Wizards

Otto Porter priorité des Wizards : la Maison Blanche ne doit pas tourner autour du pot

Otto Porter

Avec 25 millions la moustache n’en sera que plus aiguisée.

Source image : YouTube

 Avec près de 13,4 points, 6,4 rebonds et un propre 43,4 % derrière l’arc, Otto “Wilt Chamberlain Jr” Porter justifie les attentes placées en lui et devrait – sauf Erreur 404 – rempiler dans sa franchise. Allez, on dégaine le stylo et on lui offre ce qu’il mérite : beaucoup d’argent. 

Choisi en 3ème position de la Draft 2013, Otto Porter a réalisé une pure saison du côté de DC. Malgré un début d’exercice catastrophique, Scott Brooks a su trouver les mots et motiver ses troupes pour lancer la saison des sorciers. Très efficace dans la gestion et le développement de ses jeunes, l’entraîneur a accordé toute sa confiance à l’ailier, qui a laissé exploser son potentiel au fur et à mesure des matchs. Il a notamment progressé dans tous les compartiments du jeu pour réaliser sa meilleure saison d’un point de vue statistique. Désormais free agent, va pas falloir déconner avec Porter, les gars. Ni une ni deux, le Front office – par l’intermédiaire du président Ernie Grunfeld –  a déclaré vouloir miser sur Porter pour l’avenir, qui constitue le noyau dur de l’équipe avec les meilleurs amis John Wall et Bradley Beal.

”Nous voulons garder Otto. Nous l’avons clairement dit. Il est une pièce très importante pour nous. Il s’intègre à merveille dans notre dispositif.”

Qui dit priorité dit évidemment dollars dans cette NBA ou le salary cap dépasse les parties de Monopoly les plus folles. Bien que courtisé par d’autres équipes, le natif de Saint-Louis est tombé dans la bonne franchise. Celle qui n’hésite pas à sortir le carnet de chèque pour récompenser les efforts de ses joueurs. Journaliste sur TNT, TBS et TBD, David Aldridge a très bien résumé la situation contractuelle du joueur. Ses dirigeants vont devoir aligner les sousous et régler au plus vite sa prolongation, sans faire de conneries. Oui, l’ailier va récupérer – à juste titre – ses 25 patates la saison mais ce n’est que mérité, et tous les partis impliqués dans la négociation le savent. Il faut cependant accélérer les procédures car les Nets seraient prêts à poser un contrat max sur la table pour s’attirer les faveurs du joueur, contrat que Washington pourra matcher. Mais plus vite le dossier sera réglé, plus vite la franchise de la capitale pourra préparer sa saison et mettre en place des systèmes astucieux et novateurs pour stopper un Kelly Olynyk sauvage qui sort du bois. Très justement mentionné par le journaliste de TNT, les dirigeants ont été efficaces et correctes dans la gestion du dossier Bradley Beal l’année dernière. Quand on aime, on ne compte pas, le banquier de l’équipe devrait normalement avoir du boulot dans les prochaines heures. Bravo pour cette saison et ce futur contrat amplement justifié, Papa Wilt sera fier de toi.

Joueur d’avenir doté d’une adresse remarquable, une marge de progression intéressante, un comportement exemplaire et une bonne gueule, les Wizards ont eu du flair en 2013 puisqu’ils ont ferré un poisson qui peut leur apporter gros. Ni une ni deux, le Front office doit clôturer le dossier pour pouvoir dormir tranquillement la nuit. Alors, elle aura trois ou quatre étages ta nouvelle villa Otto ?

Source : David Aldridge – TNT


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top