Spurs

Pas d’opération au genou pour David Lee, pas de certitudes chez les Spurs non plus

David Lee
Source image : NBA.com

Au moins une bonne nouvelle pour David Lee, lui qui avait dû quitter les siens et terminer la saison sur une sale blessure au genou : le vétéran n’aura pas d’opération obligatoire, la suite s’annonce bien.

Rien de pire que de passer entre les mains d’un chirurgien, quand on a 34 ans, qu’on vient de retrouver un semblant de rythme et qu’on se sent bien dans son équipe. Tout ça, c’est David Lee, et bien plus encore comme mon ami le dernier dinosaure. L’intérieur croisait les doigts pour que son genou ne soit pas totalement flingué, et ses prières ont été entendues puisque Ramona Shelburne de chez ESPN a confirmé via son agent que le joueur serait libre de toute opération. Pour parler concret, disons que Lee a subi une entorse au niveau du tendon rotulien, une galère qui lui demandera un gros mois de rééducation et de renforcement musculaire avancé. Soulagement donc, dans le camp du joueur, car la route avait été longue avant de se faire un nid chez les Spurs. Passé par Dallas puis Boston, David avait loupé quasiment 60 matchs et s’était donc dit qu’il y avait une belle opportunité à saisir du côté de San Antonio. Retrouvant un bon temps de jeu en frôlant la barre des 20 minutes, le gaucher apportait son habituelle touche proche du panier et offrait de précieux points à l’intérieur pour Gregg Popovich.

Maintenant, contractuellement parlant, Lee va devoir faire un choix cet été et celui-ci ne sera pas aisé. Pour commencer, rappelons que le joueur possède une player option d’environ 1,3 million de dollars, pour porter le maillot noir et blanc la saison prochaine. C’est donc lui qui va pouvoir choisir quelle voie prendre, et c’est là que ça pourrait se corser. D’un côté, la tentation de profiter de la hausse du salary cap et du tremplin offert par les Spurs. Grâce à ses belles minutes, l’absence d’opération et des contrats pharaoniques distribués dans tous les sens, Lee peut honnêtement refuser l’option et tester sa valeur sur le marché pour se mettre bien, financièrement parlant. De l’autre côté, sa bonne situation à San Antonio, les plans de la franchise et les risques de nouvelles blessures. Le gaucher se sent bien chez les Spurs, il a eu la confiance de ses coachs comme de ses coéquipiers et il a donc pu redorer son image en l’espace d’une petite saison. Il n’y a donc pas à forcer un départ, si tout se passe bien sur place, n’est-ce pas ? Et c’est là que le management aura aussi un ou deux textos à envoyer à Lee. Car chez R.C. Buford et compagnie, on souhaite être agressif sur le marché des agents-libres cet été, ce qui demandera des pirouettes financières particulières. Pas la place pour des renégo plombantes, on peut aussi se faire un clin d’oeil et repartir pour une saison, au même prix.

L’idéal pour les Spurs serait donc de pouvoir discuter avec David Lee et prendre la meilleure décision possible. Rester pour le même prix, si tous les plans de recrutement sont gérés, ou partir ailleurs en le remerciant pour son année de service ? Affaire à suivre.

Source : ESPN


Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top