a déjà vu en NBA : Devin Booker (AS), Archie Goodwin (AS), T.J. Warren (A), Alex Len (P) Josh Harrelson (AF)

Bonus : Mike James (M), encore un homonyme. Celui-ci n’est pas passé en France, et tournait cette année à 10 points de moyenne en Euroleague avec Victoria. Il pourrait se faire une place.

Portland Trail Blazers :

Les Blazers n’ont pas de rookies et peu de jeunes à développer, du coup ils feront leur marcher aux roles player, en espérant que Vonleh passe un palier. Un effectif talentueux, qui pourrait faire de bons résultats.

On les a déjà vu en NBA : Pierre Jackson (M), Pat Connaughton (AS), Erick Green (AS), Russ Smith (AS), CJ Fair, Noah Vonleh (AF)  Cliff Alexander (P), Chris Johnson (P)

Bonus : Pierre Jackson (M). Le meneur de poche passé par l’ASVEL a enchaîné les galères, mais il a du talent plein les mains. Il mérite un contrat NBA.

Sacramento Kings : 

On aura un oeil sur les deux rookie big men, ainsi que sur le compte twitter de DeMarcus Cousins. Les deux ont énormément de potentiel, mais les deux sont encore très tendre, et pourraient se faire malmener sur ces 10 jours… ou au contraire, éclabousser les raquettes de leur talent naturel.

Les Rookies : Isaiah Cousins (AS, 59ème choix), Georgios Papagiannis (P, 13ème choix), Skal Labissiere (AF, 28ème choix).

On l’a déjà vu en NBA : Ricky Ledo (AS)

Bonus : Duje Dukan. Le Croate a joué 1 match NBA, pour 6 points à 2/10 et n’est donc plus un rookie.

San Antonio Spurs : 

Le rookie Dejounte Murray a dégringolé de façon assez inexplicable le soir de la Draft et atterri dans les mains des Spurs, qui récupère un potentiel steal, comme d’habitude. Et comme d’habitude, les Spurs vont jouer un basket beaucoup plus construit que tout le monde, et des joueurs comem Simmons ou Anderson pourraient s’éclater. Chose assez exceptionnelle, Erazem Lorbek (AF), pointure du vieux continent, va jouer la Summer League. Les Spurs ont les droits sur lui (choisi en 2005) et pourraient l’intégrer à leur rotation.

Le rookie : Dejounte Murray (AS, 30ème choix)

On les a déjà vu jouer en NBA : Jonathon Simmons (AS), Kyle Anderson (A)

Bonus :  Cady Lalanne. Parce que ça nous permettrait de (re)découvrir la discographie de Francis.

Toronto Raptors : 

Les regards ne vont pas être tournés vers les rookies, mais surement vers Bruno Caboclo. Choix surprise de la Draft 2014, le jeune brésilien n’a toujours pas montré ce fameux potentiel qu’on lui attribuait, et même s’il n’a que 21 ans, il est temps pour lui de passer un papier.

Les Rookies : Jakob Poeltl (P, 9ème choix), Pascal Siakam (AF, 27ème choix)

On les a déjà vu en NBA : Norman Powell (M), Delon Wright (AS), Bruno Caboclo (A)

Bonus : Evan Smotrycz (AF). Ex-Wolverine du Michigan, il joue actuellement à Nicosie, dans le championnat chypriote. Gros niveau.

Utah Jazz : 

Les Mormons envoient un groupe jeune et très talentueux. Les yeux seront rivés sur Dante Exum, le 5ème choix de la Draft 2014, qui sort d’une année de blessure. On espère qu’il n’a rien perdu de sa vitesse et de son explosivité, et qu’il pourra continuer sa progression cette année. Ces premiers pas sur un terrain pourraient être déterminants. Il pourra compter sur Rodney Hood pour l’encadrer et prendre le jeu à son compte.

On les a déjà vu en NBA : Bryce Cotton (M), Jared Cunningham (M), Dante Exum (M), Rodney Hood (AS), Jack Cooley (A), Grant Jerett (A), Chris Johnson (AF), JaJauan Johnson (AS) , Trey Lyles (AF)

Washington Wizards : 

Clairement pas grand chose à voir du côté des Wizards, avec peu de noms connus au bataillon en dehors du sophomore Oubre Jr. Après une saison en demi-teinte, l’ailier risque plus de croquer qu’autre chose.

On l’a déjà vu en NBA : Kelly Oubre Jr. (A)

NBA D-League Select :

Pas grand chose à dire sur l’équipe à part qu’ils pourront compter sur le ROY de D-League, Quinn Cook.. Une chose est sûre, les mecs s’arracheront sur le terrain à défaut de proposer quelque chose de construit.

Le Programme

 

Vendredi 8 juillet

0h : Milwaukee – Cleveland
0h30 : NBA D-League – Memphis
2h : Atlanta – Houston
2h30 : Minnesota – Denver
4h : Sacramento – Toronto
4h30 : L.A. Lakers – New Orleans

Samedi 9 juillet

22h : Phoenix – Portland
22h30 : Cleveland – Brooklyn
0h : Boston – Chicago
0h30 : Washington – Utah
2h : Denver – Memphis
2h30 : Philadelphia – L.A. Lakers
4h : Dallas – Miami
4h30 : San Antonio – Golden State

Dimanche 10 juillet

22h : Atlanta – Washington
22h30 : Milwaukee – NBA D-League
0h : Minnesota – Toronto
0h30 : Houston – Sacramento
2h : Utah – New Orleans
2h30 : Chicago – Philadelphia
4h : San Antonio – Portland
4h30 : Phoenix – Boston

Lundi 11 juillet

22h : Milwaukee – Memphis
22h30 : Brooklyn – Atlanta
0h : Houston – NBA D-League
0h30 : Toronto – Dallas
2h : Miami – Denver
2h30 : Cleveland – Minnesota
4h : Sacramento – New Orleans
4h30 : Golden State – L.A. Lakers

Mardi 12 juillet

22h : Washington – Brooklyn
22h30 : Portland – Utah
0h : Boston – Dallas
0h30 : Miami – Phoenix
2h : San Antonio – Chicago
2h30 : Philadelphia – Golden State

Mercredi 13 juillet

Barrages : les équipes classées de 9 à 24 s’affrontent à ces horaires- sous le même format que les PlayOffs, 9 vs 24, 10 vs 23, 11 vs 22 …
Les vainqueurs réintègrent le “winner bracket”, les autres continueront sur” le loser bracket”
22h, 22h30, 0h, 0h30, 2h ,2h30, 4h ,4h30

Jeudi 14 juillet

Les équipes classées de 1 à 8 vont jouer contre les vainqueurs du 13 juillet :
22h, 22h30, 0h, 0h30, 2h, 2h30, 4h, 4h30

Vendredi 15 juillet

Le jour du “loser bracket”, où vont d’affronter les perdants des matchs des 13 et 14 juillet
22h, 22h30, 0h, 0h30,2h, 2h30, 4h, 4h30

Samedi 16 juillet – Quart de finale

Les vainqueurs des matchs du 14 d’affrontent.
22h, 0h, 2h, 4h

Dimanche 17 juillet – Demi-finales
0h et 2h

Lundi 18 juillet – Finale
3h

Vous voilà prêts à aborder cette Summer League. La Draft 2016 s’est déplacée en grand nombre, et avec les têtes d’affiches présentes, on pourrait assister à de beaux duels. La Summer League, c’est comme une mini-saison NBA, condensée en 10 jours. Ce ne sera pas forcément le meilleur indicateur du niveau des rookies, mais on devrait s’amuser...

Source image : nba.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

To Top